mai 24, 2022

The Terror Live – On ne Négocie pas avec les Terroristes

076182.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre Original : Deu Tae-Ro Ra-i-Beu

De : Byeong-Woo Kim

Avec Jin-Ho Choi, Jung-Woo Ha, Jeon Hye-Jin, Da-Wit Lee

Année: 2013

Pays: Corée du Sud

Genre: Thriller

Résumé:

Un animateur radio reçoit lors de son émission, l’appel d’un mystérieux auditeur menaçant de faire exploser un célèbre pont de la ville, avant de passer à l’acte. Le journaliste décide alors de se servir de cette opportunité pour reprendre son ancien poste à la télévision et couvrir l’évènement en direct tout en essayant de trouver une solution pour stopper les actes criminels du terroriste…

Avis:

La Corée du Sud est un pays relativement prolifique dans le cinéma. Et il faut avouer que bien souvent, ce cinéma fait mouche et touche bien plus de personnes que la populace asiatique. Pourquoi? Tout simplement parce qu’il s’agit d’un cinéma qui n’est pas confronté des barrières bienséantes et qui se permet de dire tout ce qu’il pense de la politique de son pays, des forces intérieurs, de la corruption, de la justice ou encore des médias. Alors certes, on pourrait dire que dans notre pays, c’est la même chose sauf que le cinéma coréen possède quelque chose en plus, il n’a pas peur d’être violent et virulent. Là où bien souvent le cinéma français se fait quelque peu frileux, le cinéma coréen fonce tête baissée et offre de vrais tollés contre la politique ou tout autre sujet sulfureux. Ce n’est pas pour rien que des thrillers ont tourmenté des pléiades de cinéphiles comme The Chaser, The Murderer ou encore J’ai Rencontré le Diable. The Terror Live est-il de cet acabit? Non, mais il reste un film tout à fait honorable et toujours aussi rentre dedans.

rsz_the_terror_live

Un animateur radio déchu anime une nouvelle émission pour une grande chaine de diffusion. Désabusé, il reçoit des appels pour participer au sondage sur le fait que les impôts dans son pays ont trop élevés. Seulement, un appel ne se passe pas comme prévu, et un homme menace de faire exploser un pont si l’animateur ne l’écoute pas. Têtu, l’animateur insulte l’auditeur et quelques secondes plus tard, un pont explose. Voyant là une occasion rêvée de repasser pour le 20h, l’animateur fait du chantage avec sa direction pour parlementer avec le terroriste et ainsi avoir l’exclusivité nationale. Mais le terroriste a d’autres idées dans la tête et il va tout mettre en œuvre pour critiquer la politique de son pays, mais aussi son armée et le système médiatique.

Film à l’image de son pays, The Terror Live est un thriller filmé en huis-clos qui veut faire la critique de plusieurs choses en même temps. Présentant d’entrée de jeu un animateur radio désabusé et en bout de course, le réalisateur s’efforce à rendre ce personnage détestable, autant dans ses réactions que dans ses idées. De ce point de départ naîtra une première critique d’un système qui fait la part belle à l’égoïsme et au carriérisme. Cet homme se moque complètement de l’humain, des victimes, pourvu qu’il arrive à avoir son poste et à faire le buzz afin de reprendre les rênes du 20h. Une attitude passablement cynique qui sera reprise par son boss qui va lui faire un bébé dans le dos, engendrant des débats tendus au sein d’une équipe journalistique qui fait fi de l’humain et l’aspect dramatique de la chose. Et si au départ cela est vraiment prenant et bien acerbe, on ne peut pas dire que la suite soit autant reluisante.

Le principal problème du film, c’est qu’il a du mal à se renouveler dans son concept même. Exclusivement en huis-clos, le film a du mal à se dégager de ce carcan qu’il s’impose, offrant un film statique et qui devient vite ennuyeux malgré les idées qu’il brasse. Bien entendu, la politique va en prendre plein la tronche, montrant un déni pour son petit peuple, comme le montre l’immobilisme de son président, le film reste quand même moins fort que ses prédécesseurs, non seulement à cause de son choix de réalisation, mais aussi à cause de thèmes déjà vu et revu. Alors oui, le film ose et va au bout de son concept, mais il lui manque vraiment une âme, il lui manque une force de caractère.

D’ailleurs, cette faiblesse sera encore plus flagrante sur la fin. Voulant critiquer son système répressif et sa police qui ne fait aucune distinction entre un terroriste avec des revendications et un traitre qui souhaite faire du buzz, le film se perd complètement dans un dernier quart d’heure bordélique, se voulant impressionnant, mais complètement hors de propos. De ce fait, il sera très compliqué de comprendre les gestes du journaliste, qui aura une réaction incongrue, démontant presque tous les dires du début du film. Le film se veut aussi plus grandiloquent dans sa mise en scène, le réalisateur changeant d’ailleurs de format, mais cela ne marche qu’à moitié, puisque l’on sent une volonté d’exploser les codes, sans pour autant vraiment aller en dehors d’un huis-clos intimiste.

the_terror_live

Au final, The Terror Live n’est pas un mauvais film, mais il reste un poil décevant devant toute la vague de cinéma politiquement incorrect qui nous vient de Corée du Sud. On ne peut lui enlever son côté sulfureux, mais il est juste dommage que le choix du huis-clos ne soit pas suffisamment pertinent. Il lui manque aussi des personnages marquants pour parfaire un tableau qui rentrerait parfaitement dans tous ces excellents thrillers coréens. Bref, un film intéressant, mais qui manque clairement de panache.

Note: 14/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=BUz6ZgM1s5I[/youtube]

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.