juin 23, 2021

Ed Sheeran – +

ed-sheeran

Avis :

Si on s’intéresse un petit peu à la musique, il a été très difficile de passer à côté de Ed Sheeran, auteur compositeur britannique de 21 ans, rouquin de son état et qui a raflé deux titres aux Brit Awards, celui de révélation de l’année et de meilleur artiste solo masculin britannique. Autodidacte depuis sa plus tendre enfance, il prend juste quelques cours de guitare pour se perfectionner, puis autoproduit deux albums et fait des tremplins musicaux. Du coup, + est son premier album produit par quelqu’un d’autre que lui-même. Je l’ai remarqué pour la première fois sur l’excellente émission de Nagui Taratata, et il faut dire qu’il a exposé une aisance scénique hallucinante et qu’il a réussi à faire danser le public avec sa seule guitare et son phrasé. C’est alors que je me suis demandé ce que cachait cet album. Alors qu’en est-il vraiment ? L’album tient-il la route ? Mérite-t-il tout ce succès ? Le fan de métal que je suis ne sera pas forcément déçu ? Vais-je laisser exprimer mon côté fleur bleue ? Assez de questions, alors voir de quoi il en retourne.

La première chose que l’on peut dire sur cet album, c’est qu’il ne va pas briller par des solos de guitares ravageurs ou par des riffs endiablés. Et pour cause, car Ed Sheeran possède des attraits assez étendus sur la musique et qu’il aime mélanger les genres, notamment la pop, le rock et le hip-hop. D’ailleurs, il a déjà collaboré avec plusieurs rappeurs anglais. Ceci dit, ce n’est pas pour autant que l’instrument emblématique du rock est absent. Les accords sont simples, bien souvent les notes sont redondantes, mais il sait s’adapter à différents ryhtmes pour faire un disque finalement assez varié. Si certains morceaux sont très pop anglaise (Grade 8, U.N.I) avec des refrains bien marqué et une construction bateau, d’autres chansons sont beaucoup plus calmes allant chercher vers le piano voix et le slow mélancolique (Wake me Up par exemple), et puis d’autres vont aller vers un rythme plus hip-hop, surtout dans le débit et dans le chant comme You Need Me I Don’t Need You. Bien évidemment certaines pistes sont faites pour plaire à un maximum de personnes et les tubes peuvent s’enchaîner comme The A Team ou encore Lego House. Mais bizarrement, il s’éloigne assez des standards habituels car malgré la simplicité des morceaux, on est loin de la boîte à rythme et de l’artiste qui ne sait faire de ses dix doigts. L’autre point intéressant de cet album, c’est la présence de la guitare acoustique et jamais de la guitare électrique. Pour un album sorti en 2012, cela change et donne une certaine authenticité au skeud, rajoutant une certaine mélancolie et un son plus pur.

Au niveau de la voix, Ed Sheeran favorise largement les morceaux doux et essaye de poser sa voix. Cela est assez réussi, mais on a toujours l’impression d’avoir un morceau gnangnan et c’est typiquement un genre de musique féminin. Des pistes comme This ou Small Bump feront bien évidemment l’unanimité chez les fans de musique lente et reposante. Par contre, le jeune homme étant un amoureux du Hip-Hop, il va introduire certains moments références à ce genre, comme du beat box avec The City et parfois les boîtes à rythmes viennent refaire surface. Cela dit, on est tout de même du rap décérébré et le tout demeure assez doux et propre. Qui dit Hip-Hop, dit forcément Sidney, mais pour les plus jeunes, c’est plutôt le débit de parole et il faut dire que le bougre s’en tire très bien et on ressent toutes ses influences dans le tube Lego House ou encore You Need Me I don’t Need You, où le phrasé va à trois mille et c’est dans ces moments-là qu’il brille vraiment. Néanmoins, on sent bien qu’il ne pourra pas pousser vers des aigus ou vers des cris pour faire des morceaux plus touchants ou plus percutants et c’est bien dommage.

Au final, le premier album de Ed Sheeran reste un bon album, bien sympathique et à la fore assez variée. Si la prépondérance est aux chansons lentes et aux ballades amoureuses, certains morceaux demeurent surprenants et proposent un mélange franchement convaincant. Quoiqu’il en soit, il s’agit d’un amoureux de la scène et je ne peux qu’encourager à le voir en concert, surtout si c’est une petite salle. Bref, un album sympathique, trouvant un équilibre entre pop douce et Hip-Hop gentil pour plaire à un maximum de personnes. Attention, ce jeune homme a de la ressource.

  1. The A Team
  2. Drunk
  3. U.N.I
  4. Grade 8
  5. Wake me Up
  6. Small Bump
  7. This
  8. The City
  9. Lego House
  10. You Need Me I Don’t Need You
  11. Kiss Me
  12. Give Me Love

Note: 14/20

Image de prévisualisation YouTube

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.