mai 25, 2022

Above Them – Are we a Danger to Ourselves

item

Avis :

Il est assez difficile de trouver une discographie complète de ce groupe ou même une biographie car le groupe est très récent et il passe à peine les frontières de l’Angleterre. Mais que nenni, c’est sans peur et sans représailles que je me lance dans l’écoute de leur second skeud, Are We a Danger to Ourselves, Sommes-nous un danger pour nous même. J’aurai tendance à répondre par l’affirmative, mais nous ne sommes pas dans une émission de débats philosophiques, plutôt dans une émission d’avis concernant une musique. Le groupe de Above Them est donc composé de trois jeunes anglais originaires du Yorkshire et qui suivent un sillage musicale assez classique pour des anglais. En gros, nous avons là un mélange peu surprenant de punk rock, mais aussi d’indie rock. Are We a Danger to Ourselves est leur troisième album studio et il semble être le plus réussi. Bon, en même temps, je suis bien embêté de juger par rapport aux autres albums, étant donné que c’est le premier que j’écoute ! Mais au final, l’album est-il vraiment bon ? Y-a-t-il de l’originalité dans la musique du groupe ? Retrouverons-nous une seconde jeunesse en écoutant ce skeud ? Enfile ta parka, parce qu’en Angleterre, c’est comme sur leur pochette, ça flotte tout le temps !

Dès le premier morceau, on voit facilement où veut en venir le groupe. Un genre percutant mais aussi assez commercial et relativement propre. Malheureusement pour nous, on aura l’impression d’avoir déjà entendu cela des tas de fois et c’est plutôt désagréable. Il faut dire que le groupe ne fait pas grand-chose pour nous emballer et nous faire lever le cul de notre chaise. Musicalement parlant, on entend bien les guitares électriques, mais malheureusement, elles ne sont pas assez percutantes et restent dans un classicisme assez énervant. Ne se démarquant pas suffisamment de groupes déjà connus, on écoute l’album sans être profondément marqué, et en plus, aucune chanson ne se démarque véritablement. Si on aura un morceau nerveux d’un bout à l’autre avec Temper Like a Hand Grenade, on aura aussi des morceaux plus simples dans leur structure, avec couplet et refrain assez mou, comme avec Feel Alive. L’autre point négatif de ce groupe, c’est l’absence effroyable de solos de guitares ou encore de morceaux montrant une belle technicité. C’est assez dommage car on peut entendre le potentiel du groupe à travers des morceaux comme The Fall qui est vraisemblablement le plus réussi et le plus varié avec un refrain qui entre bien en tête. On ressent aussi une certaine influence vers le punk irlandais, notamment avec le morceau de 55 secondes, On Form Like a Bad Year. On pourra aussi dire que le groupe ne s’est pas trop foulé avec seulement 12 titres pour une durée de 37 minutes, ce qui est assez peu, d’autant plus que les trois quarts des chansons se ressemblent quasiment toutes et que le skeud devient rapidement redondant et ennuyeux.

AboveThem

Le groupe ne se différencie pas non plus avec la voix du chanteur. Ce qui fait l’adage de certains groupes de punk rock, c’est le charisme et la voix si particulière du chanteur, comme on a pu le voir avec les Sex Pistols et Sid Vicious ou encore Green Day à ses débuts. Avec Above Them, on ne ressent pas grand-chose. Le chanteur chante juste, ce n’est pas un problème, mais on sent tout de même qu’il force avec pour la rendre plus grave et pour le coup, cela le fait beaucoup moins. Cela a pour effet de rendre toutes les chansons identiques, du point de vue de la parole et renforce l’effet de redondance qui émane du skeud. C’est assez dommage, car le groupe semble très formaté et trop rigide et on est bien loin de la musique punk des belles années ou encore de l’indie pop acidulé que l’on a en ce moment.

Au final, Are we a Danger to Ourselves, le dernier album du jeune groupe Above Them reste bien trop calme et surtout bien trop carré pour un album axé punk. Les morceaux semblent tous se ressembler et les variations sont très minimes. On remarquera aussi la monotonie du chant malgré l’apparition de quelques chœurs, et surtout l’absence totale de solos de guitare, démontrant le talent des musiciens ou rendant chaque morceau plus nerveux et plus unique. Si l’ensemble est somme toute assez sympathique, il s’agit là d’un album vers lequel on reviendra rarement. En espérant que le groupe ne s’arrête pas là, montrant un certain potentiel et une envie de bien faire. Peut-être trop.

  1. A New Year
  2. Concrete Forgiveness
  3. Temper Like a Hand Grenade
  4. Feel Alive
  5. The Fall
  6. On Form Like a Bad Year
  7. Giving Up on Sorrow
  8. Self-Destructive
  9. Two (Many) Nights in Paris
  10. Something to Keep You Positive
  11. Step Back Release
  12. Are We a Danger to Ourselves

Note: 11/20

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=oBp1acTfKlY[/youtube]

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.