décembre 3, 2021

Au-delà des Collines – Marie Nocenti

Auteure : Marie Nocenti

Editeur : IS Edition

Genre : Anticipation

Résumé :

2036. Un virus inconnu déferle sur la Terre. Plus virulent qu’Ebola, plus mortel que la Grippe Espagnole, plus contagieux que le Covid-19, il plonge le monde entier dans le chaos.
Mary, une jeune femme rescapée, tente de survivre à la pandémie en ralliant l’ouest des États-Unis dans l’espoir de trouver une communauté épargnée par la sauvagerie humaine.
Faisant face à de multiples mauvaises rencontres, fusillades et attaques d’animaux sauvages, elle n’aura de cesse d’affronter les multiples dangers sur son chemin afin d’atteindre son but…

Avis :

Au-delà des collines constitue le quatrième ouvrage de Marie Nocenti. L’auteure nous avait déjà enchantés avec ses romans émouvants, emplis de personnalités attachantes et fortes, sur fond historique bien documenté, ou tranches de vie vivaces et prenantes. Ici, Marie Nocenti s’évade dans un futur proche, pour nous offrir un récit d’anticipation inédit, qui rappelle fortement, et de manière plutôt effrayante, la situation que nous vivons actuellement.

L’auteure a imaginé un virus mortel, bien plus impactant que le coronavirus, et décrit une humanité meurtrie, affaiblie par les pertes nombreuses et la maladie. En parallèle, la Terre, plus florissante que jamais, s’exprime à travers la nature et la faune, des éléments que l’auteure met en avant, notamment à travers des scènes endiablées, quand les héros doivent se frotter à des animaux féroces, à des climats rudes ou à des montagnes escarpées. La photographie de la couverture illustre ainsi le roman à merveille, nous rappelant que l’humain n’est finalement que de passage, et qu’un retour en arrière, même dans le futur, n’est pas à inenvisageable.

Même si les premiers chapitres s’avèrent particulièrement éprouvants, à cause des scènes tragiques qu’ils décrivent, et à cause d’une atmosphère effrayante que personne ne souhaiterait ne serait-ce qu’effleurer, la suite de l’histoire nous plonge dans un récit magique, où l’optimisme et la joie de vivre explosent. Bien que l’intrigue se déroule dans le futur, le mode de vie des héros nous replonge dans le passé : chasser, cueillir, élever du bétail, voyager à cheval, laver son linge à la main, … L’humanité n’a pas eu le choix que celui de revenir à plus de simplicité, surtout quand les grandes villes se voient la proie de scènes apocalyptiques terribles, animées par des voleurs, violeurs et survivants désemparés, à qui la maladie a tout arraché, jusqu’à la santé mentale.

Au-delà des collines représente avant tout une belle histoire de vie, gorgée de force et d’espoir. L’amour s’installe également peu à peu, qu’il soit fraternel, familial ou pur, et nous enveloppe d’une douce aura. Le lecteur en oublierait presque que le monde brûle et souffre à côté. Le roman conte une quête, un long voyage à la recherche d’un havre de paix. Semée d’embûches, la route tremble et chavire, mais les cœurs restent bien accrochés.

Certains instants peuvent paraître bien longs, notamment parce que la route dure, ou que les détails amenés par l’auteure s’avèrent envahissants, ralentissant ainsi le récit. Cependant, ces derniers nous immergent complètement dans cet étrange quotidien, nous apprennent la survie, ou la vie d’antan. Marie Nocenti nous étonne en nous offrant un récit d’anticipation qui ne décrit pas du tout la manière de vivre d’un futur proche, mais bien celle d’un passé logiquement révolu, qui offrait moins de possibilités de connexions à travers le monde, mais qui promettait tout de même un bonheur simple. Cette histoire nous ramène à des considérations et réflexions plus terre à terre, nous questionne sur notre société poussée par le « trop », et nous recentre sur de vraies valeurs.

Les personnages, plus vrais que nature, prouvent que l’humain reste un être insaisissable, capable de tout surmonter comme de succomber à ses vices les plus sombres. Le lecteur s’attache rapidement à eux, et se plaît à les accompagner sur la voie de leur bonheur, désireux de les savoir enfin heureux et tranquilles, après tous les malheurs qu’ils ont traversés. De nombreuses actions, qui coupent le rythme lancinant de la troupe sur la route, amènent du rythme aux bons moments ainsi que du suspens. Quelques répétitions dans ces dernières finissent pourtant par lasser, heureusement vite remplacées par de nouvelles têtes et situations palpitantes.

Les paysages s’invitent également à la lecture, nous plongeant dans une Amérique digne des films de western, où les cow-boys, armés de leurs pistolets, punissaient le crime sur leurs fiers destriers. Les chevaux prennent une part importante dans le récit, nous rappelant l’autre roman de l’auteure, Dies Irae, qui contait une histoire de famille poignante, entre culture indienne et vengeance. Le lecteur s’abandonne quelques instants, et voyage avec les personnages : intérieurement, en se questionnant sur ce futur saisissant, et par la voie de l’imaginaire, à travers des fresques enchanteresses et pleines de vie.

La vie n’aurait pas la même saveur sans la mort, une nuance que chaque personnage de ce cette histoire porte en lui, et contre laquelle il lutte sans cesse, à travers de terribles souvenirs d’êtres aimés disparus, ou d’un passé mis à feu et à sang. L’auteure nous propose ici de se porter vers l’avenir, quoi qu’il arrive, et de continuer d’espérer. Le bonheur est à portée de mains.

Note : 17/20

La chronique vous a donné envie de lire le roman ? Cliquez ici https://bit.ly/3le1JiK pour l’acheter et soutenir vos chroniqueurs !

Par Lildrille

Lildrille

Passionnée d’imaginaire et d’évasion depuis longtemps, écrire et lire sont mes activités favorites. Dans un monde souvent sombre, m'évader et fournir du rêve sont mes objectifs. Suivez-moi en tant qu'auteure ici : https://www.facebook.com/ChloeGarciaAuteure. Et en tant que chroniqueuse aussi là : https://simplement.pro/u/Lildrille.

Voir tous les articles de Lildrille →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.