novembre 28, 2021

Comme des Bêtes – Complètement Wouf

391424.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre Original : The Secret Life of Pets

De: Chris Renaud et Yarrow Cheney

Avec les Voix de Louis C.K., Eric Stonestreet, Kevin Hart, Lake Bell

Année : 2016

Pays : Etats-Unis

Genre : Animation

Résumé :

La vie secrète que mènent nos animaux domestiques une fois que nous les laissons seuls à la maison pour partir au travail ou à l’école.

Avis :

Il fut un temps où la guerre dans le cinéma d’animation ne concernait que Dreamworks et Pixar/Disney. Sauf qu’après une victoire écrasante de ce dernier et une survie douloureuse da la part des studios qui ont fourni Shrek et Kung-Fu Panda, d’autres petites boîtes sont venues se greffer dans le marché de l’animation, y apportant un vent de fraîcheur et une poésie totalement différente, bien loin des volontés mercantiles des deux géants de l’animation. Et si Laïka enchante par des choix très tranchés au niveau de l’esthétisme et de la poésie, Illumination s’illustre par son produit phare, les Minions, et une loufoquerie qui marche du tonnerre auprès des jeunes enfants. Sauf que Les Minions, le public commence à ne plus les sentir, et il faut vraiment sortir des sentiers battus, de sa zone de confort, pour fournir quelque chose de nouveau. Et ça tombe bien puisque les scénaristes ont eu l’idée de parler des animaux de compagnie.

592018.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Comme des Bêtes est donc un film d’animation qui traite de la condition animale et qui pose la question des us et coutumes des bestioles pendant que les maîtres et maîtresses sont au travail. Une idée intéressante qui va permettre de transformer ce métrage en sorte de buddy movie mettant en avant un message d’entraide et d’acceptation. Car le film ne tourne pas forcément autour d’un humour à base de saynètes comme on pourrait le croire, mais il fait la part belle au voyage initiatique et à cette volonté de transmettre un joli message aux petits enfants. Et même si l’on a déjà vu cela dans Toy Story (dont le film semble grandement s’en inspirer), il faut reconnaître que Comme des Bêtes marche du feu de Dieu, notamment grâce à une gestion intelligente du rythme. En effet, le film arrive parfaitement à jongler entre une énergie très vive et des passages plus lents, plus touchants, où chaque personnage peut montrer un autre aspect de sa personnalité.

Des personnalités très fortes qui tranchent parfois avec la stupidité de certains. Ainsi, les chiens sont des animaux un peu idiots, hormis l’amoureuse du héros, et les chats sont des personnages nonchalants et bien souvent égoïstes. Si cela est proche de la réalité, les réalisateurs ont su apporter une touche supplémentaire de crédibilité dans certaines réactions animales. Ainsi, les chats sont des joueurs malgré le fait qu’ils ne veulent pas le montrer et les chiens ne se préoccupent que d’eux et sont fans des papillons. Certains moments sont seulement montrer en second plan, ce qui force le spectateur à toujours être attentif. D’ailleurs, ce ne sont pas les seules choses à être en arrière-plan, puisque les références fusent et sont clairement à destination des adultes. On y trouvera des moments faisant référence à Alien mais aussi à bien d’autres films. Quant aux enfants, ils y verront un message d’acceptation envers ce pauvre chien qui a perdu son maître, mais aussi des notions de partage et d’altruisme entre les deux chiens héros du film. On pourra y voir un beau message d’amitié et comme quoi l’entraide permet de tout dépasser, même les épreuves les plus dures. Enfin, au niveau du fond du film, on peut y voir un message assez cynique sur l’abandon des animaux. Les égouts sont infestés de bestioles anciennement domestiquées, mais qui ont été abandonnées pour diverses raisons, comme ce lapin blanc complètement fou délaissé par un magicien has been. Et en cette période estivale, difficile de ne pas y voir un message contre l’abandon de nos compagnons à poils ou à plumes.

Mais finalement, ce qui caractérise le plus Comme des Bêtes, c’est la réalisation et la qualité de l’animation. Se déroulant dans un New-York idyllique aux couleurs de l’automne, le film jouit d’une ambiance particulière qui apporte un brin de poésie dans un film qui n’en bénéficie pas tellement. Et c’est peut-être ce qui manque dans ce métrage, qui possède tout, sauf d’un brin de magie poétique. Au niveau de la réalisation, le film tient incroyablement bien la route, avec des effets incroyables et des idées de mise en scène qui fourmillent un peu partout. Le plus étonnant, et qui devient presque récurrent dans le cinéma d’animation, c’est le plan-séquence d’action vers la fin du film qui fait preuve d’une grande lisibilité et qui amène un dynamisme flagrant. Déjà vu dans L’Age de Glace Les Lois de l’Univers, ce nouveau plan-séquence est bien mieux maîtrisé et demeure bien plus lisible. Il y a vraiment une mise en scène exemplaire qui permet au film de gagner en qualité et de fournir des moments soit épiques (la course-poursuite dans les égouts), soit complètement délirant avec un moment chanté dans le monde des saucisses absolument hilarant.

594518.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Au final, Comme des Bêtes est une franche réussite sur la forme. C’est beau, c’est dynamique, c’est drôle et en plus de cela, le message véhiculé est important aujourd’hui, recommandant l’acceptation de l’autre et surtout l’entraide pour réussir à se dépasser. Dans un monde aussi égoïste que le nôtre, il est toujours de bon ton de montrer l’exemple à nos chères têtes blondes. Il est juste dommage que le film manque de poésie et de moments plus tendres au profit d’une action presque frénétique. Mais cela est bien peu de choses face aux qualités multiples de ce film d’animation fort recommandable.

Note : 16/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=IJf_wGAtPk0[/youtube]

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.