novembre 28, 2021

Open Water en Eaux Profondes

12086885_1173329946013746_1575736177_n

Titre Original : Open Water

De : Chris Kentis

Avec Blanchard Ryan, Daniel Travis, Saul Stein, Cristina Zenarro

Année : 2004

Pays : Etats-Unis

Genre : Drame

Résumé :

Susan et Daniel sont venus aux Bahamas pour se détendre, et ils en ont bien besoin. Adeptes de la plongée, ils s’inscrivent pour une sortie sur la barrière de corail. Parce que le bateau est trop plein, parce que l’équipage ne fait pas vraiment attention, ils se retrouvent seuls, perdus au large, dans des eaux infestées de requins…

Avis :

« Open Water » est le deuxième film de Chris Kentis, réalisateur peu connu qui n’a plus réalisé depuis ce film. Avant ce petit film d’angoisse qui avait fait un peu de bruit au moment de sa sortie, le réalisateur américain avait réalisé en 1997 « Grind« , une comédie inconnue avec Billy Crudup.

S’il y a bien un film que je redoutais par-dessus de voir, c’était bien cet « Open Water« , car j’ai une trouille bleue des requins depuis que j’ai vu « Les dents de la mer » bien trop jeune. Depuis, toute scène qui se passe sous l’eau m’angoisse au plus haut point, alors la perceptive de passer une heure et demi perdu au milieu de l’océan, en compagnie de ces bestioles prêtent à attaquer à n’importe quel moment, était pour moi presque insurmontable et j’ai mis plus de dix ans avant de me décider à le regarder. J’étais donc parti pour affronter mon pire cauchemar. Et j’en suis revenu. Si le film a bien réussi à m’angoisser sur une ou deux scènes, pour le reste, je suis terriblement déçu, car il est très loin de m’avoir procuré les effets que j’attendais et c’est plus un film bête et chiant que j’ai trouvé là…

12084113_1173329969347077_301802566_n

Susan et Daniel, un couple très amoureux, viennent passer une semaine de rêve aux Bahamas. Au programme, repos, cocktails, visites, plage et plongée sous-marine. Le couple compte bien profiter de cette petite séance de plongée sous-marine pour découvrir ce que les Bahamas ont de plus beau à offrir. Après avoir embarqué sur un bateau avec une équipe, par un quiproquo, le couple est oublié au beau milieu de l’océan. Que faire ? Comment retrouver la terre ferme ? Et surtout combien de temps l’équipage va-t-il mettre avant de se rendre compte que le couple est manquant ?

L’affiche dit en grand « Sondez vos peurs les plus obscures », ça tombe très bien puisque les requins sont les choses qui me foutent le plus la trouille. J’attendais donc quelque chose d’assez énorme et le film n’a pas été capable de combler mon désir un peu maso. Alors que je m’attendais à cauchemarder, je me suis retrouvé catastrophé devant un film mauvais en tout point.

Ce qui m’a le plus dérangé, ce n’est pas le fait que le film ne soit pas bien filmé, parce qu’au début, je lui ai trouvé un côté attachant à cette manière de filmer, comme si le film était très artisanal et qu’il y avait zéro budget. Mais bon, le manque d’ambiance n’a pas joué en sa faveur et le fait que le film ne réussisse pas à mettre une petite pression m’a déçu.

Mais, ce qui m’a vraiment dérangé, c’est l’intrigue en elle-même et la bêtise des personnages qui vont se laisser dériver pendant des heures sans même chercher à s’en sortir, ou nager dans un sens ou dans l’autre, alors que les squales se font de plus en plus présents. Puis, alors que le temps passe, les personnages sont étrangement sereins, et il va leur falloir six ou sept heures passé dans l’eau avant de commencer à paniquer… Bref, je dois dire que le scénario m’a énervé au possible et beaucoup ennuyé aussi, car hormis les deux coups de pression que le film m’a mis, pour le reste, on se fait chier devant. Car, niveau rebondissement, il n’y a rien, à part d’essayer de s’en sortir, le couple passe son temps à s’engueuler et se réconcilier au beau milieu des requins… Oui, c’est évident… De plus, et ça n’arrange pas les choses, le film est agrémenté de dialogues parfaitement débiles, du genre : « On va se faire manger tout cru par les requins », et j’en passe et comme les acteurs n’y mettent pas du leur, si c’est ça la peur et la tension dont parle la comm’ du film, on peut faire amplement mieux. Bref, je me suis retrouvé devant un film parfaitement répulsif.

12084234_1173330002680407_828352614_n

En fait, le film m’a tant agacé et déçu que je n’ai même pas l’envie de développer plus tant il est raté de bout en bout. Filmer deux personnes qui dérivent au milieu de l’océan entouré de requins, qui, on le sait, vont attaquer, ne fait pas un film… Surtout quand il ne se passe rien, hormis le fait de suivre des dialogues débiles… « Open Water » peut se vanter d’avoir intégré en très peu de temps mon panthéon des pires moments de cinéma que j’ai pu voir et j’ai très hâte de l’oublier…

Note : 04/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=Z9q1qJi1nMs[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.