février 4, 2023

Winter’s Bone

19650807.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : Debra Granik

Avec Jennifer Lawrence, John Hawkes, Kevin Breznahan, Dale Dickey

Année : 2010

Pays : Etats-Unis

Genre : Drame

Résumé :

Ree Dolly a 17 ans. Elle vit seule dans la forêt des Ozarks avec son frère et sa soeur dont elle s’occupe. Quand son père sort de prison et disparaît sans laisser de traces, elle n’a pas d’autre choix que de se lancer à sa recherche sous peine de perdre la maison familiale, utilisée comme caution. Ree va alors se heurter au silence de ceux qui peuplent ces forêts du Missouri. Mais elle n’a qu’une idée en tête : sauver sa famille. A tout prix.

Avis :

« Winter’s Bone« , c’était la petite surprise de l’année 2011. Auréolé par la critique et la presse, ce film que personne n’attendait a même concouru pour la course aux Oscars et dans plus d’une catégorie.

Film dramatique doublé d’un thriller noir, « Winters’ Bone » est le deuxième film de la réalisatrice Debra Granik et c’est surtout le film qui révéla la belle Jennifer Lawrence dans un rôle compliqué.

C’est un film d’une belle qualité, même si je reste un peu déçu. Car en passant après le raz de marée, j’attendais quelque chose de plus intense et marquant.

19625889.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Missouri près des monts Ozark, Ree Dolly est une jeune fille de 17 ans. C’est elle qui s’occupe de son petit frère et sa petite sœur. Leur mère a eu des ennuis et s’est complètement renfermée, quant à leur père, il est en prison. La jeune fille a dû grandir plus vite pour s’occuper de sa famille et de sa maison.

Mais voilà, leur père a été libéré sous caution et pour payer la dite caution, il a hypothéqué la maison familiale et depuis sa sortie, il a disparu. Elle reçoit alors la visite du Shérif de la ville, pour la prévenir de l’hypothèque, car si son père ne se présente pas à son procès, la famille Dolly va perdre la maison et sera mis à la rue. La jeune Ree a alors une semaine pour retrouver son père, mais elle doit faire face au silence des gens de la région et devra se guider au qu’en dira-t-on…

Un décor glauque et inquiétant, une forêt, une vieille maison et une région où règnent le silence et la loi du plus fort, voici le décor de « Winter’s Bone« .

La réalisatrice adapte ici le roman éponyme de Daniel Woodrell et nous livre un film simple mais efficace.

L’histoire est prenante et la réalisatrice crée le mystère sur ce père absent et « l’enquête  » que va être obligée de faire la jeune fille pour simplement avoir une chance de garder cette maison, seul lieu de refuge de la famille. L’atmosphère du film est géniale, c’est d’ailleurs elle qui fait la plupart du film. Il y a une belle tension palpable à plusieurs moments, on sent que le danger est présent à chaque scène, le film est inquiétant et les décors naturels dans lesquels évolue l’intrigue apportent bien plus que de longs discours. Le scénario nous tient en haleine jusqu’à la fin qui est particulièrement troublante, voir même assez choquante.

Là où je suis un peu déçu, c’est aussi sur ce scénario que j’ai trouvé aussi très simple. Même s’il bénéficie de scènes efficaces, et bien réalisées, que l’histoire tient la route sans problème et qu’elle nous donne vraiment envie d’aller jusqu’à la fin du film pour savoir ce qui va se passer. J’avais tellement entendu parler de ce film, que j’attendais quelque d’extraordinaire, de plus noir, glauque, malsain, intense, un film qui me sèche sur place, me mette K.O., que je prenne une grosse claque et c’est vrai qu’il m’a captivé et que j’avais envie de savoir, mais il ne m’en a pas donné assez. Après je ne dis pas que c’est mauvais, bien au contraire, mais j’attendais tellement plus que je reste sur ma faim.

J’ai beaucoup aimé la mise en scène qu’a choisi la réalisatrice. « Winter’s Bone » est fait de silence, de non-dit, de jeux de regards. La réalisatrice prend le temps de créer sa tension et son malaise et le film en est vraiment bon. Elle filme aussi cette région comme un personnage. L’endroit est terriblement bien mis en valeur à l’image, il est présent et presque écrasant. Personnellement je n’aimerais pas habiter ce lieu, je ne m’y sentirais pas en sécurité et rien que pour cela son film est une belle réussite.

Le film repose entièrement sur les épaules de la jeune Jennifer Lawrence qui tient ici son premier gros rôle et la jeune actrice assure dans ce rôle complexe et l’on comprend bien sa nomination aux Oscars.

L’actrice est fragile et dure à la fois, son personnage est très tendre, touchant dans son désespoir. Le rôle n’étant pas évident, l’actrice passant par toute une palette d’émotions est bluffante. Là où je suis déçu c’est pour John Hawkes, qui est un comédien que j’aime beaucoup et qui était nommé ici aussi à l’Oscar dans un second rôle. L’acteur est bon et s’en sort très bien, mais avec cette nomination, j’attends comme pour le film, un rôle plus intense et plus gros surtout et je trouve très surestimé cette nomination, car le personnage, même présent, n’est pas marquant, ni même frissonnant. J’ai bien aimé ce personnage, mais j’attendais tellement plus. Par contre, j’ai ma belle découverte du film, dans un petit rôle, j’ai découvert Dale Dickey, que j’ai trouvé incroyable. L’actrice est flippante et son visage est bien marquant. Elle m’a mis mal à l’aise dès qu’elle parait, elle dégage beaucoup.

19625890.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Je suis donc content d’avoir pu découvrir ce film, un bon thriller bien sombre. Même si je reste déçu, car j’en attendais plus, je me suis fais prendre dans l’intrigue, dans l’atmosphère et puis il y a la belle Jennifer Lawrence qui fait preuve d’une belle maturité pour un rôle aussi complexe. C’est donc un film à découvrir sans en attendre le chef d’œuvre dont j’ai tant entendu parler.

Note : 15/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=veO3e7yyTVY[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Une réflexion sur « Winter’s Bone »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.