janvier 27, 2023

The Greatest Showman – Le Logan Dansant

De : Michael Gracey

Avec Hugh Jackman, Zac Efron, Michelle Williams, Rebecca Ferguson

Année: 2018

Pays: Etats-Unis

Genre: Musical

Résumé:

The Greatest Showman célèbre la naissance du show-business et l’émerveillement que l’on éprouve lorsque les rêves deviennent réalité. Inspirée par l’ambition et l’imagination de P.T Barnum, voici l’histoire d’un visionnaire parti de rien qui a créé un spectacle devenu un phénomène planétaire.

Avis :

The greatest showman est un film qui ne laisse pas indifférent. Une fois les derniers mots lancés et le générique commencé, on ne souhaite pas bouger de son siège tant on se sent encore imprégnés par l’ambiance particulière et l’émotion poignante ressentie. Et il nous paraît tout bonnement impossible de ne pas écouter, pour la seconde fois, une des meilleures chansons de la comédie musicale qui continue de nous émerveiller lors du défilement des innombrables noms des magiciens du cinéma. On se sent bien, on se sent heureux et plein d’espoir, plein de fougue et d’envie pour cette vie qui nous tend les bras. Cette comédie musicale remplit son rôle à merveille : nous faire oublier tout le reste, nous fasciner par ses mises en scène incroyables, nous faire chanter et danser grâce à des chansons magnifiques et bien rythmées et nous transmettre une ribambelle d’émotions, toutes plus fortes les unes que les autres tant via le talent des artistes que par les sujets forts abordés.

Le film commence fort. On entre directement dans le monde du spectacle et dans l’imagination de Phineas Taylor Barnum (P.T. Barnum), un jeune homme qui rêve de magie, de gloire et d’amour fou. Son enfance est rapidement présentée et ce, pendant une des premières musiques du film, ce qui est bien trouvé. On le retrouve ensuite adulte, tout juste marié à Charity Hallet, une femme pour qui il se sent prêt à tout, et à qui il veut offrir le monde, en s’élevant bien au-dessus de sa condition sociale. Le spectateur comprend vite que le jeune homme a de l’ambition à revendre et que la vie de travailleur de bureau ne lui convient pas. Commencent alors ses pérégrinations, ses échecs, ses expériences et ses recherches pour créer un spectacle sensationnel et unique en son genre : un spectacle qui montre au grand jour ceux qui se cachent et ceux devant qui les passants ne détourneront plus jamais le regard.

Ces personnes différentes choquent par nombre de leurs difformités ou tout simplement particularités pénibles à supporter, voire à accepter, pour l’époque. P.T. Barnum n’hésite pas à exagérer certains faits, à escroquer et se servir d’illusions pour mieux choquer et obtenir ce qu’il désire. Loin d’être un homme parfait sous tout rapport, le personnage principal a une personnalité aux multiples facettes, ce qui le rend terriblement attachant. A la fois aveuglé par la gloire et la réussite, amoureux de sa femme et de ses deux filles, fasciné par les artistes qu’il a débauchés et charlatan pour le bien de ses finances, P.T. Barnum ne cesse d’évoluer dans le film et la réalisation s’en fait même sentir. Les plans ne s’intéressent plus aux mêmes personnages ni aux mêmes lieux, au début, au milieu et à la fin du film, suivant les priorités du personnage. Sa famille est ainsi bien plus mise en valeur sur la fin et les scènes passionnées qui en découlent avec sa femme sont loin d’être niaises. On apprécie le romantisme et la beauté des prises de vue.

Le jeu de tous les acteurs est juste et les voix de ceux qui chantent sont splendides et s’accordent parfaitement avec celles des autres. Les mises en scènes des chansons sont incroyables : les danses sont pleine d’entrain et d’énergie et nous éblouissent. La scène au bar est tout simplement magique avec les verres qui voltigent et les protagonistes qui nous offrent un vrai spectacle. Les costumes sont de toutes les couleurs, les chorégraphies sont simples mais entourées de nombreux détails qui ne font que magnifier les scènes. Une des chorégraphies frôle le cliché avec ses draps blancs sur les toits tout en innovant sur le risque et la subtilité de la danse entre P.T. Barnum et son épouse. Hugh Jackman joue avec talent et y met toute sa force.

Les messages abordés sont touchants et sont montrés sans perspective de moralité. L’ambition et le désir de gloire sont bien représentés, tout comme le racisme, le show-business, les préjugés, la célébrité, l’amour, l’importance de la famille et l’inégalité des classes sociales. On se croirait vraiment dans le New-York du 19e siècle avec des décors sublimes, ses personnalités étriquées et son atmosphère entêtante.

Certains faits restent attendus mais sont rapidement éclipsés par des scènes et évènements originaux ainsi que des dialogues, danses et chansons auxquels on ne s’attend pas. Le film met en avant une seconde histoire d’amour, amenée rapidement et qui reste secondaire. Cela est appréciable et ne prend jamais le pas sur le personnage de P.T. Barnum et l’histoire principale. De plus, une de leur chanson est belle, sans être niaise comme beaucoup de chansons d’amour, et la mise en scène est spécialement tournée autour du cirque, qui reste le sujet majeur de la comédie musicale.

L’histoire est belle, attendrissante, romantique et fait également réfléchir. Les personnages sont captivants, les musiques restent dans la tête et la mise en scène nous fait tourner la tête. Les paroles sont parfaitement adaptées aux situations, loin d’être simplistes et affichent une poésie lyrique qui fait plaisir aux oreilles, avec des rimes bien trouvés et des phrases envolées.

The greatest showman est un moment d’émerveillement pour nos yeux et nos oreilles : des chansons qui plairont aux fans des comédies musicales comme aux nouveaux initiés, et des images qui feront frémir les habitués du cinéma comme les jeunes débutants. Un moment de divertissement qui fait du bien et qui se clôt sur une citation du vrai P.T. Barnum, nous rappelant que ce que nous venons de voir est tirée d’une histoire vraie et que l’envie et l’imagination peuvent nous conduire loin, bien plus loin que nos rêves les plus fous.

L’ère des belles comédies musicales est loin d’être éteinte et l’ambiance de fête présente tout au long du film met de bonne humeur.

Note : 20/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=LJMYrjv7rUQ[/youtube]

Par Lildrille

Lildrille

Passionnée d’imaginaire et d’évasion depuis longtemps, écrire et lire sont mes activités favorites. Dans un monde souvent sombre, m'évader et fournir du rêve sont mes objectifs. Suivez-moi en tant qu'auteure ici : https://www.2passions1dream.com/. Et en tant que chroniqueuse aussi là : https://simplement.pro/u/Lildrille.

Voir tous les articles de Lildrille →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.