juin 29, 2022

Justified Saison 5

15218668_1495325427147528_2019246431_n

D’après une Idée de : Graham Yost

Avec Timothy Olyphant, Nick Searcy, Jacob Pitts, Erica Tazel

Pays: Etats-Unis

Genre: Drame, Policier

Nombre d’Episodes: 13

Résumé :

Après des déboires avec ses supérieurs, le marshall Raylan Givens est muté au Kentucky, dont il est originaire. Là encore, ses méthodes assez peu orthodoxes et son style, très old school, vont faire des étincelles…

Avis :

Graham Yost aura mis bien des années avant de créer un projet qui fonctionne sur plusieurs saisons. Lancé en 2011, « Justified« , western moderne, nous propose une plongée presque crépusculaire au fin fond du Kentucky. Si la série n’a jamais eu la dimension star d’un « Game Of thrones » ou d’un « The Walking Dead« , elle saura toutefois séduire un bon nombre de fans et c’est à force de caractère, d’intrigues et de personnages tous plus ambigus les uns que les autres qu’elle a fini par trouver sa voie.

Quand la saison cinq a commencé, les showrunners de la série ont annoncé que la sixième saison serait la dernière. Avec une annonce pareille, même s’il est toujours difficile de dire au revoir à une bonne série, on se disait aussi qu’ils savaient où ils allaient et qu’ils nous préparaient donc de bons adieux.

Après une baisse de régime avec la troisième saison, la saison quatre avait su redonner de l’élan à « Justified » et cette saison, sans jamais retrouver les fulgurances des deux premières, se place bien dans la lignée de la précédente en un peu mieux, nous offrant une saison rythmée, de nouveaux personnages qui développent certaines familles et beaucoup plus d’ambiguïté et autres relations tendues.

15224783_1495325423814195_1178356094_o

Ava s’est faite piégée et se retrouve en prison pour le meurtre de Delroy. Boyd va alors tout mettre en œuvre pour la sortir de là. Pendant ce temps, le meurtre d’un garde-côte par l’un des membres de la famille Crowe pousse Raylan à partir enquêter en Floride. Quand ce dernier reviendra de Floride, après avoir semé la panique, il poussera sans le vouloir l’un des membres de la famille Crowe à s’installer dans le Kentucky, à Harlan, chez l’un de ses cousins.

Et d’une cinquième saison pour le moins détonnante tant les problèmes et les ennuis affluent dans tous les sens et sur n’importe quel personnage. Avec cette cinquième saison, « Justified » a le don de se complexifier, offrant des drames plus alambiqués et plus sombres. Dans cette nouvelle saison, le Comté d’Harlan voit arriver de nouveaux membres de la famille Crowe, qui s’installent pour se refaire une santé et semer insidieusement le trouble dans le bordel qu’est déjà le Comté.

Si la série avait perdu de son souffle, on peut dire qu’avec cette saison, elle le trouve quelque peu et laisse deviner, grâce à un final surprenant, une sixième et dernière saison annonçant le duel qu’on attendait tous.

Ce qui est terrible avec cette nouvelle saison, c’est l’intensité des différentes intrigues qui jalonnent cette saison. Cette saison cinq donne l’impression que toutes les pièces du puzzle se regroupent peu à peu. Un peu comme si tout ce qui avait été fait auparavant n’avait qu’un seul but, amener à ce que laisse deviner le final pour la saison six. Alors malheureusement, cette saison n’est pas parfaite et détient des épisodes parfois longs et sur le tout, à force d’avoir trop de nouveaux personnages, elle peut apparaître aussi comme confuse. Des erreurs qu’on pardonne assez vite face à cette trame sombre et la montée en flèche de l’intensité et de l’absurde aussi dans la seconde et dernière partie de saison.

Si cette nouvelle saison se complexifie et se centre principalement sur les personnages d’Harlan et Boyd, chacun dans leur « vie », on appréciera énormément que la série s’axe aussi sur les nouveaux membres de la famille avec un Michael Rapaport excellentissime (d’ailleurs, ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu l’acteur aussi bon) et en fait même revenir certain, comme le personnage de Dewey Crowe qui s’avère être le rayon d’humour de la saison. D’une débilité et d’une imprévisibilité sans nom, il donnera une saveur à cette saison, qui fera du bien à nos zygomatiques.

Qui dit nouvelle saison dit aussi nouveaux personnages. Et c’est avec plaisir qu’on voit arriver des récurrents comme le jeune Jacob Lofland qui dégage un sacré talent pour son jeune âge, la grande Mary Steenburgen dans un rôle trouble. On trouvera aussi Alicia Witt ou encore Amy Smart et puis A.J. Buckley qui tient là un personnage totalement incontrôlable, voire même flippant.

Dans d’autres petits rôles, presque en guest, la série s’offre les services de Dale Dickey en mère supérieure d’une prison. Il y a aura aussi le grand William Forsythe, Karolina Wydra en plante vénéneuse, Alan Tudyk en « chasseur de primes », James Le Gros, et même Eric Roberts sera de la partie sur un épisode. Bref, la série s’est encore donnée les moyens de nous offrir de quoi jubiler, car ceci n’est qu’un avant-goût et vous en découvrez plein d’autres encore.

15271606_1495325440480860_801625004_o

Cette saison cinq est donc une bonne suite qui permet à la série de retrouver peu à peu son souffle. Très plaisante à suivre, malgré parfois qu’elle soit un peu confuse, cette nouvelle plongée dans le boxon qu’est le Comté d’Harlan s’avère toujours aussi percutante. Coup bas, coup fourré, traîtrise, cadavre dans le désert, trafics en tous genres, romance, coup d’un soir, duel, humour noir, et surtout un final génialement amené qui laisse fantasmer une dernière saison sombre, offrant enfin le duel tant attendu !

Note : 16,5/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=c1_S9TppidI[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.