décembre 10, 2022

La Chose d’un Autre Monde

Titre Original : The Thing From Another World

De: Howard Hawks et Christian Nyby

Avec James Arness, Kenneth Tobey, Margaret Sheridan, Robert Cornthwaite

Année: 1951

Pays: Etats-Unis, France

Genre: Horreur, Science-Fiction

Résumé :

Un extraterrestre végétal est recueilli congelé dans la banquise par les membres d’une base américaine en Alaska. Les militaires veulent le détruire, mais les scientifiques penchent pour l’étude. Le reveil de la chose donnera raison aux soldats.

Avis :

Howard Hawks est un immense réalisateur de l’âge d’or du cinéma américain. Le réalisateur s’est essayé à tous les styles possibles au cours de sa longue carrière, mais parmi les quarante-six films que comptabilise sa filmographie, il y en a un qui fait office de mystère. Ce film, c’est celui sur lequel on va s’arrêter aujourd’hui, « La chose d’un autre monde« . Le film est très particulier pour Howard Hawks puisque le réalisateur n’est pas crédité à la réalisation, mais simplement en tant que producteur. La réalisation étant laissée à Christian Nyby. Mais la légende veut que ce soit bel et bien Howard Hawks qui ait réalisé ce film et que Christian Nyby n’ait pas fait grand-chose. Une légende qui demeurera un mystère peut être à tout jamais.

« La chose d’un autre monde » est le film qui est « à l’origine » du film « The Thing » de John Carpenter. Et malgré le fait que le film de Big John soit encore au-dessus, il s’agit d’un film particulièrement attachant, qui certes a vieilli, mais qui en même temps a gagné énormément et cette séance d’horreur rétro est un réel plaisir !

Un objet non identifié s’écrase quelque part sur la banquise. Un groupe de scientifiques et de militaires est alors dépêché sur place. Très vite, ils retrouvent le vaisseau et reviennent avec le corps d’une créature piégée dans la glace. Alors que tout le monde croit la créature morte et qu’ils attendent des ordres pour savoir si les scientifiques peuvent l’étudier en la sortant de la glace, la créature se réveille et commence à semer la terreur dans la station.

Classique du film fantastique des années 50, « La chose d’un autre monde » est un petit bonheur à découvrir qui n’a pas perdu de son aura aux cours des années, et ce qui est génial dans ce film, c’est toutes les influences qu’on devine sur des films qui seront faits bien plus tard. Film d’horreur, film fantastique, film d’angoisse et huis-clos, « La chose d’un autre monde » est un film aussi passionnant qu’il est intéressant à plusieurs titres.

Le scénario dans son fil rouge n’apporte pas de grandes surprises et reste finalement assez convenu. Alors bien sûr, il faut absolument le replacer dans son époque, car si aujourd’hui on découvre rien de bien « neuf », pour l’époque, il reste très novateur.

Très « convenu » dans les rapports entre les militaires et les scientifiques par exemple, ou encore dans les attaques de la chose, le film reste néanmoins une belle surprise dans le sens où son intrigue arrive à tenir son spectateur jusqu’au bout d’elle-même.

L’histoire est plaisante, se tient et surtout arrive à angoisser. Les « deux réalisateurs » installent une forme de suspens qui fonctionne encore très bien aujourd’hui. À tout instant, alors même qu’on devine comment le film va se finir, ou encore où il veut aller, on a envie d’aller plus loin, de voir et de savoir comment le film va se finir. Le film arrive même à nous tenir en pression et nous prendre par surprise avec des effets pourtant évidents et rien que pour ça, « La chose d’un autre monde » mérite qu’on le découvre.

Si le film a indéniablement vieilli, et parfois pas toujours bien, notamment avec cette chose qui peine un peu en crédibilité, « La chose d’un autre monde » a toutefois gagné en sympathie et en charme rétro. Le film touche par ses trucages, captive par son envie de cinéma fantastique, passionne par toutes ces idées qui débordent. Comme pour beaucoup de films fantastiques de ces années-là, « La chose d’un autre monde « invente un cinéma, même si en ressent aussi certaines inspirations.

Reste simplement la dernière scène, qui entache un peu le tout, offrant un message sur la supériorité de l’Amérique sur le monde. Un message malhabile et prétentieux qui manque cruellement de subtilité.

Mais bon, malgré ce message final, le film reste un vrai plaisir à découvrir. Tendu, offrant une intrigue banale mais efficace, doté d’une réalisation excellente, d’une BO signée Dimitri Tiomkin angoissante à souhait et tenu par des comédiens attachants et bien dans leur rôle, « La chose d’un autre monde » est un film à voir assurément pour les amoureux de cinéma fantastique rétro, les amoureux de cinéma tout court ou encore les curieux qui ont envie de découvrir un film qui regorge d’influences pour le cinéma futur.

Note : 15/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=T5dwbZKd64Y[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.