janvier 27, 2022

Lou! Journal Infime

318951.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : Julien Neel

Avec Ludivine Sagnier, Kyan Khojandi, Lola Lasseron, Nathalie Baye

Année : 2014

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Lou est une jeune fille créative et rêveuse d’une douzaine d’années. Elle vit seule avec sa mère, Emma, qui a mis de côté sa vie de femme ces dernières années pour se consacrer à l’épanouissement de sa fille. Leur cocon confortable cache malgré tout quelques failles : Emma stagne et glisse doucement vers la mélancolie alors que Lou est obnubilée par Tristan son petit voisin, délaissant sa bande de copains… Leur bulle éclate alors qu’Emma entame une renaissance amoureuse et qu’un premier baiser fait rentrer Lou dans les années enivrantes de l’adolescence.

Avis :

Adapter une bande dessinée est souvent un exercice risqué et surtout casse-gueule. Bons nombres de films et réalisateurs en ont fait les frais, en particulier en France, si nos amis américains s’en sortent assez bien, chez nous « Les profs« , « Boule et Bill« , « L’élève Ducobu » ou encore « Lucky Luke » sont de très beaux exemples de ce qu’il ne faut pas faire. Pour cette fin d’année 2014, c’est au tour de Julien Neel de s’essayer à l’exercice en adaptant sa propre BD pour le grand écran dans ce qui est son premier film. La bande-annonce laissait présager un film pétillant, plein de fraîcheur, dépaysant, plein de couleur, amusant et diablement différent de ce que l’on a l’habitude de voir, mais à la découverte du film en salle, ce ne fut pas le cas, puisque « Lou ! » est un film que j’ai trouvé très lourd à suivre et beaucoup trop dans l’excès. C’est un film devant lequel, j’ai passé un moment assez difficile et cela à ma grande surprise…

186996.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Lou est une jeune fille comme les autres. Elle vit avec sa mère dans un petit appartement cosy. Les deux femmes vivent en parfaite osmose, toutes les deux de grandes rêveuses, elles adorent faire les brocantes pour y dénicher de vieilles choses, car le vieux est plus joli. Quand Lou n’est pas dans son monde, elle passe son temps avec ses copines et observe en secret Tristan, le petit voisin d’en face, sur qui elle a complément craqué voilà des années maintenant. Elle l’aime, elle l’imagine, le fantasme, mais n’a encore jamais osé lui parler. Un soir, Lou accompagne sa mère à la pendaison de crémaillère de leur nouveau voisin. Un homme avec qui elle verrait très bien sa maman, et d’ailleurs, elle n’est pas la seule, puisque sa mère aussi craque dessus. En allant à cette soirée, Lou ne le sait pas encore, mais Tristan est lui aussi présent et après des années de silence, elle va avoir l’occasion de lui parler.

Attention avant de développer le moindre avis, je dois vous avouer qu’avant la sortie de ce film, je n’avais jamais entendu parler de la bande dessinée de Julien Neel. Alors, ces quelques futures lignes seront simplement basées sur mon sentiment de spectateur et non un objet de comparaison.

Avec sa bande-annonce colorée, ces acteurs que j’aime et puis cette ambiante décalée, ce « Journal Infime » avait tous les ingrédients pour me charmer, mais il ne fut qu’amère déception et j’en ressors le regard vide, les yeux tristes et le moral dans les chaussettes. Il y a des films comme ça, qui d’entrée de jeu, une fois le générique de début amorcé, vous déçoivent de suite et l’on sait que l’on risque de passer un mauvais moment, et à ma terrible déception, « Lou ! journal infime » fait partie de ceux-là et je m’en suis amèrement rendu compte assez vite.

Si le film a réussi à m’amuser de temps en temps, je dois dire que je suis resté hermétique sur presque toute sa durée, le trouvant long, souvent trop lourd dans son humour et très, très niais. Je savais bien où je mettais les pieds, la bande-annonce étant suffisant explicite, mais si ça m’amusait pendant les deux trois minutes de cette dernière, sur tout un film, j’ai appris à mes dépens que mon âme d’enfant s’était envolée et que le film était beaucoup trop long et « mauvais » à mon gout. Et pourtant, plein de bonnes choses, comme un bon univers qui devrait plaire aux plus petits, avec de beaux décors et des costumes rigolos et travaillés. Des effets spéciaux au top, et très étonnant, surtout dans un film de cet acabit et des acteurs plutôt sympathiques dans leurs rôles, même si je ne comprends toujours pas les accents choisis pour les incarner. Mais c’est l’excès de vouloir rendre le film trop que j’ai trouvé insupportable. « Lou ! » déborde de cool-attitude, ce qui donne des scènes qui parfois vont même jusqu’à sombrer dans le ridicule le plus parfait, la scène de danse, je crois bien que je vais avoir du mal à m’en remettre.

Autre point avec lequel j’ai eu du mal, ce sont les personnages eux-mêmes. Si j’ai trouvé les acteurs sympathiques dans la peau des personnages, surtout Nathalie Baye qui est vraiment au top et c’est bien la seule qui rayonne et est arrivée à vraiment m’amuser, les rôles sont très aseptisés, très clichés, sans relief et surtout eux aussi, cachés derrière cette cool-attitude. Ludivine Sagnier et Kyan Khojandi font bien leur boulot, tout comme les jeunes acteurs. À aucun moment, on peut dire qu’ils sont mauvais, c’est simplement les personnages qui sont peu travaillés et parfois insupportable.

199184.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

J’en ressors donc très déçu. Des couleurs vives, des effets spéciaux bien foutus et de bons acteurs ne suffisent pas à combler les attentes et le vide du scénario. Oui, je ne vous en ai pas parlé, mais si l’on y regarde de plus près, le scénario est assez creux, et traine en longueurs pour développer cette histoire, où, au final, il ne se passe pas grande chose. Bref, c’est donc un film qui ne m’a pas charmé, pas beaucoup amusé, et c’est dommage pour une comédie, et je me rends compte en écrivant ces quelque lignes que plus j’y repense et plus mon souvenir se ternit. Et le seul mot qui me vient en tête au final, c’est dommage …

Note : 06/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=giKT4WLZii0[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.