décembre 2, 2021

La Nuit au Musée: le Secret des Pharaons

10979346_1031352710211471_460521998_n

Titre Original : Night at the Museum 3 : Secret of the Tomb

De: Shawn Levy

Avec Ben Stiller, Robin Williams, Owen Wilson, Steve Coogan

Année: 2015

Pays: Etats-Unis

Genre: Comédie, Fantastique

Résumé :

Ben Stiller réendosse le rôle de Larry, le gardien de musée le plus survolté, dans le dernier volet de la saga La Nuit au Musée. Il quitte New York pour Londres où il va vivre sa plus grande aventure. Accompagné de ses amis le Président Roosevelt, Attila, le Romain Octavius, Jedediah et le pharaon Ahkmenrah, ainsi que de nouveaux personnages délirants, il va tenter de sauver la magie avant qu’elle ne disparaisse à tout jamais.

Avis :

Les trilogies sont un peu à la mode en ce moment, et on a l’impression que chaque réalisateur doit avoir sa franchise et sa trilogie. Cela faisait six ans que l’on n’avait plus de nouvelles de Shawn Levy et de sa « Nuit au musée« , ce qui n’est pas plus mal au vu de la qualité de son deuxième opus qui sentait le déjà vu à plein nez. Entre-temps, le réalisateur a tourné quatre films et donc pris tout son temps pour nous livrer une dernière nuit pour sauver la magie (l’affiche le dit et je trouve cette accroche très bien dans l’histoire que l’on va suivre). C’est donc avec plaisir et espoir que l’on se lance dans ce troisième film et le moins que l’on puisse dire, c’est que le réalisateur a bien fait de prendre son temps.

Comme vous l’aurez surement compris, le deuxième film était une petite déception. Je lui reprochais sa précipitation pour surfer sur le succès du premier et du coup, la facilité dans son histoire ainsi que son manque de charme. Alors, je suis entré dans la salle de cinéma, partagé entre craintes et espoirs, et j’en ressors ravi, car sans être aussi bien que le premier, ce troisième film n’en est pas très loin et c’est avec plaisir qu’on retrouve la magie, les personnages et le tout desservi pas une intrigue pas mal trouvée.

10968241_1031353063544769_667431089_n

Larry a décidé de lâcher son job d’inventeur, au profit de celui de gardien de nuit. Alors qu’il a révolutionné les nocturnes du musée, il faisait croire à tout le monde que les statues en mouvement étaient des effets spéciaux. Larry est donc le plus heureux des hommes, mais alors qu’un soir, il a organisé une soirée de charité et ainsi organisé une soirée incroyable avec l’aide de ses compères, tout va alors tourner à la catastrophe. Très vite, Larry va apprendre que la tablette magique d’Ahkmenrah est en train de perdre de son pouvoir. Peu à peu, la magie s’en va, et il faut donc trouver une solution pour réactiver la tablette. Un ancien personnage va alors lui apprendre que la seule personne qui pourrait répondre à cette question, serait le père d’Ahkmenrah . Mais ce dernier est conservé au musée de Londres. Larry arrive alors à avoir un passe-droit et part pour Londres avec certain de ses amis. Cette nuit-là, Le British Museum va s’éveiller pour la première fois et l’aventure sera de retour.

Shawn Levy aura donc pris son temps avant de retourner dans son musée et l’on peut l’en remercier. Pour ce troisième film, il lui fallait une histoire qui accroche, qui renouvelle l’univers, tout en restant à la maison et le réalisateur l’a fait. Enfin quand je dis qu’il l’a fait, je devrais plutôt dire qu’ils l’ont fait, car pour ce nouveau film, ils ne sont pas moins de cinq personnes à avoir bossé dessus pour l’écriture, alors ce film avait plutôt intérêt à être bon et il l’est. J’ai bien apprécié l’intrigue (ou l’excuse) de cette troisième nuit. Tout le petit monde est en danger, la magie risque de s’arrêter à tout instant et c’est donc sur un récit plus dramatique que l’histoire évolue. On oublie la porte des enfers, cette fois-ci notre bon gardien doit trouver une solution pour sauver tout le monde (lui-même peut-être). Le film sera donc riche en mystères à découvrir et en aventures. Le film est cool et la magie oubliée du deux fonctionne de nouveau. J’ai beaucoup aimé le côté chasse aux trésors à travers le musée de Londres. C’était drôle, bien vu et le film s’offre même le luxe de quelques moments épiques (Oui, oui, dans une critique de « La nuit au musée« , le mot épique a été écrit, vous ne rêvez pas) comme une bataille avec un serpent ou encore toutes les scènes de Pompéi que l’on voit dans la bande-annonce et qui sont tordantes.

Le film jouit d’un humour assez génial, il ne se prend pas au sérieux une seconde et l’histoire saura vous tenir jusqu’au bout. Et entre les rebondissements improbables, les nouveaux personnages et le caméo de folie, qui sera à coup sûr le meilleur de l’année, ce troisième film a vraiment de quoi vous éclater. Bien sûr, tout n’est pas incroyable non plus, et il a ses petits défauts, ou lourdeurs, surtout venant de la gardienne du musée de Londres. L’histoire, et le film lui-même, aurait amplement pu s’en passer, puisque à chaque fois qu’elle apparaît, elle a le don inouï de me faire sortir du film. Mais bon, c’est dérisoire et Levy nous rattrape bien avec le reste. Le film aura aussi le mérite d’avoir une jolie fin. Une fin assez surprenante et qui peut faire croire à l’idée que le réalisateur aura bouclé l’épisode « La nuit au musée » et que l’on n’y reviendra plus et ce n’est pas plus mal, car si c’est le cas, il terminera sa saga sur une belle note.

Ben Stiller, Steven Coogan, Owen Wilson, Robin Williams et tous les autres, ont rendossé une dernière fois leur lampe torche, cape de romain, stetson et sabre et c’est vraiment cool de les retrouver. En particulier notre regretté Robin Williams, qui, dans ses discours, au vu des actualités, est terriblement touchant. Pour les nouveaux personnages, Ben Stiller s’offre un double rôle, puisqu’il incarne aussi Laa, un homme des cavernes parfaitement débile qui se révèle être drôle à chaque apparition. Dan Stevens, qui joue Lancelot est très agaçant, on adore être saoulé par son personnage et on le remerciera pour toujours, car c’est grâce à lui que l’on va arriver à ce caméo de folie. C’est bien, car nouveaux comme anciens chacun s’accorde bien, il n’y a vraiment que Rebel Wilson qui est lourde dans le film. Mais en fait, je crois que c’est parce que je ne suis pas réceptif à son humour.

10979238_1031352760211466_1930776302_n

Cette nouvelle et dernière nuit est donc une belle surprise qui s’inscrit bien dans ce qui est maintenant une trilogie. Shawn Levy a su très bien renouveler son film en offrant une histoire pas mal, un humour bien vu, tout en préservant la magie qu’on avait appréciée dans le premier. Sans être la meilleure comédie de l’année, « La Nuit au musée, le Secret des Pharaons » m’aura bien m’amusé. J’ai passé un bon moment devant et j’ai même retrouvé un peu de mes dix ans. Espérons maintenant que le réalisateur ait l’intelligence de s’arrêter là.

Note : 15/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=AN0Zdn_wQZY[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.