décembre 8, 2022

Vaillante

Titre Original : Fireheart

De : Laurent Zeitoun et Theodore Ty

Avec les Voix Originales de Olivia Cooke, Kenneth Branagh, Laurie Holden, Mara Junot

Année : 2022

Pays : France, Canada

Genre : Animation

Résumé :

Depuis qu’elle est enfant, Georgia Nolan n’a qu’une seule ambition : devenir pompier comme son père ! Hélas, à New York en 1932, les femmes n’ont pas le droit d’exercer cette profession. Quand les pompiers de la ville disparaissent un-à-un dans de mystérieux incendies dans des théâtres de Broadway, Georgia y voit une occasion en or : elle se déguise en homme et intègre l’équipe de pompiers débutants chargés d’arrêter le pyromane ! C’est le début d’une aventure aussi désopilante qu’à couper le souffle !

Avis :

« Vaillante » est un premier film et marque les débuts dans la réalisation pour chacun de ses deux cinéastes, Laurent Zeitoun et Theodore Ty. Mais si « Vaillante » est le premier film, les deux sont loin d’être des inconnus dans le milieu. Laurent Zeitoun est producteur, scénariste et showrunner. On lui doit les productions de « Ballerina« , « Le sens de la fête« , « L’arnacœur« . On lui doit aussi en tant que scénariste « Les 11 commandements » ou « Prête-moi ta main« , et enfin, en tant que showrunner, c’est lui qui se cache derrière la série humoristique « Peplum« . En ce qui concerne Theodore Ty, il vient de l’animation et il a fait ses armes chez Disney en travaillant sur « Le Roi Lion« , « Mulan » ou « Lilo & Stitch » avant de s’en aller chez Dreamworks où il a une grosse carrière en travaillant sur un peu tous les films que le studio a pu produire.

C’est en assistant en 2017 à une intervention de pompier à New York que Laurent Zeitoun a vu naître en lui le projet de « Vaillante« , car parmi les sauveurs ce jour-là, il y avait une femme dans l’équipe. Du coup, le futur réalisateur s’est lancé dans une enquête sur les femmes au sein des pompiers et petit à petit, « Vaillante » a commencé à se dessiner. Sorti début Févier, « Vaillante » est le petit dessin animé qui, s’il ne changera pas le cours des choses, demeure efficace, rythmé, amusant, plein d’aventures, de surprises et de personnages attachants, et derrière ça, il a un joli message. Un message qui prendra encore un peu plus de fond avec son très beau générique final.

New York, 1932, depuis qu’elle est toute petite, Georgia n’a qu’une seule envie, c’est de devenir pompier, comme son père l’était auparavant. Or, ce dernier, connaissant les dangers du métier, s’y oppose fermement. Puis de toute manière, au-delà du refus paternel, à cette époque, les femmes n’ont pas le droit de devenir pompier. C’est alors qu’en ville, de mystérieux incendies ravagent les théâtres, et surtout à chaque fois que des pompiers se rendent sur les lieux des incidents, ils disparaissent. Désemparé, le Maire de la ville fait appel à Shawn, le père de Georgia, pour composer une équipe et résoudre cette énigme. Georgia se dit alors qu’elle peut prouver à son père qu’elle peut devenir pompier. La jeune adolescente va donc se travestir et créer Joe, un jeune homme qui en veut…

Débarqué sans prévenir dans nos salles de cinéma, « Vaillante » est le petit film d’animation parfait pour toute la famille. Chouette divertissement, efficace, rudement mené et réservant tout un tas de surprises, ce premier film pour Laurent Zeitoun et Theodore Ty se pose comme une bonne surprise. Une surprise qui, comme je le disais, ne changera pas votre année de cinéma, et ne se posera pas comme un grand film d’animation, mais sur son ensemble, « Vaillante » offre ce que l’on est venu chercher, c’est-à-dire du divertissement, une jolie histoire, de l’émotion et même un fond intéressant, car derrière cette histoire, les deux réalisateurs s’intéressent aux femmes chez les pompiers, en leur rendant hommage avec un très beau générique final.

« Vaillante » est donc un film qui nous entraîne dans le New York des années 30, pour suivre les mésaventures d’une jeune fille qui, envers et contre tous, s’engage chez les pompiers, cachée sous les traits et le maquillage d’un jeune garçon. Le scénario est assez surprenant, notamment parce qu’il s’aventure à conjuguer famille, émancipation, parcours initiatique et enquête, avec ce pyromane qui s’est lancé dans un grand projet fou, qu’il va falloir arrêter avant le plus grand des désastres. L’ensemble est amusant, l’enquête est aussi intéressante qu’elle est prenante, même très vite, pour nous adulte, on va découvrir l’identité de ce pyromane (par contre, on aura un peu de mal à comprendre les vraies motivations et son plan diabolique, notamment en ce qui concerne l’enlèvement des pompiers), puis derrière ça, le film offre une belle histoire entre un père protecteur et une jeune fille qui est bien décidée à faire plier les conventions, les règlements et faire tomber les barrières pour arriver à atteindre son rêve. Le film demeura assez convenu dans un sens et manquera d’émotion, car beaucoup de ce qui arrive, pour nos yeux d’adultes, reste très classique, mais pour les plus petits, « Vaillante« , assurément, fera ses petits effets.

Toujours du côté de son scénario, le film nous offre des personnages très attachants, et comme on se l’imagine, tous sont hauts en couleurs. Georgia en petite fille qui vit son rêve, est l’héroïne parfaite, et elle est accompagnée par une brigade très amusante, entre un chauffeur narcoleptique , un collègue apeuré, et bien sûr, son père, en grand gaillard touchant. Pour les autres personnages, on trouvera des suspects drôles et inquiétants et un grand méchant, diaboliquement cliché pour le meilleur. Puis, il ne faudra pas oublier le chien de la famille en complice de toujours qui est très drôle et sur lequel on peut toujours compter, malgré une tendance à tomber dans les pommes en permanence.

Dans son visuel, « Vaillante« , c’est du très beau travail. Le film est sublime et riche en scènes d’action et d’aventures. Comme je le disais, l’ensemble est très rythmé, les deux réalisateurs ne perdant pas de temps pour raconter cette histoire, ces relations et cette enquête. D’ailleurs, quand on parle de l’enquête, on pense à ce grand méchant et peut-être est-ce là que le film surprend, car il livre un méchant visuellement assez flippant, et au-delà de lui, ce dernier déclenche des incendies inhabituels.

En conclusion, « Vaillante » est un petit film d’animation de jolie facture. L’ensemble est chouette, c’est divertissant, on se laisse prendre au jeu et l’on suit cette histoire avec intérêt, même si tout demeure très classique, et c’est peut-être pour cela, malgré ses bons côtés, que « Vaillante » ne marquera pas vraiment les esprits. Quoi qu’il en soit, entre facilités, divertissement, entre une bonne intrigue, même si elle à ses faiblesses, et son très bel hommage en fin de métrage, « Vaillante » est un premier film tout ce qu’il y a de plus plaisant.

Note : 13/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.