décembre 5, 2020

La Vie de Brian

Titre Original : Monty Python’s Life of Brian

De: Terry Jones

Avec Graham Chapman, Terry Gilliam, John Cleese, Michael Palin

Année: 1979

Pays: Angleterre

Genre: Comédie

Résumé:

En l’an 0, en terre de Galilée, Mandy et son bébé Brian reçoivent la visite des Rois Mages un beau soir de décembre. Ceux-ci, s’apercevant de leur erreur, remballent prestement leurs présents et filent dans l’étable voisine. Hélas, Brian a tiré le mauvais numéro…

Avis :

S’il y a bien un sujet qui fait constamment polémique au cinéma, c’est la religion. A partir du moment où l’on aborde n’importe quelle forme de religion pour la remettre en question ou par s’en moquer, on se retrouve toujours avec quelques extrémistes qui n’acceptent pas cela. Et c’est problématique. Car non seulement cela montre l’étroitesse d’esprit des croyants, mais fait étalage aussi d’une volonté de censure autour de quelque chose d’invisible et de fictif. Néanmoins, et c’est là le coup de génie de tous les films abordant la religion de plein fouet, les bad buzz, les polémiques, font que le film cartonne et devienne un objet de curiosité. Le premier à en faire les frais est Monty Pyhton : Le Vie de Brian, sorti en 1979.

Des polémiques pour quoi ?

Le film des Monty Python s’appuie sur la base de la religion chrétienne, c’est-à-dire la naissance et la vie de Jésus. Sauf que là, les rois mages se sont plantés de bébé et c’est Brian qui va devenir un messie par un concours de circonstances. Dès le départ, les communautés chrétiennes ont crié au scandale et ont tenté de faire interdire le film, voire même d’empêcher sa production. Ce qui fut en partie réussi, puisque EMI qui devait produire le film s’est retiré au dernier moment, et c’est George Harrison des Beatles qui a créé spécialement une boîte de production pour financer le film, car il était fan absolu des Monty Python. Dès le départ donc, le film a commencé à faire du bruit et à remuer quelques consciences incapables d’humour.

Mais ce n’est pas tout. Comme pour La Passion du Christ de Mel Gibson ou encore La Dernière Tentation du Christ de Martin Scorsese, La Vie de Brian a été interdit dans plusieurs pays, mettant parfois plus de dix ans à sortir, comme ce fut le cas en Italie où le film ne fut visible qu’à partir de 1990. Mais toutes ces polémiques trouvent-elles une justification ? Pas vraiment si ce n’est ce besoin de faire passer la religion, inventée par l’homme, comme une chose intouchable et avec laquelle il est impossible de rire. Les Monty Python l’ont bien compris et avec La Vie de Brian, ce n’est pas que la religion qui est mise en cause, mais aussi les origines ethniques, la politique ou encore l’idiotie de l’être humain.

L’absurde intelligent

Ce qui fait bien évidemment la force de ce film, c’est que l’humour est quasiment toujours au service de la dénonciation. Le film tire à boulets rouges de façon absurde mais profonde sur des aberrations de notre système. Et le film à beau avoir plus de quarante ans, il est toujours d’actualité. A titre d’exemple, on peut parler de la douce moquerie sur les religions et les dissidents qui ne sont pas d’accord entre eux au sein des mêmes croyances. Le clan de la gourde ou le clan de la sandale sont de bons moments. Ils démontrent que finalement, la religion n’est qu’une interprétation humaine et pas une révélation divine. Les Monty Python se moquent aussi des juifs et des autres communautés qui ont finalement les mêmes buts, mais qui se déchirent pour des bêtises. La Vie de Brian est très fort de ce côté-là et pointe du doigt l’absurdité de l’homme.

Cependant, le film, avec son humour absurde, traite aussi de la politique, de la lenteur des procédures et de l’inaction des dirigeants qui font des réunions pour rien et dont les actions se limitent à la parlote. On verra aussi la bêtise de la masse populaire qui est prête à croire n’importe quoi pour un peu d’espoir. La naïveté de tout ce beau monde fait presque peine à voir. Et puis, avant-gardiste avant l’heure, les Monty Python lance un débat sur la transsexualité, offrant un débat qui se tient et qui ferait la joie des haters sur les réseaux sociaux. Néanmoins, il faut bien reconnaître aussi que le film est parfois un peu poussif dans ses vannes, et certaines ne fonctionnent pas vraiment, ce qui fait que La Vie de Brian est moins puissant que Sacré Graal. Ou tout du moins, moins efficace dans son humour.

De plus, il arrive que parfois, l’humour tombe à plat, ou ne fonctionne tout simplement pas. On pense à ces femmes qui doivent porter une barbe factice pour participer à une lapidation, mais les acteurs sont des hommes. Cela gâche clairement l’effet et manque de cohérence. Faire un casting féminin n’aurait pas dû être un problème. On pense aussi à certaines situations qui se veulent cocasses, mais la répétition des choses font plus ressentir de la lassitude, comme ce moment où les juifs se cachent dans une maison et les romains la fouille à plusieurs reprises. Cet humour de répétition ne fonctionne plus aujourd’hui. Cela entraine d’ailleurs des problèmes de rythme qui n’étaient pas du tout présents dans Sacré Graal et alors que La Vie de Brian est le deuxième film des Monty Python, on aurait pu croire à sursaut d’énergie, à une volonté de faire plus grand et plus fort.

Au final, Monty Python : La Vie de Brian reste une comédie qui a du chien. Burlesque et absurde mais rentre-dedans et dénonciateur, le film du regretté Terry Jones a encore de beaux restes et démontre que l’on peut rire de la religion, tout en insérant des messages intelligents et profonds. La fin, nihiliste au possible et démontrant finalement le je m’enfoutisme de l’être humain quant à sa condition, en est un exemple flagrant. Il est dommage que parfois l’humour tombe à plat ou que le rythme souffre de quelques longueurs. Sans ça, le film aurait été parfait.

Note : 15/20

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.