janvier 28, 2022

355 – Chastain Délivre des Parpaings

Titre Original : The 355

De : Simon Kinberg

Avec Jessica Chastain, Diane Kruger, Penélope Cruz, Bingbing Fan

Année : 2022

Pays : Etats-Unis

Genre : Action, Espionnage

Résumé :

Une arme technologique capable de prendre le contrôle de réseaux informatiques tombe entre de mauvaises mains. Les agences de renseignements du monde entier envoient leurs agentes les plus redoutables là où l’arme destructrice a été localisée : à Paris. Leur mission : empêcher des organisations terroristes ou gouvernementales de s’en emparer pour déclencher un conflit mondial. Les espionnes vont devoir choisir entre se combattre ou s’allier…

Avis :

Scénariste et producteur au nez fin, Simon Kinberg achèvera ses études avec un scénario qui servira de base à l’une des comédies d’action les plus cultes des années 2000, « Mr & Mrs Smith« . On peut dire alors que sa carrière est lancée à peine sorti de l’école. Par la suite, Simon Kinberg va enchaîner les succès, travaillant à l’écriture et à la production de films comme « Sherlock Holmes« , « Jumper« , « Elysium« , « Chappie » et surtout, à peu près tous les « X-Men » qui vont sortir à partir de « … L’affrontement final« . Après avoir participé à étendre l’univers « X-Men » est alors choisi pour réaliser « X-Men : Dark Phoenix« , film qui sortira en 2019. Le film rencontrera un succès assez mitigé, mais la carrière de Simon Kinberg en tant que réalisateur est lancée.

Trois après ce premier essai, Simon Kinberg est de retour avec un film d’action au féminin. Porté par un casting cinq étoiles, ce film d’espionnage international se pose comme l’un des petits événements de cette première semaine 2022, et si on est loin de toute subtilité, si le film est terriblement facile, « 355 » se pose toutefois comme une petite série B qui se laisse gentiment regarder et au-delà de ça, il arrive à divertir et ça tombe bien, car c’est ce qu’on était venu chercher.

Mase et Nick travaillent pour la CIA. Un jour, ils sont envoyés à Paris pour un simple échange avec un agent colombien, qui lors d’une mission est tombé sur une arme à la dangerosité inimaginable. La mission paraît simple, mais elle va très vite prendre une toute autre tournure lorsqu’un agent des services secrets allemands fait capoter la mission. Bientôt, Mase va se retrouver dans un conflit international et elle va devoir faire équipe avec plusieurs agents de services différents pour récupérer ce qui semble bien être l’arme la plus dangereuse jamais inventée.

« 355« , ou le film d’action tenu par une bande de Girl Power qui se lance dans un complot qui la dépasse. Avec sa bande-annonce et malgré son casting qui ressemble à un hall de stars, on sentait bien que le nouveau film de Simon Kinberg n’était pas un grand film. On peut même dire qu’il sentait la catastrophe, et même si ce « 355 » ne se posera pas dans les meilleurs films d’action qu’on ait pu voir, il n’empêche que ce film reste assez efficace, remplissant à sa manière assez bien le cahier des charges qu’on était venu chercher en entrant en salle.

Alors bien sûr, cette histoire est grosse comme un éléphant dans un salon de thé, et le scénario écrit en partie par Simon Kinberg est très loin de toute subtilité. Le film fait des raccourcis, il est truffé d’incohérences, voire même de bêtises. Le film a aussi tendance à se faire longuet, rebondissant toujours, au point que même si l’on ne s’ennuie pas vraiment, on peut se demander jusqu’où il va oser aller et quand est-ce qu’il aura fini sa messe. Toujours du côté de son intrigue, cette dernière, dans ses grandes lignes, demeure très prévisible, et n’offre pas vraiment de surprise. Et enfin, même si la menace est bien présente, cette arme que tout le monde s’arrache en l’espace d’une petite semaine, ça a bien du mal à nous convaincre.

Mais voilà, derrière tous ces défauts, il y a quelque chose qui fait que « 355 » fonctionne assez bien et l’on se laisse très volontiers embarquer dans ce film d’espionnage aux quatre coins du monde. Il y a quelque chose qui respire la sincérité, avec une vraie envie d’offrir un film d’action qu’on pourrait vulgairement qualifier de à « l’ancienne ». Le scénario ne tient pas toujours le coup, mais qu’importe entre guillemets, car l’action se tient, les rebondissements, même prévisibles, sont là, et ils fonctionnent bien. De plus, les scènes d’action sont efficaces, Simon Kinberg nous offrant des courses-poursuites diverses, du gunfight en talons, des bastons de rue, des filatures, des infirmations technologiques, et le tout est tenu par un parterre d’actrices qui s’amusent à camper des espionnes féministes, sans le discours appuyé qui va avec, ce qui fait du bien.

D’ailleurs, en parlant de son casting, voir Jessica Chastain, Diane Kruger, Penelope Cruz, Lupita Nyong’o et Bingbing Fan botter le cul de méchants, vilains, pas beaux (quoi que…), ça reste assez plaisant, d’autant plus que le film renouvelle plusieurs fois l’expérience, de Paris à Shanghai, en passant par Marrakech, la Colombie ou encore les États-Unis.

« 355 » est donc un petit film d’action qui tient plutôt bien sa route, et surtout, qui, comme je le disais, nous offre ce que l’on est venu chercher. Ce n’est pas du grand cinéma, ça ne prétend d’ailleurs pas l’être, c’est truffé d’erreurs et de facilités, mais sur son ensemble, ça fonctionne, c’est divertissant, et même plaisant. Bref, ça ne bousculera pas votre année de cinéma, mais ça se laisse très gentiment regarder.

Note : 11,5/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.