décembre 2, 2021

Un Flic à la Maternelle

Titre Original : Kindergarten Cop

De : Ivan Reitman

Avec Arnold Schwarzenegger, Penelope Ann Miller, Pamela Reed, Linda Hunt

Année: 1991

Pays: Etats-Unis

Genre: Comédie, Action

Résumé :

Poursuivant un dangereux malfaiteur et sa mère trafiquants de drogue, John Kimble, policier remarquable, est amené à la suite de la défaillance d’une collègue à faire la classe à une maternelle. En quelques heures, c’est l’anarchie la plus totale et le brillant policier a plus de mal à contenir trente bambins que les plus coriaces bandits. Mais grâce à une collègue attentive et à son fils, il réussira à se faire des alliés des enfants et à retrouver les méchants.

Avis :

On a tous plus ou moins grandi avec le cinéma d’Ivan Reitman. S’il commence dans la production, c’est bien dans la réalisation qu’il va trouver le succès et offrir quelques-uns des plus beaux succès du cinéma américain des années 80. « Les bleus« , « S.O.S Fantômes« , « Jumeaux« , « Un flic à la maternelle« , « Président d’un jour » … Bref, le cinéma d’Ivan Reitman est là pour nous faire rire et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il y arrive plutôt bien, même avec des scénarios improbables, tel que ce « … flic à la maternelle« .

« Un flic à la maternelle« , c’est le genre de film qui ne se prend aucunement au sérieux et qui n’a qu’un but, c’est de divertir. Alors, oui, c’est vrai que parfois, c’est un peu nul, que ce n’est pas toujours le plus subtil possible, mais pourtant, ce « … flic à la maternelle » est un film qui passe très bien encore aujourd’hui.

Très bonne comédie, le film joue énormément la carte de « Schwarzenegger flic badass à la punchline facile, qui se retrouve instit » et franchement, voir notre pauvre Arnold galérer avec ses gamins fait toujours passer des moments magiques !

Cela fait des années que John Kimble essaye de faire tomber Cullen Crips, un dangereux criminel. Mais cette fois-ci, il a du sérieux, Cullen vient de commettre un meurtre sous le regard d’un témoin. Grâce à ce témoin, Kimble arrive à avoir des informations sur l’ex de Cullen, qui se serait enfuie avec leur fils et surtout trois millions de dollars. Les ordres que Kimble reçoit sont simples. Aidé de l’agent Phoebe O’Hara, ils se rendent dans la ville où l’ex de Cullen se cache, ils la trouvent et font un arrangement avec elle pour qu’elle témoigne. Pour cela, Phoebe O’Hara devra se faire passer pour une prof de maternelle et repérer l’enfant du couple. Mais un problème intestinal survient et c’est Kimble qui va être obligé de prendre la place de professeur de maternelle…

Petite comédie américaine très légère et sincère, « Un flic à la maternelle » fait partie de ces films cultes des années 90 qu’on se refait avec toujours autant de plaisir. Très simple et naïf, le neuvième film d’Ivan Reitman est le produit type du film qui peut être qualifié par « – c’est con, mais c’est bon », tant il remplit bien les critères entre conneries assumées et comédie qui nous réserve de bons petits moments bien funs.

Le scénario est très léger et fonctionne surtout sur le principe de filmer Arnold Schwarzenegger, la star de « Terminator« , « Predator« , « Conan » et « Commando« , dans un rôle à contre-courant total. De par sa stature et de par son aura, Arnold Schwarzenegger était bien la dernière personne qu’on aurait vu en instituteur de maternelle dépassé par les évènements. Partant sur ce délire, on trouve donc une comédie généreuse qui s’en donne à cœur joie avec les clichés liés à la star. Ainsi, on pourra se marrer devant un Arnold crevé par sa journée de boulot. Une journée bien plus fatigante que n’importe quelle autre mission d’infiltration. On pourra se marrer devant un Schwarzenegger qui mène ses élèves à la baguette et finalement se fait tendrement aimer par sa classe. On sera touché par la remise en cause de son personnage, qui reste très cliché, mais fonctionne bien.

Le film nous réserve aussi de bonnes scènes et des dialogues qui sont devenus cultes. Malgré son côté facile, « Un flic à la maternelle » jouit d’une vraie écriture et d’un rythme soutenu qui fait qu’à aucun moment, il ne faiblit. Il se passe toujours quelque chose, cliché ou non, qui fait qu’on reste dans cette histoire et le mieux, c’est que le film nous donne envie d’y croire. Ivan Reitman et ses acteurs sont tellement généreux, tellement sincères, qu’il nous donne envie d’y croire, et l’on a envie d’aimer le film, malgré ses défauts et ses facilités.

Avec ce film, Arnold Schwarzenegger, l’Autrichien le plus célèbre du monde, démontre encore une fois qu’il a une bonne facilité de ne pas se prendre au sérieux. Ici, dans ce rôle de professeur, il fait des merveilles et se trouve être très drôle et attendrissant.

« Un flic à la maternelle« , c’est aussi Pamela Reed qui s’en donne à cœur dans un rôle qui frôle le n’importe quoi, et pourtant, ce rôle fonctionne très bien. Il est à l’image du film. On prend toujours plaisir à revoir la magnifique Penelope Ann Miller dans un très très cliché, mais la comédienne arrive à en tirer le meilleur. Autre plaisir et pas des moindres, c’est le fait de trouver l’excellente et trop rare Linda Hunt en directrice d’école. Puis enfin, il est impossible de ne pas sourire devant tous les gamins qu’Ivan Reitman a magnifiquement su caster et diriger. Si Arnold Schwarzenegger est le pilier du film, ces gamins, tous à leur manière, en sont le cœur. Un cœur tendre, plein de naïveté, de bêtises, de découvertes, de phrases génialement balancées…

Malgré tout le bien que l’on peut penser de ce film, il faut aussi le prendre avec des pincettes, car s’il est une excellente comédie généreuse et pleine de tendresse, on ne peut nier qu’il n’est pas vraiment creusé et qu’il reste très facile.

Note : 14/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=Z8miYg50Rbk[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.