mai 25, 2024

Halestorm – Back From the Dead – Le Tempête Lzzy

Avis :

Le confinement qui est arrivé avec la pandémie de Covid-19 a été pour beaucoup de groupes l’occasion de se recentrer et de trouver l’inspiration pour de nouveaux albums surprises à l’image de Rammstein. Néanmoins, cette période creuse en tournées et festivals a aussi été un coup dur pour certaines formations qui ont vu rouge. C’est le cas de Halestorm, ou plus précisément de sa chanteuse, Lzzy Hale. Selon ses dires, elle est tombée dans une sorte de période sombre, où rien n’allait, et il a été difficile pour elle d’accepter de ne plus faire de scènes. Pour autant, cela lui a aussi permis d’écrire des textes pour un album tout nouveau, qui survient quatre ans après le très bon Vicious. Jouant sur des thématiques plus durs, retraçant son parcours suite au confinement, Lzzy Hale nous offre ici un sacré morceau d’énergie et de colère.

D’ailleurs, l’album s’ouvre sur le titre éponyme, Back From the Dead. Appuyé directement par la puissante voix de sa leadeuse, le groupe délivre un morceau puissant qui ne laisse que peu de doute sur les intentions de la formation. Halestorm est de retour, et il est bien décidé a cassé des bouches. Doté d’un refrain catchy en diable et de riffs bien accrocheurs, le titre fait plus que le taf, il donne une patate d’enfer. En arpentant Wicked Ways, on est clairement dans le même moule que le morceau précédent. Lzzy Hale lâche le refrain d’entrée de jeu en hurlant (tout en maîtrise) et on rentre vite dans le vif du sujet. Rythmique rapide, écho d’un Hard addictif et très malin, on en reprendra une bonne louche avec plaisir, restant dans un titre régressif, mais fait avec cœur et envie de frapper fort.

Avec Strange Girl, on ira vers quelque chose d’un peu différent. Débutant avec un rythme plutôt syncopé, mais doté de riffs qui laissent présager le meilleur, on va vite aller vers un morceau calibré mais savamment orchestré pour rester dans les mémoires. On aura même droit à un petit pont avec un léger solo, ponctué par des back-ups féminins plutôt plaisants. C’est bien fichu, et le groupe fait simple, tout en gardant en tête de fournir une énergie dévastatrice. Brightside sera peut-être un peu en deçà du reste, même s’il reste un gros morceau. Il marque moins, la faute à un riff assez passe-partout, et un manque étrange d’identité. Halestorm renoue avec ses vieux démons, et ça reste un poil trop sage. Malgré la performance vocale de Lzzy Hale, qui prouve, si besoin l’en est, qu’elle est l’une des plus belles voix du rock contemporain.

Par la suite, on aura droit à The Steeple, qui fut le deuxième titre pour vendre l’album. Et c’est du très lourd. Outre un refrain qui fonctionne à plein régime, on retrouve des thèmes forts et l’envie d’une résurrection de la part de la chanteuse, qui ne souhaite qu’une chose, retrouver son public au plus vite. Encore une fois, la performance vocale est totalement dingue et on se laisse porter par ce titre complet, doté d’un joli refrain. Bref, une tuerie. Si on reste sur les titres énergiques, et qui lorgnent vers un Hard proche d’un Métal Alternatif, on goûtera avec délectation à My Redemption qui fait partie des morceaux simples mais efficaces. On pourra aussi compter sur I Come First, dont le démarrage vers très Seether, ou encore Bombshell où la chanteuse s’octroie quelques passages très « Métal » dans le cri. Et ça décoiffe sévère.

Au milieu de ce déluge de titres tous plus incontournables les uns que les autres, on retrouvera deux ballades. En tout premier, on a droit à Terrible Things qui attaque à la guitare et qui va monter un petit peu crescendo, sans non plus atteindre de grands sommets. On reste dans la ballade qui survient en milieu d’album et qui permet une transition entre deux parties plus nerveuses. La force de ce titre réside bien évidemment dans sa structure simple, mais qui reste immédiatement en tête. Pour la deuxième ballade, on sera un peu plus partagé. Raise Your Horns est un piano/voix tout ce qu’il y a de plus classique, et on flirte dangereusement avec les limites de la Pop à la Lady Gaga. Si c’est bien fichu, et que cela montre toute la palette vocale de Lzzy, on reste dans un truc un peu libidineux et facile.

Au final, Back From the Dead signe un superbe retour de la part de Halestorm. Se voulant bourré d’énergie et de colère, le groupe offre un effort simple, direct, mais qui donne une pêche infernale. Les titres restent facilement en tête, on a de suite envie de headbanger dans tous les sens, et que dire de la voix de Lzzy Hale qui, album après album, featuring après featuring, démontre des cordes vocales en béton et une puissance incroyable. Bref, un excellent album dont il serait dommage de passer à côté.

  • Back From the Dead
  • Wicked Ways
  • Strange Girl
  • Brightside
  • The Steeple
  • Terrible Things
  • My Redemption
  • Bombshell
  • I Come First
  • Psycho Crazy
  • Raise Your Horns

Note : 17/20

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.