mai 16, 2021

La Dernière Tentation du Christ

13090149_1310691852277554_1322772649_n

Titre Original : The Last Temptation of Christ

De: Martin Scorsese

Avec Willem Dafoe, Harvey Keitel, Paul Greco, Steve Shill

Année: 1988

Pays: Etats-Unis, Canada

Genre: Historique

Résumé:

L’évocation de la vie de Jésus Christ, écartelé entre son humanité et sa divinité.

Avis:

Martin Scorsese, comme tout le monde le sait, est l’un des réalisateurs contemporains les plus influents. Le bonhomme a bientôt soixante ans de carrière et compte pas moins de vingt-quatre longs-métrages. Si le réalisateur, au cours de sa carrière, s’est attaqué à tous les sujets et presque tous les genres, il n’y a qu’un seul parmi tous qui ressort. Ce film, c’est « La dernière tentation du Christ« . Jamais Scorsese n’aura connu une telle polémique autour de l’une de ses œuvres.

13101131_1310691968944209_199655495_n

Quand Scorsese annonce qu’il compte adapter pour le grand écran le roman éponyme de Níkos Kazantzákis, les réactions vont être vives et violentes. La production sera catastrophique et le réalisateur aura bien du mal à trouver les financements pour faire son film, tant la communauté catholique mène une guérilla contre le projet. Quand le film sort aux Etats-Unis, il est accompagné par une vague d’indignation. Mais c’est chez nous que le drame arrive. Quand « La dernière tentation du Christ » arrive dans nos salles, il sera accompagné d’attentats par des groupes de fanatiques religieux. Plusieurs salles de cinéma seront incendiées pendant les projections pour éviter aux plus grands nombres de le voir. D’ailleurs, le film est encore interdit dans certains pays.

La vie du Christ est une histoire qui a toujours fasciné à travers l’histoire et bien entendu au cinéma. De Pasolini à Zeffirelli, en passant par Norman Jewison, George Stevens ou dernièrement Catherine Hardwick ou Mel Gibson, bien des réalisateurs se sont lancés dans ce projet audacieux. Certains se sont cassés les dents, d’autres non. Martin Scorsese qui traverse alors les années 80 avec grâce, s’attaque lui aussi à la vie de Jésus pour conclure cette décennie.

Immense fresque, « La dernière tentation du Christ » s’avère être un film bluffant et passionnant de par son point de vue humain. Martin Scorsese nous entraîne dans un film fleuve qui sera comme une expérience esotérique tragique.

Jésus de Nazareth est un homme qui aurait aimé être comme les autres. Mais depuis des années maintenant, il est tiraillé par des voix qu’il entend. Alors qu’il résistait jusque-là, il décide de les écouter et les laisser parler à travers lui.

La vie de Jésus par Martin Scorsese, franchement, on ne sait pas trop à quoi s’attendre, tant il est difficile de raconter une telle histoire. Mais à la découverte de celui-ci, il est incontestable de dire que si le film est encore aujourd’hui difficilement accepté, il fait partie des plus grandes œuvres de son réalisateur.

Ce qui est très étonnant avec ce film, c’est le ressenti plus humain du personnage. Loin de la divinité qui embrasse son destin sans peur et sans doute, avec « La dernière tentation du Christ« , Martin Scorsese offre un film à mille lieues de cela, rendant et offrant un film qui mettra en avant la psychologie de son personnage. Et c’est ça le plus osé du film, car son Jésus sera tiraillé violemment entre l’envie de vivre et ce fardeau, ce poids qui lui tombe dessus sans qu’il ait demandé quelque chose. Et c’est entre certitude et doute que Martin Scorsese se lance alors dans un long film de presque trois heures absolument passionnant. Les personnages sont génialement traités et sont réellement touchants de par les dilemmes, leurs raisonnements et les questions qui les tiraillent. Martin Scorsese nous entraîne au plus près d’eux et l’on aurait presque l’impression d’être enfermé avec eux dans ce désert. Et si l’on devait retenir un argument, parmi toutes les autres qualités qu’a ce film, c’est bien ce côté plus humain et proche des gens finalement qu’on aurait envie de mettre en avant. Et rien que pour ce côté-là, qui se distingue d’autres films, « La dernière tentation du Christ » doit être vu.

Tourné dans le désert du Maroc, « La dernière tentation du Christ » c’est aussi une mise en scène flamboyante de la part de son réalisateur. Chaque plan est travaillé et magnifique. Scorsese essaye, innove dans ses mouvements de caméra, dans certaines scènes qui seront marquantes, dans ses cadrages ou encore dans la façon de filmer ses acteurs, particulièrement le corps et les regards de Willem Dafoe. Le film est aussi doté d’une photographie brillante, lumineuse, et même incroyable par moments, surtout vers le final où le film sombre dans le trip, ce qui le rend encore plus fascinant (Et blasphématoire ?) qu’il ne l’était déjà. Martin Scorsese nous réserve des scènes bluffantes, comme celle dans le désert, où Jésus, enfermé dans un cercle, se voit tenter. Le film dégage une ambiance étrange, partagé entre malaise et fascination. Une ambiance qui est terriblement entretenue par la superbe bande originale de Peter Gabriel.

Le rôle de ce Christ plus humain est confié à l’excellent Willem Dafoe et l’acteur est à l’image du film, c’est-à-dire bluffant. Charismatique, transporté et transcendé par son personnage, l’acteur joue beaucoup avec son corps, ses regards et ses silences, et il arrive à nous faire tout ressentir bien plus qu’avec les sermons qu’il y fait. On se retrouve plus touché par son personnage quand celui-ci ne parle pas ou se questionne sur lui-même et sa foi, plus que lorsqu’il prêche la bonne parole, l’amour ou encore la guerre. Willem Dafoe est accompagné par des acteurs tout aussi excellents que lui. Le fidèle Harvey Keitel décroche le rôle de Judas. Un Judas bien différent de celui qu’on présente habituellement. Marie-Madeleine est confiée à la grande Barbara Hershey. L’apôtre Jean est incarné par Michael Been. Puis plus Jésus de Nazareth avance vers son destin, plus il croisera différents personnages qui seront tour à tour tenus par Harry Dean Stanton, le réalisateur Irvin Kershner, Barry Miller, John Lurie et même David Bowie.

13101380_1310691902277549_1483077507_n

« La dernière tentation du Christ » est donc plus qu’un simple film. Au fur et à mesure que l’on suit ce parcours incroyable et les doutes qui hantent ce personnage, on finit par se laisser totalement immergé par l’ambiance et finalement ce film devient une expérience à lui seul. Magnifiquement raconté, incroyablement mis en scène et interprété, « La dernière Tentation du Christ » est assurément l’un des meilleurs films de Scorsese et aussi l’un de ses plus couillus.

Note : 18/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.