janvier 31, 2023

Le Dernier Voyage

De : Romain Quirot

Avec Hugo Becker, Lya Oussadit-Lessert, Paul Hamy, Jean Reno

Année : 2021

Pays : France

Genre : Science-Fiction

Résumé :

Dans un futur proche, une mystérieuse lune rouge est exploitée à outrance pour son énergie. Alors qu’elle change brusquement de trajectoire et fonce droit sur la Terre, Paul W.R, le seul astronaute capable de la détruire, refuse d’accomplir cette mission et disparaît. Traqué sans relâche, Paul croise la route d’Elma, une adolescente au tempérament explosif qui va l’accompagner dans sa fuite.

Avis :

Réalisateur français, même si « Le dernier voyage » est le premier film de Romain Quirot, le jeune cinéaste de trente-cinq ans a déjà une belle carrière derrière lui. Après des études en sciences criminelles, il se tourne vers le cinéma, enfin tout d’abord vers le clip, puis la publicité. Quirot tournera aussi bien en France qu’aux Etats-Unis. C’est dans les années 2010 qu’il en vient au cinéma, d’abord par le biais du documentaire, puis il se fait très joliment remarquer dans le milieu du court-métrage. L’un de ses films, « Le Dernier Voyage de l’énigmatique Paul W.R. » fera même partie des cinquante finalistes pour les Oscars 2015.

C’est d’ailleurs ce court-métrage que le réalisateur va adapter en long-métrage pour un premier film de science-fiction ambitieux. Un premier film qui aura ses défauts, avec notamment des trous dans son scénario et des éléments qui auraient mérité qu’on s’y attarde de plus, mais sur l’ensemble, « Le dernier voyage » est une bonne petite surprise, doublé d’un très beau spectacle, qui fait du bien pour la réouverture des salles. Naviguant dans une ambiance post apocalyptique rétro et futuriste à la fois, « Le dernier voyage » présente surtout un jeune cinéaste qui dans le paysage du cinéma français, a envie d’autre chose, de proposer autre chose, et ne serait-ce que pour cela, Romain Quirot mérite toute notre attention.

Dans un futur très proche, une planète rouge est apparue proche de la Terre. Pleine de ressources et de nouvelles énergies, les hommes ont pillé cette planète et cette dernière s’est mise en colère. Aujourd’hui, cette planète rouge, ou plutôt cette Lune rouge, avance sur la Terre et d’ici quelques jours, elle l’aura frappée de plein fouet, provoquant la fin du monde. Le seul qui pourrait éviter ceci s’appelle Paul W.R., mais au lieu d’accomplir sa mission, le jeune homme a fui, cherchant désespérément des réponses à ses questions.

« Le dernier voyage » est donc un premier film qui fait beaucoup de bien, sur bien des aspects. Certes, et l’on y reviendra, le premier film de Romain Quirot est loin d’être parfait, mais bien avant de s’arrêter sur ses défauts, j’ai envie de mettre en avant toutes ses qualités, car « Le dernier voyage » n’en manque pas, bien au contraire.

La première chose qui vient à l’esprit, c’est la qualité et la richesse du film dans son univers et son visuel. « Le dernier voyage » est ambitieux et dès les premières images, Romain Quirot donne le ton. Sa réalisation est soignée, l’esthétisme de son film est tenu, et même assez impressionnant, surtout pour une première œuvre. Entre une photographie absolument sublime, des idées de mise en scène qui ont un joli cachet et servent très bien le film, même si parfois du point de vue de l’intrigue, certaines peuvent résonner comme démonstratives, mais qu’importe, car au final, ça fonctionne bien. « Le dernier voyage » est soigneusement habillé d’une très belle BO signée d’Etienne Forget, ainsi que d’une soundtrack list divine.

On notera aussi une richesse dans ses décors, qui démontrent là encore toute l’ambition de son réalisateur. Des décors assez grandioses, avec assez peu de moyens, si l’on peut dire ça ainsi. Certains plans et certaines scènes aidées par des effets spéciaux de grande qualité offrent un très beau spectacle qui fait plaisir à voir et rappellent bien toute la magie d’un grand écran et d’une salle de cinéma.

Enfin, « Le dernier voyage » tient des personnages, enfin du moins deux personnages, particulièrement attachants. Deux personnages qui forment donc un bon duo, qu’on a toujours envie de suivre. Ces personnages sont tenus par Hugo Becker et surtout la jeune Lya Oussadit-Lessert, qui impressionne de bout en bout de métrage.

Mais voilà, comme je le disais, « Le dernier voyage » est imparfait, et derrière toutes ses qualités, le film de Romain Quirot pêche un peu du côté de son intrigue et son scénario. Si « Le dernier voyage » se présente comme un joli conte, et s’il se suit sans mal, offrant de manière globale une bonne et belle histoire, on regrettera des trous dans son scénario. Le film est bourré d’idées dans son histoire, mais il est vrai que parfois, certaines d’entre elles mériteraient plus de précision, car bien souvent Romain Quirot les présente, nous demande de les accepter (tout ce qui est fait autour de la répression, la relation entre les frères, ou encore le père, certains « pouvoirs »), mais jamais finalement, il ne donne l’ombre d’une explication, ce qui crée un manque à l’intérieur de son intrigue. Un film plus long et plus fourni dans son écriture aurait à coup sûr grandement élevé l’intérêt et la passion qu’on aurait pu éprouver devant ce film. Après, même si l’on en ressort avec plus de questions que de réponses, le conte que nous raconte Romain Quirot reste joli, beau et plaisant à suivre et c’est l’essentiel.

« Le dernier voyage » se pose donc comme une première et jolie réussite pour son réalisateur. Romain Quirot livre un film qui tient son univers et nous entraîne très bien dedans. Et entre ses défauts et ses qualités, « Le dernier voyage » laisse entrevoir un jeune et talentueux réalisateur, qui on l’espère, dans l’avenir, va nous faire rêver. Bref, comme je le disais, malgré les questions sans réponses, les trous ou certaines incohérences, ce « … dernier voyage » fait du bien, surtout pour un retour en salle.

Note : 14/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.