octobre 21, 2020

Adorables – Zylberstein Show

De : Solange Cicurel

Avec Elsa Zylberstein, Lucien Jean-Baptiste, Ioni Matos, Hélène Vincent

Année : 2020

Pays : France, Belgique

Genre : Comédie

Résumé :

Emma et Victor sont les parents de Lila.
Alors qu’elle fête ses 14 ans, Lila commence sa crise d’ado et passe d’une enfant parfaite à une adolescente insupportable. Victor tente d’apaiser les tensions mais entre mère et fille, la guerre est déclarée ! Tous les coups sont permis et plus question d’être adorables…

Avis :

Réalisatrice belge, Solange Cicurel n’était pas destinée à faire de la réalisation, puisque avant de devenir réalisatrice, Solange Cicurel était avocate au barreau de Bruxelles. Puis une envie de réaliser s’est manifestée et c’est en 2010 que la future réalisatrice sort son seul court-métrage, « Einstein était un réfugié« , ou l’histoire d’un avocat dont le client ment et malgré cela, ce dernier décide toutefois de le défendre. Ce qui ne devait être qu’un petit film fut largement plébiscité dans les différents festivals dans lesquels il fut montré. L’avocate va alors prendre son temps, et ce n’est que sept années après son court qu’elle fera son retour avec un long cette fois-ci, « Faut pas lui dire« . Avec ce premier long, Solange Cicurel décrochera alors le Magritte du meilleur premier film. Trois ans après « Faut pas lui dire« , Solange Cicurel revient avec une nouvelle comédie où elle a eu envie de parler de ce moment difficile dans la vie d’un parent, celui où son enfant, son petit ange, se mute en démon lors de la traditionnelle et très redoutée crise d’adolescence.

« Adorables« , c’est le film que j’ai voulu voir bien plus pour son actrice principale que pour son sujet qu’on a déjà vu mille et une fois. D’ailleurs, la bande-annonce laissait présager ce que les comédies françaises offrent en masse et pour être plus franc encore, je pensais aller voir une horreur et finalement, il s’agit d’un film qui se laisse regarder. C’est un film qui a ses mauvais, voire très mauvais, côtés, mais c’est aussi un film qui parfois réussit très bien sa comédie, et surtout, c’est un film qui offre un Zylberstein show aussi absurde que parfois hilarant. En somme, entre incohérence, facilité, prévisibilité, mauvais goût et délire, « Adorables » se laisse regarder aussi vite qu’il se laissera oublier.

Emma est psychologue. Divorcée, elle mène une vie paisible et agréable avec sa fille Lila qui vient tout juste de fêter ses quatorze ans. Entre la mère et la fille, on peut même dire que c’est l’osmose parfaite, enfin, ça, c’est jusqu’à ce que Lila, amoureuse d’un garçon, demande à sa mère de sortir le vendredi qui arrive en boite, pour la soirée de sa vie. La soirée où tout le monde va, LA soirée qu’il ne faut pas manquer. Mais Lila n’a que quatorze ans et pour Emma, il est absolument hors de question que la jeune fille sorte en boite… Et ainsi, la guerre fut déclarée…

Même si la comédie est le genre qui se fait le plus, elle reste un genre qui est assez difficile à aborder. Combien de films avons-nous vu qui sont censés être des comédies et qui se sont foirés à force d’en faire trop ou pas assez ? Le cinéma français a tendance à faire bien trop de ces films, au point qu’aujourd’hui, on craint une comédie française et on peine à trouver celle qui sera hilarante. Mais qu’en est-il de nos amis étrangers, est-ce que, comme ici, le cinéma belge s’en sortirait mieux ? Et bien la réponse à cette question va être à l’image de ce film, qui a en son sein autant de bons que de mauvais côtés.

« Adorables » est donc le second métrage de Solange Cicurel et le moins que l’on puisse en dire, c’est que la réalisatrice a la chance d’avoir une actrice qui est prête à tout, car il est très clair que si l’on enlève Elsa Zylberstein de cette équation, « Adorables » aurait bien du mal à nous faire sourire. « Adorables« , c’est le genre de film qui a une très bonne idée de base, mais qui n’arrive pas vraiment à nous convaincre une fois que cette idée est transposée à l’image.

Le souci avec « Adorables« , c’est que c’est un scénario qui n’arrive pas à se mesurer. Si parfois le film arrive à se faire très drôle, voire même hilarant (la scène des carottes), on lui reprochera surtout que ce ne soit que l’espace de quelques instants, car bien souvent après, « Adorables » a tendance à tomber dans le lambda, le déjà-vu, le facile, sans surprise et surtout, il a tendance à en faire trop, au point de tomber dans le ridicule. On a plein de moments qui arriveront en tête si bien qu’on se demande pourquoi (La scène avec Amir est un petit best of en son genre…). Puis derrière ça, dans son écriture, entre rigolo et ridicule, on a l’impression que Solange Cicurel avait surtout des idées de scènes qui seront plus ou moins drôles et qu’elle n’arrive pas vraiment à lier le tout. Ainsi, le film manque d’émotion d’un côté et de cohérence de l’autre, ce qui est dommage, car je le répète, avec cette idée et son actrice, il y avait de la matière pour livrer une bonne petite comédie.

Vous l’aurez compris, « Adorables« , c’est avant tout Elsa Zylberstein, mais on pourra aussi mentionner Hélène Vincent qui malgré un personnage qui aurait mérité plus, surtout qu’on sent qu’il y a tout un passé avec ce personnage, demeure très bien. On mentionnera aussi Ioni Matos, ou Lucien Jean-Baptiste, et dans des rôles plus infimes, Stéphanie Crayencour ou Tania Garbarski.

Entre mauvais et bon, dans l’ensemble, « Adorables » se laisse regarder. Certes, on sera déçu de ne pas trouver une comédie hilarante, car l’espace de quelques instants, Solange Cicurel trouve le ton juste, mais on sera aussi rassuré de ne pas trouver la comédie horrible que la bande-annonce laissait présager. Amusant dans un sens (surtout grâce à son actrice qui fait le show), « Adorables » se laisser regarder et oublier.

Note : 9,5/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.