avril 15, 2021

Nosferatu

nos1

Titre Original : Nosferatu, Eine Symphonie des Grauens

De : Friedrich Wilhelm Murnau

Avec Max Schreck,Greta Schroeder, Gustav Von Wangenheim, Alexander Granach

Année: 1922

Pays: Allemagne

Genre: Horreur

Résumé:

En 1838, Thomas Hutter, commis d’agent immobilier, quitte sa jeune femme Ellen pour le château du comte Orlok dans les Carpates. Là-bas, Hutter découvre que le comte est en fait Nosferatu le vampire et est victime des morsures répétées du monstre. Celui-ci quitte son château dans un cercueil rempli de terre et, après un voyage en voilier au cours duquel il décime l’équipage terrorisé, va prendre livraison de sa nouvelle demeure, située face à celle de Hutter et Ellen…

Avis :

Il était grand temps que je vois ce film dont j’avais tant entendu parler. J’ai eu du mal à le trouver, mais aussitôt trouvé aussitôt vu et je suis très loin d’être déçu. Je n’en doutais pas une minute et « Nosferatu » est bel et bien le chef-d’œuvre dont j’ai toujours entendu parler. J’ai vu la version d’une heure en noir et blanc. J’ai essayé celle teintée, mais j’ai trouvé ça moche, les couleurs ne m’ont pas plus, alors que la version noir et blanc dégage tellement de charme.

Nosferatu_pdp

En 1838, Thomas Hutter est un agent immobilier qui est envoyé en Transylvanie pour conclure une transaction avec le Comte Orlok, un homme intriguant qui souhaite acheter une maison dans la ville de Brême. Thomas est obligé de quitter sa femme et part à la rencontre de l’homme.

Une fois sur place, il se rend vite compte que le Comte Orlok est un vampire, qui sème la mort sur son passage. Le Comte a vu une photographie de la femme de Thomas et décide d’en faire la sienne. Il part alors pour Brême, mais Thomas va tout faire pour essayer de l’arrêter.

« Nosferatu » est un monument du cinéma à lui tout seul. Un film plus que culte connu de tous les cinéphiles, même si on ne l’a pas vu, on sait ce qu’est ce film, on sait de quoi il parle.

Chef-d’œuvre du cinéma expressionniste allemand, « Nosferatu » est l’un des premiers films d’horreur de l’histoire. Je n’ai pas vu beaucoup de films muets et encore moins de cette époque, mais à chaque fois que j’en ai vu, j’ai trouvé ça excellent et ce film n’échappera pas à la règle.

« Nosferatu » est donc un film que j’ai adoré du début à la fin. Je l’ai tellement aimé, j’ai tellement été pris dans le film qu’il aurait bien pu durer trois heures, que mon attention aurait été la même. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai voulu regarder la version teintée qui est plus longue d’une demi-heure, mais là, ce n’est pas passé du tout, j’ai trouvé que les couleurs ternissaient l’histoire et le film en lui-même, lui enlevant ce qui faisait son charme.

L’histoire, que je connaissais déjà, est simple et excellente, très bien mise en scène par le réalisateur. Friedrich Wilhelm Murnau s’appuie sur des images fortes et arrive à créer le malaise dès la première apparition du Comte Orlok. J’ai adoré la façon qu’il a de le filmer, dès qu’on le voit il est intriguant, presque terrifiant même. Il représente la mort de suite. L’une des meilleures représentations que j’ai pu voir de la mort, c’est terrible.

L’esthétique du film est un chef-d’œuvre à elle toute seule, la photographie est magique, l’ambiance saisissante et unique, la BO sublime, c’est un vrai plaisir pour les oreilles.

J’ai adoré les jeux d’ombres de ce film, les « non-dits », les allusions, les plans sur les regards des personnages. Je me répète, mais les images sont fabuleuses, fortes et elles sont aujourd’hui renforcées par le charme des vieux films.

J’adore le noir et blanc de cette époque. J’adore le charme de ces images, le côté un peu abîmé par le temps avec toutes ces tâches sur la pellicule. J’aime la façon qu’ont les personnages de bouger, cette façon quelque peu accélérée, un peu hors du temps. Je trouve que le film a un côté onirique pendant toute sa durée. Il est un peu comme un rêve éveillé, ou bien le pire de nos cauchemars, si on devait vivre cette histoire. C’est génial. Je pense que les gens qui l’on découvert à l’époque ont dû être terrifié devant, même si maintenant le film se révèle être plus fascinant que terrifiant.

Le casting est terrible. Les acteurs sont tous hyper charismatiques, en particulier Max Schreck qui joue le comte Orlok. L’acteur est inimitable, il est aussi fascisant que captivant. Chacun de ses gestes, sa façon de regarder, tout est grandiose. De plus il est très classe dans la peau de ce personnage et il inspire la terreur chez les autres personnages du film. C’est génial de communiquer autant, de dégager autant de présence et de ne rien dire en fin de compte. Je suis complètement amoureux pour le coup. Gustav von Wangenheim est l’homme qui se retrouve face de Nosferatu et qui va tout faire pour sauver sa belle du danger du vampire. Et j’ai trouvé l’acteur très drôle dans son interprétation. Enfin, il y a Greta Schroeder, qui est tout simplement très belle et sa dernière scène est saisissante.

nosferatu-6

« Nosferatu » est donc le film parfait. Une ambiance géniale, des acteurs sidérants, une bande originale somptueuse, des décors très beaux, je suis complètement conquis. Un film que tout cinéphile devrait avoir vu !!!

Note : 20/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

TrasherNote de Trasher: 20/20

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.