septembre 27, 2022

Tryo – Ladilafé

0001848141_500

Avis :

Que l’on s’intéresse de près ou de loin à la musique française, il est assez difficile d’être passé à côté du groupe Tryo. Fondé en 1995 entre deux membres du groupe M’Panada et Christophe Mali, le groupe va suivre une influence reggae très marquée comme le montre leurs deux premiers albums : Mamagubida et Faut Qu’ils s’Activent. C’est alors qu’en 2003, lorsque sort Grain de Sable, le groupe va élargir ses influences et va faire apparaître des moments plus ethniques, d’autres passages plus populaires ou encore un peu plus rock. Le succès est au rendez-vous et c’est en 2008 que le groupe explose littéralement avec son album Ce que l’On Sème et tous ses tubes radiophoniques. En aout 2012 sort Ladilafé, un album composé de 15 pistes et à la pochette rappelant la jeunesse et les bons copains. Mais le groupe va-t-il réussir à maintenir le cap de ce succès ? Les morceaux sont-ils toujours aussi ouverts ? La musicalité est-elle au rendez-vous ? Que signifie ce titre si énigmatique ? Allons faire un tour vers le milieu écologique et sympathique de Tryo.

Si Ladilafé est une expression créole qui signifie raconter des ragots, le leader du groupe, Christophe Mali, annonce plutôt que c’est une façon de dire, Elle l’a dit, elle l’a fait. C’est assez étrange comme titre, mais cela fait surement référence à une histoire à l’intérieur du groupe. Mais finalement, le titre d’un skeud, on s’en balance un peu les noix et ce qui nous intéresse vraiment, c’est le contenu. Alors que vaut-il ? S’éloignant un petit peu du reggae pour aller vers quelque chose de plus mainstream, le groupe reste tout de même enraciné dans ce genre en proposant certains morceaux purement reggae comme Les Anciens, magnifique morceau ou encore Boulawa. Mais il faut avouer que sur quinze chansons, cela fait assez, et c’est tant mieux, ca cela permet au groupe de montrer tout ce qu’il sait faire et de lorgner vers des grands de la chanson française. Ainsi, Marine est Là, morceau sur Marine Le Pen pas très flatteur, on ressent une certaine patte artistique à la Bénabar, avec un humour très sympathique et une guitare assez simple mais entrainante. On pourra aussi apprécier J’ai Décidé d’Ecrire des D, morceaux avec quasi exclusivement que des mots commençant par la lettre D et qui fonctionne à merveille. On aura aussi Joe le Trader, une piste qui oscille entre musique des îles et reggae, relativement drôle et agréable. Et tout l’album baigne dans cette bonne humeur, qui rentre en opposition avec certaines paroles qui se moquent ouvertement du système, de la politique ou encore des jeunes. On aura aussi un morceau un peu plus rock comme Pas Banal, avec sa guitare très rock et son violon qui ajoute une touche rapide, qui dénote du reste de l’album. Mais finalement, c’est ce qui fonctionne avec cet album, proposant des pistes toutes différentes et rentrant bien dans la tête. En effet, les pistes étant souvent assez courtes, dépassant rarement les 4 minutes, avec un refrain simple, tout cela rentre facilement dans la tête.

images

Bien évidemment, ce qui compte le plus dans les morceaux du groupe, ce sont les paroles et les dénonciations. Bien connu pour son coté écologique, roots et plutôt de gauche, le groupe ne se prive pas dans cet album et balance à tout va. Ainsi, Greenwashing, le premier tube du groupe parle de l’abus de l’être humain et la pollution que cela engendre. Avec Marine est Là, il dénonce les dérives de l’extrême droite et l’habilité de Marine Le Pen à tromper les français. En écoutant Brian Williamson, on voit que le groupe prône la défense de l’homosexualité et de la ségrégation en Jamaïque de ces gens-là. Bref, ils tapent dans tous les domaines et c’est assez sympathique. Le petit bémol viendrait de la musique si gentille que le propos en devient presque nuancé et pas assez violent. Maintenant, cela fonctionne assez bien. Je conseille particulièrement le morceau Les Anciens, le dernier du skeud, qui est d’une grande beauté et qui fait prendre conscience du temps qui passe et de nos grands-parents qui se sentent seuls et déboussolés dans ce monde si rapide et si superficiel. On pourra aussi se réjouir de la claque que prennent les jeunes dans Nous Génération, où le groupe dénonce la superficialité des jeunes d’aujourd’hui et leur manque d’ouverture. Bref, tout cela est très éclectique, tout comme les influences du groupe.

Au final, Ladilafé, le dernier album de Tryo est très agréable et semble être une réussite. Contenant pas mal de tubes, mais aussi des morceaux moins commerciaux car plus tendancieux, le groupe réalise un album hétérogène, mêlant variété française et reggae dans une ambiance festive et agréable. Maintenant, reste à savoir si tout cela est taillé pour la scène et rien n’est moins sûr.

  1. Greenwashing
  2. Ladilafé
  3. Nous Génération
  4. Brian Williamson
  5. Pas Banal
  6. Printemps Arabe
  7. Jugement Sans Appel
  8. Marine est Là
  9. Boulawa
  10. C’est un Vent
  11. Quand la Nuit Devient Blanche
  12. Mourir la Mort
  13. Joe le Trader
  14. J’ai Décidé d’Ecrire des D
  15. Les Anciens

Note : 15/20

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=AzWnLhqBUyY[/youtube]

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.