décembre 3, 2021

La Liste de mes Envies – Grégoire Delacourt

9782253168539-T

Résumé :

Jocelyne, suite à la perte de sa maman, accepte de travailler à la mercerie de Mme Pillard vu l’état de santé de son papa malgré son rêve de devenir styliste.

Les jumelles (ses copines de quartier), Danièle et Françoise, jouent au loto depuis dix-huit ans et ce chaque semaine. Pour dix euros de mise elles font des rêves à vingt millions.

Suite à la visite d’une journaliste voulant l’interviewer sur son blog : dixdoigtsdor qui parvient au début de son lancement à captiver mille deux cent personnes rien que sur l’agglomération d’Arras. Jocelyne perturbée décida de rentrer chez elle, le temps de se replonger dans son journal intime. En retournant à la boutique, elle entend crier son nom. Ce sont les jumelles qui boivent un café en faisant leur loto. Françoise la persuade d’enfin jouer mais n’y connaissant rien, le buraliste lui conseille l’Euro Millions pour une mise de deux euros.

Le ticket pour les dix-huit millions avait été validé à Arras… le gagnant ne s’était toujours pas manifesté. Jo ne sait pas comment, mais elle savait.

Avis :

En quelques mots : Grégoire Delacourt, encore un auteur qui m’est inconnu, mais pas son livre, est un publicitaire et écrivain qui en est à son deuxième roman.

J’ai mis de côté mon livre pour pouvoir lire celui-ci. Cela fait bien longtemps  que j’étais attirée par cette couverture faite de bobines de fil, d’une aiguille, d’un mètre ruban ; alors, quand je suis passée à la librairie et qu’il m’a fait les yeux doux, je l’ai acheté.

Jocelyne, dite Jo, vous transporte dans sa vie de tous les jours. Elle nous parle de sa rencontre avec son mari, l’arrivée de ses enfants, de ses souvenirs d’enfance, de la perte de sa maman à dix-sept ans, de la reprise de la mercerie de Mme Pillard, de son père aussi qui ne se souvient d’elle que pendant six minutes. De la vie quoi, de nos vies à chacun de nous. Quand je lis ces pages, j’ai un peu le sentiment de lire un  journal qui me paraît proche, comme s’il appartenait à une de mes cousines, une tante, une amie par exemple.

Avant même de lire ce roman je pensais qu’il se déroulerait dans les années soixante (je ne sais trop pourquoi) mais je m’imagine une dame bien sympathique dans un décor ancien mais pas du tout, elle est contemporaine avec son blog, la crise, les euros etc…

Qui ne rêverait pas de gagner une grosse somme d’argent à un jeu de hasard ? Et bien pas elle. Avant de lire ce livre, je ne rêvais que de ça moi : gagner au loto !!! Faire enfin le boulot que j’aime ou ne plus travailler ou alors me consacrer uniquement à ce que j’ai envie. Visiter des pays, passer mes journées à lire, à rêver… Refaire ma garde-robe et celle de mon mari, sans oublier les enfants ; enfin vous voyez ce dont je parle… Et en lisant ce livre et en voyant comment Jo réagit face à cela, j’ai pris conscience que cette somme pourrait tout détruire en fait. Foutre mon couple en l’air, avoir subitement des amis qui n’en sont pas, ne pas me retrouver dans ce nouveau moi.

Son mari, Jocelyn, également appelé Jo, ce qui d’ailleurs m’a fortement perturbé au début mais qui prend tout son sens par la suite mais je vous laisse découvrir pourquoi, est un vrai goujat, la caricature de l’homme ouvrier. D’ailleurs en pensant à lui, la chanson de Stromae « Tous les mêmes » me vient en tête.

Je vous conseille ce livre car il est rempli de sentiments ; heureux, malheureux mais comme le dit Olivia de Lamberterie en quatrième de couverture : Grégoire Delacourt a une plume gracieuse qui sait donner des ailes à des âmes en peine et conter des destins cabossés avec tendresse et bienveillance.

Et si vous vous demander comment cet auteur parvient si bien à retranscrire la vision d’une femme, à si bien les comprendre. Il vous l’explique dans son postface. Un petit plus qui a tout son sens. Sans oublier ces quelques pages où noter la liste de vos envies car même sans gagner de gros lots, on en a tous…

Note : 16/20

Par Erin

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.