octobre 24, 2020

Un Air de Famille

De : Cédric Klapisch

Avec Jean-Pierre Bacri, Jean-Pierre Darroussin, Catherine Frot, Agnès Jaoui

Année : 1996

Pays : France

Genre : Comédie, Drame

Résumé :

Toutes les semaines dans la famille Menard, on se réunit au café dont Henri est le patron et on va manger tous ensemble Aux ducs de Bretagne. Ce soir, qui est pourtant un jour de fête, car c’est l’anniversaire de Yolande la belle-fille, un incident va venir troubler les habitudes. Arlette, la femme d’Henri, est partie une semaine pour réfléchir, ce qui va déstabiliser les autres membres de la famille.

Avis :

Réalisateur français, Cédric Klapisch s’est imposé de suite dans le paysage du cinéma français. Après avoir passé les années 80 à faire des courts-métrages, il passe au long au début des années 90 et le succès est de suite au rendez-vous. Son premier film, « Riens du tout« , s’impose comme un succès surprise de cette année-là. Son deuxième film, « Le péril jeune« , en plus d’être un succès lui aussi, devient même très culte. Après avoir assisté à une pièce de théâtre écrite et jouée par Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, Cédric Klapisch décide de l’adapter pour le cinéma et c’est avec ce film qu’il va confirmer sa place dans le cinéma français, en s’offrant un nouveau succès et quelques récompenses aux Césars.

On dit souvent que le troisième film dans la carrière d’un réalisateur est très important. Souvent, c’est celui qui le confortera, ou s’il se rate, ce sera bien plus difficile pour la suite. « Un air de famille« , film éponyme adapté d’une pièce de duo Jaoui/Bacri, est considéré comme l’un des meilleurs films de son metteur en scène. Aimant le cinéma de Cédric Klapisch et cet « … air de famille » étant une lacune qu’il fallait que je comble, je me suis donc lancé dans cette petite comédie familiale et je dois bien avouer que j’en ressors assez déçu. S’il y a bien quelques répliques qui m’auront fait sourire, « Un air de famille » et sa montagne d’engueulades pour pas grand-chose m’a plus ennuyé que séduit et ça, c’est vraiment dommage.

Henri tient un café, père tranquille, une fois par semaine, toute la famille Ménard se réunit afin de manger ensemble et passer du temps en famille. Ce soir-là est un jour spécial pour les Ménard, car en plus d’être l’anniversaire de Yolande, la femme du frère d’Henry, Philipe, ledit frère, est passé à la télévision. Ce soir-là aurait dû être un soir de fête, mais un événement vient bousculer les choses. Et oui, Arlette, la femme d’Henry, décide de ne pas venir et pire encore, elle a décidé de partir une dizaine de jours pour réfléchir…

Klapisch/Jaoui/Bacri à l’écriture, ajoutez à cela Catherine Frot, Jean-Pierre Darroussin, Claire Maurier et Wladimir Yordanoff, franchement cet « … air de famille » avait bien des arguments pour assurer le spectacle, la comédie et surtout un bon petit moment de cinéma.

Malheureusement, alors que le film jouit d’une sacrée belle réputation, ce dernier ne m’a pas vraiment charmé. S’il faut lui laisser le fait d’être un joli objet en termes d’images ou d’idées de mise en scène. S’il faut aussi lui laisser un casting excellent, malgré des personnages assez agaçants à la longue, « Un air de famille » est un film qui va être à l’image de ses personnages, c’est-à-dire agaçant et sans grand relief. « Un air de famille« , c’est le genre de film où l’on va suivre les engueulades d’une famille lambda pendant presque deux heures et ça finit par être épuisant. Peut-être que sur les planches d’un théâtre, ces salades de famille peuvent fonctionner, mais à l’image, on se retrouve à suivre des personnages pas franchement agréables, qui s’envoient des saloperies en pleine poire pour pas grand-chose au final.

Bien souvent, on reste assez dubitatif face aux motifs des engueulades (en plus de ça, c’est parfois très glauque, le coup du chiant handicapé…) et s’il y a bien deux ou trois répliques bien placées, ça ne suffira pas. Enfin, ça ne me suffira pas pour passer le moment tant attendu et tant vanté à droite et à gauche. De plus, comme on le disait plus haut, « Un air de famille » tient des personnages qui ne sont pas vraiment agréables. Des personnages qu’on ne connaît pas et que le film ne nous présentera pas plus que ça. Cédric Klapsich et ses acteurs font entrer ces personnages dans la caricature et au-delà de ça, on finit par ce dire qu’ils sont pour la plupart méchants et ils s’envoient des méchancetés gratuites en pleine figure à longueur de film et c’est tellement dommage.

S’il y a bien deux ou trois répliques qui prêtent à sourire, ce sera bien le tout. Abordant la médiocrité de l’être humain, ce qui aurait pu être intéressant, surtout avec Klapisch, Jaoui et Bacri, « Un air de famille » m’a totalement laissé sur le bas-côté et si l’ennui s’est invité, le plus dommageable, c’est l’agacement face à des personnages irritants. Bref, « Un air de famille » est une belle, très belle, déception…

Note : 06/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.