mars 2, 2024

Legion Saison 1

D’Après une Idée de : Noah Hawley

Avec Dan Stevens, Rachel Keller, Aubrey Plaza, Bill Irwin

Pays: Etats-Unis

Nombre d’Episodes: 8

Genre : Fantastique

Résumé :

L’histoire de David Haller, le fils schizophrène du professeur Xavier, un homme sujet depuis l’adolescence à une maladie mentale. Au cours d’un de ses nombreux séjours en hôpital psychiatrique, une étrange rencontre avec un patient lui fait réaliser que les voix qu’il entend et les visions auxquelles il est confronté pourraient se révéler vraies.

Avis :

Noah Hawley est un romancier qui s’est fait connaitre sur le tard. S’il commence comme beaucoup comme scénariste, notamment sur la série « Bones« , dès 2009, Noah Hawley se met à la création de séries, sans pour autant qu’elles ne trouvent de réels succès. Ce succès, le showrunner va le trouver en faisait le pari osé de transposer l’ambiance de « Fargo » des Coen sur le petit écran. Le projet était risqué et la surprise de taille, puisque la première saison de « Fargo » s’impose comme une réussite, qui débouchera sur deux autres saisons pour l’instant.

Depuis l’arrivée de « Fargo » en 2015, on était dans la curiosité d’un prochain projet de la part de Noah Hawley. Et après avoir adapté les blancs paysages du film des Coen, le showrunner est de retour là où on ne l’attendait pas, chez « X-Men » et Marvel.

Alors c’est vrai qu’on serait en droit de dire « – quoi encore !!! », tant ces dernières années, les supers héros et toutes les productions pour le grand comme le petit écran pullulent, mais qu’on se rassure, « Legion » est très loin de ce que l’on nous propose habituellement. Plus psychologique et plus surprenante dans ce qu’elle propose, « Legion » est une série qu’il va falloir suivre. C’est une série complexe et loin de tout format. Noah Hawley nous plonge dans un délire mental aussi bien qu’un enfer cauchemardesque et le moins que l’on puisse dire à la sortie de cette première saison, c’est encore et vite s’il vous plaît !

David Haller est un jeune homme perturbé qui s’est fait interner voilà plusieurs années dans un hôpital psychiatrique. Schizophrène, le jeune homme compose comme il peut avec sa maladie. Un jour, David tombe sous le charme de la belle Syd. Cette attirance va alors changer le cours de sa vie et il va découvrir qu’il n’est peut-être par atteint du mal qu’il croit.

« Arrow« , « Daredevil« , « Jessica Jones« , « Flash« , « Luke Cage« , « Iron Fist« , si vous devez vous plonger dans « Legion« , alors il est préférable d’oublier toutes ces séries, car celle que Noah Hawley nous propose est à mille lieux de ce que l’on a l’habitude de voir.

Sinueuse, complexe, créative, « Legion » a l’audace d’essayer de renouveler le genre et d’offrir autre chose. Ainsi, cette première saison de huit épisodes d’une cinquantaine de minutes va n’être que présentation de personnages, de contexte et d’intrigue. David Haller, le personnage principal, est schizophrène, et Noah Hawley nous propose de partir en profondeur à sa découverte. « Legion » est une série qui détient beaucoup de mystère. Un mystère avec lequel son showrunner joue et nous le dévoile petit à petit. N’oubliant jamais d’offrir un show divertissant, Noah Hawley fait beaucoup évoluer sa série et ses personnages. Il y instaure du suspens, de la suspicion, et beaucoup de curiosité et d’intérêt. À tout instant, on a envie d’en savoir plus, d’aller plus loin dans la découverte de ce personnage (que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur de lui-même) que la série met au même niveau que nous-même, puisqu’il va se découvrir peut à petit.

Si la découverte de ce personnage est le gros point fort du film, Noah Hawley trouve aussi le temps de créer tout un univers et une intrigue, en plus de l’intrigue principale. Si cette saison sert énormément d’exposition pour le personnage de David, dans les sous-intrigues, Noah Hawley installe les fondations pour de prochaines aventures et l’on a hâte de voir quelle direction la série va prendre pour la suite, surtout qu’à la fin de cette première saison, on éprouve la sensation d’arriver à la fin du chapitre d’introduction.

Si « Legion » est géniale dans ce qu’elle nous raconte, la série va être une grosse claque sur la façon dont elle nous raconte cette histoire. Si l’intrigue de base change radicalement de ce qu’on a l’habitude de voir, le visuel est quant à lui exceptionnel. Imaginative, innovante, percutante, folle, la série est bourrée d’idées de mise en scène qui vont surprendre à plus d’un titre. « Legion » est bourrée de séquences bluffantes qui emprunte à tous les genres de cinéma, drame, comédie, horreur, action, muet, musical, fantastique, science-fiction… Bref, Noah Hawley ne se limite pas et il ne fait pas dans la facilité, dans la manière de raconter son intrigue. D’ailleurs, on pourra même dire que la série est à l’image même de son héros, toute aussi folle et sérieuse en même temps. Il y a quelque chose de schizophrénique dans sa réalisation. Quelque chose qui nous accroche, nous passionne et nous bouscule dans nos habitudes.

Avec « Legion« , on retrouve l’envie d’autre chose qu’on avait découverte avec « Fargo« . Noah Hawley a cette qualité et cette facilité de s’adapter à un support et de le réinventer à sa sauce pour offrir quelque chose qui ne ressemble à rien de connu. Et avec autant d’idées, on se demande ce qu’il attend pour passer au cinéma, car en plus de ceci, Noah Hawley est aussi réalisateur et réalise quelques épisodes de ses séries.

« Legion » est aussi une série qui envoûte de par son cachet. Ses décors sont recherchés, et le showrunner s’adapte bien à l’évolution de sa série. De plus, la série comporte un côté rétro très agréable. Un côté qui parfois frôle le kitsch. Un côté rétro qu’on retrouvait déjà dans « Fargo« . On prend aussi plaisir à l’écoute de sa BO, loin des codes habituels. À noter qu’on aura même le droit à un titre de Serge Gainsbourg.

Pour quelque chose d’aussi osé, il fallait trouver un acteur qui reflète la dinguerie de la série et du personnage et Noah Hawley l’a trouvé en Dan Stevens. L’acteur qu’on ne connaissait pas tant que ça, est ici une jolie révélation. Dingue et sérieux, flippant et touchant, il nous offre toute une palette d’émotions intéressante à suivre. Il donne aussi beaucoup de profondeur à son personnage, car je le rappelle, il se découvre en même temps que nous-même ce qui le rend très attachant.

Si la série s’axe beaucoup sur le personnage de David, elle n’oubliera pas de présenter et d’offrir d’excellents personnages, tous tenus par d’excellents comédiens, dont ressort avec un brin de folie Aubrey Plaza.

Totalement prenante, complexe et facile à suivre en même temps à condition de ne surtout rien faire à côté, « Legion« , la dernière pépite Noah Hawley, est plus qu’une belle réussite. « Legion » réinvente les codes de la série de super-héros et nous offre un show aussi fou qu’unique. Bref, Noah Hawley confirme ici son talent et nous en présente d’autres par la même occasion.

Cette première saison retient donc toute notre attention et l’on se languit déjà de la suite.

PS : restez après le générique du dernier épisode…

Note : 16,5/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=4SZ3rMMYBLY[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.