octobre 21, 2021

Umbrella Academy Saison 2

D’Après une Idée de : Steve Blackman

Avec Ellen Page, David Castaneda, Tom Hopper, Aidan Gallagher

Pays : Etats-Unis

Nombre d’Episodes : 10

Genre : Super-Héros

Résumé :

Propulsés dans le Dallas des années 1960, les membres de la fratrie dispersée se construisent de nouvelles vies… jusqu’à ce qu’une nouvelle menace les réunisse.

Avis :

La saison deux d’Umbrella Academy s’ouvre sur une scène incroyable ; des explosions, des tirs, du sang, un brouhaha dévorant, une scène de guerre folle qui nous happe. Un démarrage saisissant, pour une fin qui l’est encore plus, et qui promet une saison trois renversante. Mais quid du reste ?

La saison une avait déjà marqué et mis d’accord les critiques : des héros sympathiques, une famille pas comme les autres et une histoire complexe, tout en extravagance et émotions. La saison deux continue clairement sur sa lancée, avec des personnages toujours aussi attachants et une intrigue du même acabit. Certes, nos super-héros doivent encore sauver le monde (sans blague !), mais on adore les accompagner dans ce périple farfelu ! Entre rires et larmes, suspens et mystères, batailles épiques et moments de partage, Umbrella Academy se diversifie dans ses messages et réflexions. Un rythme haletant, un récit passionnant, des personnalités hautes en couleur… tout ce qu’il faut pour plaire, à condition que l’atmosphère étrange et unique de la franchise vous attire.

Les paradoxes temporels vous avaient manqué ? Ils sont de retour et vous donneront des maux de tête. Luther, le baraqué du groupe, pourra vous en dire des nouvelles. Les frasques de numéro cinq, le plus jeune et en même temps le lus âgé de la bande, vous avaient plu ? La saison deux nous offre de nombreuses répliques épicées et un numéro cinq encore plus emmerdant. Ses sœurs et frères ne démentiraient pas. Les délires bien arrosés de Klaus vous avaient bien fait rigoler ? Vous serez plus que ravis d’apprendre que, dans cette saison, il s’applique davantage à tous nous rendre dingues.

Les personnages ne perdent pas de leur superbe, même si Luther ne possède pas une intrigue personnelle très poussée, que Vanya semble, une fois de plus, au centre de tout, qu’Allison porte un message féministe vu et revu, que Diego joue un peu trop au héros immature, ou que Klaus pousse parfois le bouchon un peu trop loin. Chacun détient une histoire intéressante, plus ou moins riche, qui permet aux spectateurs d’en apprendre davantage sur ces personnalités divergentes. Tous les personnages possèdent une aura magique, unique, et tous s’avèrent très différents. Lorsqu’ils se réunissent, ils dégagent une force indéniable, ils se complètent, et de ce groupe ressort une véritable puissance magnétique. Tant dans les combats, que dans les dialogues, ils nous attirent irrémédiablement. L’atmosphère particulière et indescriptible y joue également beaucoup, tout comme le jeu excellent de tous les acteurs.

Cette saison deux nous plonge dans le passé, au début des années soixante. Les décors sont splendides, la bande-son ne démérite pas (certaines reprises remixées sont réellement magiques !), et les costumes raffinés et travaillés nous aident à nous immerger dans cette époque pas si lointaine, mais ô combien différente de la nôtre. Episode après épisode, le spectateur découvre la nouvelle vie que chacun des héros s’est construite, alors qu’il venait d’atterrir dans une temporalité qui lui était inconnue. Chacun s’est adapté à sa manière. Il reste plaisant de suivre ces vies endiablées, ces alternances insolites ou calmes, qui finissent ensuite par toutes se rassembler pour combattre le mal.

L’intrigue de fond n’étonne pas, même si, sur la fin, quelques rebondissements bienvenus amènent un suspens salivant. Les méchants de l’histoire portent un rôle parfois comique, ou alors bien gore. Ils ne sont pas spécialement développés, parlent peu mais offrent aux spectateurs des scènes inoubliables. Au fil du temps, ils deviennent étrangement attachants, comme partie intégrante de l’univers. Une autre figure féminine apparaît dans cette saison deux ; son humour et sa désinvolture nous charment d’emblée. Son rôle dans le dénouement apporte des complications supplémentaires intéressantes. Amie ou ennemie ? Finalement personne ne peut vraiment trancher. Cette ambivalence questionne. Un bon point !

Malgré quelques points qui pourraient déranger, notamment certains partis pris ou des portraits caricaturaux, la saison deux d’Umbrella Academy reste un véritable coup de cœur, une bouffée d’air pur, quand d’autres séries de super-héros ne parviennent pas à se renouveler avec autant d’inventivité, ou une réalisation époustouflante. Le destin de chacun des héros est émouvant. Les sous-intrigues nous prennent aux tripes. Et le combat final vaut le coup d’œil, malgré la larmichette. La tension mise en avant s’avère néanmoins moindre quand les dernières secondes de la saison sont dévoilées.

Cette saison deux appuie sur les relations tragiques que chacun des enfants a entretenues avec leur père. Tout est dit dans leurs yeux, dans leurs gestes, dans leurs expressions quand ils le retrouvent, alors encore vivant dans cette temporalité des années soixante. Cette approche prenante donne plus de profondeur aux héros et met en avant leur passé difficile, une enfance perdue au prix d’un entrainement douloureux et intensif.

Umbrella Academy continue de transmettre du spectacle et de l’émotion ; du rire et des larmes, pour des épisodes réussis, plutôt efficaces dans leur approche humaniste et engagée.

Note : 19/20

Par Lildrille

Lildrille

Passionnée d’imaginaire et d’évasion depuis longtemps, écrire et lire sont mes activités favorites. Dans un monde souvent sombre, m'évader et fournir du rêve sont mes objectifs. Suivez-moi en tant qu'auteure ici : https://www.facebook.com/ChloeGarciaAuteure. Et en tant que chroniqueuse aussi là : https://simplement.pro/u/Lildrille.

Voir tous les articles de Lildrille →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.