février 4, 2023
BD

Unfollow – Ascension d’un Demi-Dieu

Auteur : Lukas Jüliger

Editeur : Ankama

Genre : Récit de Vie, Thriller, Fantastique

Résumé :

Heurté par les désastres environnementaux provoqués par l’humanité, le mystérieux Earthboi sensibilise des followers de plus en plus nombreux grâce aux réseaux sociaux. Il va même jusqu’à développer une application qui éveille la conscience écologique de ses utilisateurs. À une époque où la plupart des gens voudraient sauver le monde, mais où personne ne sait par où commencer, Earthboi apparaît alors comme leur sauveur. Mais l’influenceur va lui-même être confronté à un dilemme : l’humanité et la survie de la planète sont-elles compatibles ?

Avis :

L’écologie est un sujet en or massif en ce moment. Il faut dire que les prises de conscience sont nombreuses sur le déclin de la Terre et qu’il faut vite réagir et faire réagir si l’on ne veut pas aller droit dans le mur. Et à l’ère des réseaux sociaux, on peut toucher un public très large et donc influencer dans le bon sens du terme. Avec Unfollow, Lukas Jüliger allie les deux pour proposer un roman graphique assez étonnant, à cheval sur l’histoire fantastique (voire éthologique) et la critique d’un monde qui ne se rend pas bien compte de sa forte consommation et de son mode de vie destructeur. A la fois mélancolique, acerbe et en avance sur son temps, Unfollow ne laisse pas indifférent, que ce soit par ses graphismes autant que par son fond, qui se révèle être nihiliste au possible.

L’histoire d’Unfollow se concentre sur Earthboi, un jeune garçon trouvé dans les bois et qui va être recueilli par un centre d’accueil. A un certain âge, il décide de partir vivre loin de tout, en pleine nature, mais avec tout le nécessaire pour avoir un bon réseau. Ainsi, il va créer sa chaîne Youtube, proposer quelques vidéos et autres tutoriels pour vivre de façon indépendante, loin de la société de consommation. Il devient alors une véritable star des réseaux sociaux, et rencontre Yu, une influenceuse qui suit un peu le même train de vie que lui. Dès lors, les deux êtres vont tout faire pour créer une société plus juste avec la Terre. Jusqu’à ce que Earthboi crée une application particulière.

Comme on peut le voir dans ce long résumé, Unfollow se sert des réseaux sociaux et des nouvelles technologies pour parler écologie et qu’un seul être peut changer notre vision des choses. Un être intègre, lunaire, étrange, mais qui multiplie les vidéos choquantes pour sensibiliser la société. Earthboi est un garçon qui possède une aura et qui, dès son plus jeune âge, va avoir une influence sur les gens. On sait cela car la narration est faite par une personne non genrée qui tient en très haute estime le héros, qu’il connait depuis le centre d’accueil. Cela va permettre alors d’éviter les bulles et d’avoir un roman graphique intéressant, où tout n’est que description des faits et gestes d’Earthboi. On a donc un point de vue extérieur qui va aller vers l’hagiographie, pour terminer dans une phase de transe qui fait froid dans le dos.

Cette narration est intéressante car elle va tout le temps mettre en avant les forces de Earthboi et son influence, sans jamais y voir ses défauts. Car si le héros fait tout pour sauver la planète, il est aussi humain et possède des défauts. Il cède souvent à la tentation, fait des fêtes monumentales et ne se gène pas pour utiliser les réseaux sociaux qui utilisent allègrement des serveurs qui émettent des gaz à effet de serre. Ce point de vue extérieur permet de créer une vraie distance entre ce qui est dit et ce qui est montré dans les images. D’ailleurs, on retrouvera une sorte de désincarnation de l’être humain. Earthboi viendrait de la nuit des temps, et seul le fait de respirer l’essence des êtres morts lui ferait revenir à un état de stabilité morale. Il détient une forme de charisme divin.

Ou plutôt, à travers la narration qui le présente comme un nouveau Christ (ce qui prend tout son sens sur le final), on pourrait aussi y voir un gourou et ses adeptes. Des adeptes qui prennent mot pour mot ses dires, allant jusqu’à une fin explosive et nihiliste qui laisse sur le carreau. Ainsi, l’auteur est très malin et faire un parallèle osé entre la secte et la religion, en floutant les limites entre l’une et l’autre. Cette dichotomie, on la retrouve aussi dans les choix chromatiques du roman graphique. Le bleu côtoie le rose en fonction du temps, mais aussi en fonction de l’humeur d’Earthboi, représentant alors le doute et les peurs, ou alors la joie et la décadence dans certaines séquences. La seule chose que l’on pourrait un peu reprocher, c’est le dessin, assez naïf et qui parfois ne colle pas trop avec le propos.

Au final, Unfollow est un roman graphique au parti pris très fort et qui peut en laisser plus d’un sur le carreau. Ne cédant jamais à la facilité, ne mâchant jamais le travail de réflexion au lecteur, Lukas Jüliger propose une histoire à la fois simple et complexe, aux multiples niveaux de lecture et aux propos intelligents. Ne critiquant pas forcément les réseaux sociaux et leur force, n’allant jamais dans le tout écolo en décrivant des dérives possibles, l’auteur appel simplement à une juste mesure et à ne pas confondre croyance et sciences. Un bel ouvrage, très malin, mais qui ne s’adresse peut-être pas à tout le monde.

Note : 17/20

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.