novembre 30, 2021

Dune – Villeneuve et le Colossal

De : Denis Villeneuve

Avec Timothée Chalamet, Rebecca Ferguson, Oscar Isaac, Jason Momoa

Année : 2021

Pays : Etats-Unis

Genre : Science-Fiction

Résumé :

L’histoire de Paul Atreides, jeune homme aussi doué que brillant, voué à connaître un destin hors du commun qui le dépasse totalement. Car s’il veut préserver l’avenir de sa famille et de son peuple, il devra se rendre sur la planète la plus dangereuse de l’univers – la seule à même de fournir la ressource la plus précieuse au monde, capable de décupler la puissance de l’humanité. Tandis que des forces maléfiques se disputent le contrôle de cette planète, seuls ceux qui parviennent à dominer leur peur pourront survivre…

Avis :

Chaque décennie voit émerger le nom d’un grand réalisateur. Si l’on pend comme ça les années 80, j’aurais tendance à dire que ce sont les années Spielberg. Si on prend les années 90, là, ce serait Tarantino. Quant aux années 2000, Christopher Nolan a fait une percée fulgurante. En place depuis le milieu des années 90, il aura fallu que Denis Villeneuve attende plus de quinze ans et son « Incendies » pour pouvoir exploser et avec des films comme « Prisoners« , « Enemy« , « Premier contact » ou encore « Blade Runner 2049« , on peut aisément dire que les années 2010 lui ont appartenu.

Pour commencer les années 2020, Denis Villeneuve se lance alors dans l’adaptation d’un monument, « Dune« , un roman de Frank Herbert. Roman qui fut adapté par David Lynch en 1984 et qui reste l’un des projets avortés qui fait le plus saliver les cinéphiles. Oui, je parle bien du « Dune » d’Alejandro Jodorowsky.

Repoussé pour cause de covid, avec les craintes que les studios finissent par craquer et revendent le film de Villeneuve à une plateforme, nous y voilà, ça y est, « Dune » arrive et c’est absolument démentiel ! Avec « Dune« , Denis Villeneuve franchit un nouveau cap et livre là le blockbuster parfait. « Dune » est un film démesuré qui prend le temps de poser ses bases et de raconter quelque chose, et alors même qu’il ne s’y passe pas grand-chose (si l’on peut dire ça comme ça), Denis Villeneuve réussit à faire passer ses deux heures trente-cinq comme une heure et demie. Du grand art !

Paul Atreides est jeune homme doué qui est voué à connaître un destin hors du commun. Un destin qui le dépasse totalement. Avec sa famille, il se rend sur la planète Arrakis, une planète désertique. C’est là que le baron Vladimir Harkonnen monte un coup d’état et lance une attaque contre la ville, décimant ainsi la garde du père de Paul. Dès lors, le jeune doit trouver les Fremens, le peuple libre qui habite sur Arrakis.

On l’aura attendu ce « Dune » et ça y est, on y est, le nouveau film de Denis Villeneuve sort enfin dans les salles et comme je le disais plus haut, le résultat est démentiel. Immense blockbuster, Denis Villeneuve livre dans un sens l’anti-blockbuster parfait.

Loin de ce qui se fait de nos jours, ce premier « Dune » est un film qui ne va faire qu’exposer l’univers et dispatcher ses pions sur l’échiquier, pour mettre cette intrigue sur les bons rails. Passionnant, ce premier « Dune » est très surprenant, car il ne s’y passe pas grand-chose et tellement à la fois. Étant beaucoup de descriptions et d’intrigues politiques, Denis Villeneuve arrive pourtant à nous passionner grâce à un scénario cuisiné aux petits oignons. Ici, Villeneuve présente à la perfection l’univers, les personnages, les lieux, les relations, les coups politiques, le côté social des peuples, ou encore la prophétie qui va se jouer. Parfaitement tenu, parfaitement maîtrisé, Villeneuve a une vision très claire de ce que sera sa trilogie, et ce premier opus le démontre totalement. Ainsi, magouille politique, guerre de clans, prise de pouvoir, trahison, métaphore religieuse, découverte, prophétie, vision, danger, duel, hostilité, perte d’innocence, ou encore culture et autres univers vont être au menu de ce film qui ne va cesser de s’étoffer au fil de ses scènes.

Le scénario est riche, complexe, Denis Villeneuve présente énormément d’éléments dans ce premier film, et malgré l’énormité des informations, son intrigue est assez fluide et l’on se laisse totalement guider et emporter dans cette histoire, qui plus elle avance, plus elle va être passionnante.

L’autre atout de « Dune« , c’est l’immensité de sa mise en scène. Je ne sais pas depuis combien de temps je n’avais pas vu un film aussi impressionnant. Démesuré dans son ambiance, dans ses plans, ses effets spéciaux gigantesques et époustouflants, dans ses décors sans limites, ses costumes tous plus travaillés les uns que les autres, ou encore la technique, sa photographie, dans son style, Denis Villeneuve surpasse ce à quoi l’on pouvait s’attendre. Puis en plus de ça, comme je le disais plus haut, « Dune » est à mille lieux de ce qu’est un blockbuster aujourd’hui, car Denis Villeneuve prend tout le temps qu’il a besoin pour poser le contexte et les complexités de son histoire.

Complétement dingue, tenant une ambiance affolante, tenant un rythme qui est un chef-d’œuvre à lui seul, faisant passer plus de deux heures et demi comme une petite heure et demi, et le résultat est plus que terrible. On ajoutera à cela une BO signée Hans Zimmer totalement démesurée. Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas entendu une BO de Zimmer aussi folle. Une BO tribale, inspirée, hybride qui est un bijou à l’écoute, autant qu’elle sait parfaitement habiller ses scènes.

Puis enfin, il y a ce casting royal qu’a composé Denis Villeneuve. Un casting de tout horizon qui assure le spectacle. Ils sont tous si bons d’ailleurs qu’il est bien difficile de ne pas avoir envie de tous les citer. De Rebecca Ferguson à Charlotte Rampling, d’Oscar Isaacs à Jason Momoa, de Javier Bardem à Zendaya, ou encore Stellan Skarsgård et Sharon Duncan-Brewster. Après, au-dessus d’eux, il y a cet acteur qui fait une percée fulgurante depuis quelques années maintenant et qui trouve là un rôle incroyable, qui lui va à merveille. Cet acteur, c’est Timothée Chalamey et comme toujours, il est parfait !

Immense blockbuster d’auteur, ce premier « Dune » est un film incroyable qui ne cesse de passionner et de scotcher au fil des minutes qui passent sans qu’on voie l’ombre d’une passer. Gigantesque, démesuré, fou, intelligent, addictif, le cinéaste québécois livre une grande messe comme on n’en voit plus et une fois arrivé la puissance de ce premier opus, on se languit déjà d’y retourner, alors attendre le deuxième film va être désormais une attente interminable.

Note : 18/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.