janvier 27, 2023

En Territoire Indien

13384921_1335892839757455_1170552618_n

De : Lionel Epp

Avec François Berléand, Claire Keim, Jérémie Renier, Isabelle Roelandt

Année : 2003

Pays : France

Genre : Thriller

Résumé :

Jean-Claude Adam avait tout prévu : le billet d’avion pour le Mexique, l’espagnol en 25 leçons, le magot bien au frais. Et à lui la grande vie !
Seulement voilà, il va les croiser sur sa route ! Gladys, une belle fille en cavale et prête à tout, et puis Cédric, un garçon mystérieux et trop silencieux…

Avis :

Lionel Epp est un inconnu qui après avoir réalisé un court-métrage et un épisode de la série « Vertiges » s’est lancé dans l’aventure du long-métrage avec « en territoire indien« . Une aventure qui s’est très vite arrêtée, car après ce film qui est passé totalement inaperçu, Lionel Epp n’a réalisé qu’un téléfilm avant de disparaître des écrans.

« En territoire indien » est le genre de film dont on n’a jamais entendu parler et qui ressort une fois de temps en temps de l’ombre grâce à son casting. Et bien souvent, ceux qui s’y sont arrêtés seront des admirateurs de Jérémie Renier ou François Berléand. Ne sachant rien de ce film, « En territoire indien« , en plus de son casting, éveille la curiosité par son affiche et ce titre. Que peut-il se cacher derrière dans ce « Territoire indien » ? Et bien la réponse n’est pas grand-chose malheureusement. Non pas que le film soit insupportable, on a déjà vu bien pire en la matière. Mais plus on avance dans ce « Territoire indien » et plus l’on va se rendre compte que le film souffre simplement d’insignifiance et une fois vu, il sera tout aussi vite oublié.

13393460_1335892883090784_196297321_n

Une nuit, Cédric rentre chez lui. Mais sur le chemin du retour, il va surprendre de loin Jean-Claude, le gérant de la boite de nuit du coin en train de dissimuler les corps de deux personnes qu’il vient de renverser. Une fois Jean-Claude parti, Cédric se rend auprès des corps et découvre qu’une des victimes, Gladys, est toujours vivante. Cédric décide donc de la soigner et avec Gladys, ils vont monter un plan pour faire chanter ce gérant de club.

« En territoire indien« , c’est l’exemple parfait du film qui a de bonnes idées au départ. Des idées qui auraient pu même donner un film très noir, peut-être même un bon thriller, mais ces idées ne resteront que des idées, tant elles sont mal exploitées et finissent dans un film qui se regarde sans grande conviction.

Pour son film, Lionel Epp a choisi de nous raconter une histoire tournant autour d’un chantage et d’une vengeance sur un ton décalé. C’est du moins ce que l’on suppose, car ce « Territoire indien » se révèle être bien étrange. On a la vague impression que le réalisateur ne contrôle rien et hésite en permanence, ce qui donne à son film un ton invraisemblable, qui est plus étonnant (dans le mauvais sens du terme) qu’amusant. Comédie, thriller, drame ? On ne sait pas trop où l’on va et au final, « En territoire indien« , c’est tout ça et rien de tout ça à la fois. C’est un film qui essaie beaucoup de choses, mais n’assume rien et finalement, à la place d’être prenant, il finit par être totalement insignifiant. Et plus l’intrigue déroule devant nous ses farces, ses péripéties, ses complications, ses invraisemblances, et plus l’on se surprend à regarder le film de Lionel Epp en diagonale. Certes, on ne s’ennuie pas, mais à aucun moment on entre dedans. On le regarde simplement défiler pour aller jusqu’à son générique.

De plus, quand on repense à l’intrigue qui nous a été jouée, on se rend compte là aussi que le réalisateur ne sait absolument pas où il va et comment il va nous emmener vers le final de son film. L’intrigue est bien trop chargée avec des sous-intrigues bien maladroites. Bien souvent ces sous-intrigues n’apportent rien à l’histoire et l’on peut se demander, leur pertinence et si elles n’étaient là pour gagner du temps afin de transformer un moyen métrage en long. L’autre déception de ce film, c’est son titre par rapport à son intrigue. Si le réalisateur offre quelques éléments « indiens » dont un personnage passionné par les peaux-rouges, ce « territoire indien » va surtout se résumer avec trois têtes de lapins peintes, des posters et une plume sur une moto, vraiment pas de quoi entrer en guerre. Et surtout rien, absolument rien, ne justifie la phrase d’accroche à l’arrière du DVD.

Le seul vrai point positif malgré encore une fois des personnages insignifiants et survolés, c’est les acteurs que Lionel Epp a pris. Sans qu’ils soient extraordinaires non plus, on les a déjà vus bien plus convaincants ailleurs, Jérémie Renier, François Berléand, Claire Keim ou encore Isabelle Roelandt se laissent regarder avec un petit plaisir. On se raccroche à ce que l’on peut.

13414604_1335892899757449_1336468935_n

« En territoire indien » est un film qui est bourré d’idées et d’intentions mais qui se trouve être au final un film invisible, qui se regarde sans vraiment se regarder. Un film plat et creux, qui ressemble à ce que l’on a déjà vu beaucoup trop de fois, et en bien meilleur. Sans caractère, sans évolution, « En Territoire Indien » est simplement une déception parmi tant d’autres. Même de ce côté-là, le film n’arrive pas à se démarquer, c’est dire.

Note : 07/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=l_4-bjA8IwQ[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.