novembre 30, 2021
BD

Eli & Gaston – La Forêt des Souvenirs

Auteurs : Ludovic Villain et Céline Deregnaucourt

Editeur : Ankama

Genre : Aventure, Fantastique

Résumé :

Eli & Gaston sont de retour chez Grand-mère Jo pour les vacances d’automne. À peine arrivés, Mia vient les prévenir d’un danger : un voleur masqué est en train de dérober une ancienne carte dans les affaires de Grand-mère. Eli et Gaston partent à sa recherche et se retrouvent plongés au cœur d’une étrange forêt. Ils y découvrent la cabane d’un vieux gardien qui perd la mémoire et qui veut retrouver ses souvenirs. Atteindront-ils l’île oubliée où se trouve le remède qui pourrait le guérir ?

Avis :

On a toujours tendance à délaisser un petit peu la bande-dessinée destinée à la jeunesse. Les clichés sont solides et la plupart des gens pensent que la BD pour enfants se contente de livrer des histoires drôles avec des blagues tenant sur une planche. Et sans vouloir dénigrer des œuvres comme Boule & Bill et autres Lapins Crétins, la BD jeunesse possède des ouvrages d’une qualité supérieure à certaines BD dites pour adultes. Avec la démocratisation du neuvième art, les exemples sont nombreux et de plus en plus de jeunes peuvent se jeter à corps perdu dans des titres intéressants, intelligents et d’une rare beauté. Sorti en 2019, le premier tome des aventures de Eli & Gaston ont su trouver leur public. Cette petite fille et son chat vont charmer et c’est avec une douce impatience que l’on attendait le deuxième tome. Mais est-ce toujours aussi bien ?

Eli et son chat Gaston sont de retour chez leur grand-mère pour les vacances d’automne. Mia, une chatte noire, vient leur dire qu’un intrus s’est glissé dans la cave. Eli découvre alors que quelqu’un vient de dérober une carte dans les caisses de sa grand-mère. Ni une, ni deux, elle décide de partir à la recherche du voleur. Elle découvre alors une vieille cabane où un vieux gardien de la forêt cherche désespérément ses souvenirs pour apprendre à sa petite-fille les secrets de son pouvoir. Eli, Gaston et Mia décident alors de venir en aide au gardien et à sa petite-fille. Sous ses airs d’histoire toute simple, ce deuxième tome va chercher des thématiques qui sont très adultes, et parfois assez complexes. Pour autant, les deux auteurs arrivent sans aucun mal à rendre l’ensemble accessible grâce à un double niveau de lecture.

En premier lieu, les enfants y verront un joli voyage initiatique. Eli va apprendre certains pouvoirs, mais elle va aussi se confronter à une tête de mule qui voit en elle une concurrente. L’amitié va pourtant prendre le dessus et la quête va élever les enjeux, au point de mettre de côté les conflits entre les deux filles. Les notions de courage seront aussi abordées, notamment avec Gaston, ce gros chat pantouflard et attachant qui va pourtant prendre sur lui pour pallier ses frayeurs. A la fois drôle et parfois pathétique, il sera tout de même un ressort dramatique au sein de l’intrigue et confèrera un rôle important à un petit caillou trop choupi. Là aussi, les graphismes, tout en rondeur et en délicatesse, sont faits pour plaire à un public plus jeune, mais ne sombre jamais dans la gaudriole. Au contraire, c’est doux, c’est tendre, c’est sublime.

D’ailleurs, pour en revenir aux dessins, tout le monde va pouvoir y trouver son compte. Si de prime abord, les enfants seront charmés par l’aspect rond de l’ensemble, on y regardant de plus près, le travail sur les couleurs automnales, sur l’ambiance un peu mystique de cette forêt, sur certains moments plus sombres, les adultes pourront aussi succomber au charme de ces graphismes délicats.

Mais au-delà de l’aspect enfantin, la grande force de ce deuxième tome d’Eli & Gaston réside dans sa double-lecture et sa capacité à approcher des thèmes durs et pourtant réels. La Forêt des Souvenirs évoque bien entendu le temps qui passe, inexorablement. Le final, où tous les personnages se retrouvent piégés dans la contemplation de souvenirs heureux, est assez équivoques, démontrant qu’il ne faut pas vivre dans le passé, et regarder vers le futur. Il faudra bien la jeunesse et son optimisme pour sortir tout le monde de ce bourbier. Mais en allant encore plus loin, la BD parle de la maladie d’Alzheimer et de la détérioration progressive des souvenirs. Un constat lourd et triste, où personne ne peut rien faire, si ce n’est accompagner les malades. Et il est clairement question de ça dans ce tome, qui se termine de la manière la plus belle qui soit.

Ce final, où tout le monde se donne la main pour s’aider, se soutenir, et finalement vivre heureux ensemble, est d’une grande sagesse et d’une grande beauté. Si certains pourraient trouver cela un peu niais et trop enfantin, il ne faut pas oublier qui est le principal destinataire et que les enfants pourront y voir un doux message. Celui d’accompagner ses grands-parents pour vivre des instants inoubliables et se forger de nouveaux souvenirs, car au final, c’est ce qu’il reste de nous, de nos ancêtres, dans nos cœurs.

Au final, Eli & Gaston – La Forêt des Souvenirs est une superbe réussite. Ce deuxième tome touche des thèmes très adultes, mais il les met au niveau des enfants, pour que ces derniers prennent conscience de l’importance de leur grands-parents et des souvenirs. Tout en douceur, magie et aventures rocambolesques, les deux auteurs délivrent une petite pépite indispensable qui fera plaisir aux plus jeunes, et touchera certainement les plus âgés. Bref, c’est l’un des coups de cœur de cette année !

Note : 18/20

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.