novembre 28, 2021

A la Recherche du Bonheur

Titre Original : The Pursuit of Happyness

De: Gabriele Muccino

Avec Will Smith, Thandie Newton, Jaden Smith, Dan Castellaneta

Année: 2007

Pays: Etats-Unis

Genre: Drame, Biopic

Résumé :

Représentant de commerce, Chris Gardner a du mal à gagner sa vie. Il jongle pour s’en sortir, mais sa compagne supporte de moins en moins leur précarité. Elle finit par quitter Chris et leur petit garçon de cinq ans, Christopher.
Désormais seul responsable de son fils, Chris se démène pour décrocher un job, sans succès. Lorsqu’il obtient finalement un stage dans une prestigieuse firme de courtage, il se donne à fond, même si pour le moment il n’est pas payé. Incapable de régler son loyer, il se retrouve à la rue avec Christopher. Le père et le fils dorment dans des foyers ou des gares, cherchant des refuges de fortune au jour le jour.
Perdu dans la pire épreuve de sa vie, Chris continue à veiller sur Christopher, puisant dans l’affection et la confiance de son fils la force de surmonter les obstacles…

Avis :

Gabriele Muccino est un cinéaste italien dont j’aime beaucoup le travail. Réalisateur que j’ai découvert avec le joli « Souviens-toi de moi« , il est avant tout celui qui a réalisé le sublime « Juste un baiser« , film qui connut une suite quelques années plus tard, « Encore un baiser« . Une suite moins prenante, il faut le dire. Bref, tout ça pour dire qu’après une belle décennie passée dans son pays, le réalisateur finit par se faire remarquer et comme beaucoup avant lui et après lui s’envole pour Hollywood où il était courtisé depuis quelques années déjà. Avant de réaliser « A la recherche du bonheur« , il aurait dû réaliser un remake de « Nous nous sommes tant aimé » de Scola ou encore « Un petit jeu sans conséquence« , comédie de Bernard Rapp. Les deux projets ne se sont pas faits et finalement, Muccino héritera de ce film comme première expérience américaine.

« A la recherche du bonheur » est donc un petit film tout ce qu’il y a de plus joli. Revenant sur une histoire vraie, Gabriele Muccino livre là un film touchant et plein de belles intentions. Un premier film américain qui nous offre surtout un Will Smith comme on ne l’avait encore jamais vu. Plus posé, plus fragile, l’acteur tient là un beau rôle, qu’il sait emporter loin. D’ailleurs, il ne fait nul doute que sans Will Smith, « A la recherche du bonheur » ne serait pas aussi prenant, ou du moins, il ressemblerait à beaucoup d’autres films.

San Francisco, dans les années 80, Chris Gardner a bien du mal à gagner sa vie, car il a misé sur le mauvais cheval. Père d’un jeune garçon, Chris va voir sa vie lui échapper en très peu de temps, sa femme le quittant et bientôt, il va se retrouver à la rue avec son fils. Ayant une belle force de caractère et un optimisme à toute épreuve, Chris entreprend alors de devenir courtier en bourse. Pour cela, il décroche un stage non rémunéré et il s’accroche à cette dernière chance.

« A la recherche du bonheur » est donc un joli film qui se regarde avec intérêt et émotion. Gabriele Muccino met en scène l’american dream par excellence. Vous savez, ce genre d’histoire qu’on a déjà trop vu, où le personnage principal, à force de conviction, d’amour et de travail, finit par atteindre les plus hautes sphères de l’excellence de la société américaine. Ici, on est en plein dedans et dans un sens, cette histoire vraie filmée par Gabriele Muccino va emprunter toutes les routes connues et cocher toutes les cases du cahier des charges. Ainsi, dans son récit et son déroulement, « A la recherche du bonheur » ne livre aucune surprise et tout se passe comme cela doit se passer. On peut même dire que le film n’hésite pas à s’enfoncer dans les clichés les plus poussifs du genre, le père trop bon, le gamin compréhensif, les riches, les pauvres, seule la vision des traders n’est pas plus clichée que ça.

« A la recherche du bonheur« , c’est aussi un film qui en même temps qu’il décrit une descente en enfer, demeure un film très propre, très lisse, c’est un film qui montre la misère, mais sans trop en faire non plus. On sent que le film de Gabriele Muccino est une commande et qu’il est fait pour plaire à tous et ça fonctionne. Là où on aurait pu s’ennuyer face à une intrigue et une mise en scène qu’on connaît par cœur, Gabriele Muccino a un atout en or massif. Un atout qui change tout, Will Smith et son fils Jaden Smith. Le duo fonctionne à merveille et arrive à nous faire oublier très facilement tous les côtés lisses et sans surprises de cette intrigue. Will Smith et son fils sont le cœur de ce film et le film ne tient vraiment que grâce à ses derniers, et notamment Will Smith qui est très surprenant dans un rôle plus fragile et émouvant qu’à l’accoutumée, et ça fait du bien de découvrir l’acteur autrement.

Vu et déjà vu, « A la recherche du bonheur » de Gabriele Muccino est un film qui fonctionne bien et qui s’avère finalement divertissant et touchant. Proposant un Will Smith dans un autre registre, cette petite leçon de vie typiquement américaine mérite son petit coup d’œil.

Note : 14/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.