Battleship

battleship-movie-poster

De : Peter Berg

Avec Taylor Kitsch, Rihanna, Liam Neeson, Alexander Skarsgard

Année : 2012

Pays : Etats-Unis

Genre : Fantastique

Résumé :

Océan Pacifique… Au large d’Hawaï, l’US Navy déploie toute sa puissance. Mais bientôt, une forme étrange et menaçante émerge à la surface des eaux, suivie par des dizaines d’autres dotées d’une puissance de destruction inimaginable.
Qui sont-ils ? Que faisaient-ils, cachés depuis si longtemps au fond de l’océan ?
A bord de l’USS John Paul Jones, le jeune officier Hopper, l’Amiral Shane, le sous-officier Raikes vont découvrir que l’océan n’est pas toujours aussi pacifique qu’il y paraît.
La bataille pour sauver notre planète débute en mer.

Avis :

Peter Berg est un réalisateur assez éclectique. Connu depuis 1998 avec un film alliant humour et thriller, Very Bad Things, il va faire des réalisations dans les séries, mais aussi dans des films comme Bienvenue dans la Jungle, comédie d’action, Le Royaume, thriller politique bien nerveux ou encore Hancock, film de super-héros. Avec Battleship, il signe sa première réalisation dans le domaine des films de science-fiction. S’appuyant sur les bases d’un jeu de société, le touché-coulé, les producteurs et le réalisateur ont réussi à monter une histoire et un film de plus de deux heures. Bon, après, c’est sûr que c’est plus difficile de faire un film sur le Trivial Pursuit, mais Danny Boyle a bien fait un film sur Qui Veut Gagner des Millions avec Slumdog Millionnaire ! Maintenant, pourquoi pas ? Faire un film d’extraterrestres avec des batailles navales, voilà quelque chose de peu commun. Alors que vaut le film ? Avons-nous droit à un blockbuster sans âme ou à un bon divertissement ? Levez l’ancre moussaillon, nous partons au large d’Hawaï !

Le scénario du film n’est pas forcément très recherché, mais il propose quelque chose d’agréable, surtout pour les amateurs de batailles navales. En gros, on va suivre les débuts difficiles de deux frères, enfin, surtout pour l’un d’entre les deux, dans la vie et dans la Marine. Lors d’une immense réunion avec la flotte japonaise et d’une sorte de grande fête, toute la flotte américaine et japonaise prennent la mer pour faire des examens et des tests. Parallèlement, des scientifiques découvrent une planète identique à la nôtre et tentent de rentrer en contact avec les hypothétiques habitants de cette exo-planète. Sauf que lorsque les extraterrestres arrivent, ils ne sont pas si sympathiques que cela. La guerre va alors commencer pour sauver la planète, et cette bataille commence dans l’océan. Alors c’est sûr que l’on est loin du film intellectuel, et que parfois, le film peut franchement agacer à cause de la démonstration de force de la grande Amérique. Mais tout cela est vraiment bien mis en scène et on ne s’ennuie pas un seul instant. Bien entendu, tous les poncifs du genre sont réunis dans ce métrage, le frère rebelle qui devient héros, l’handicapé qui n’attend plus rien de la vie et qui fait quelque chose de grand, le grand frère modèle qui meurt, le scientifique peureux qui va tout de même réussir à trouver du courage, bref, tout est réuni pour susciter de l’empathie et émouvoir le spectateur. Malheureusement, on ressent aussi une certaine superficialité, comme on a pu le voir dans Independance Day, et tout est misé sur les effets spéciaux et les scènes d’héroïsme. On est bien loin du message et de la dénonciation qui découle du film District 9.  En dehors de ça, on ne s’ennuie pas un seul instant et la mise en scène est relativement bien fichue.

rihanna-battleship-movie

Pour une fois que c’est elle qui tire et pas elle qui se fait tirer !

Le casting est assez hétérogène, mélangeant les acteurs confirmés avec des acteurs émergeants. Liam Neeson, l’homme qui tourne plus de films que n’importe quel autre acteur, est de la partie et il tient un rôle assez secondaire. Il est le chef de la Marine, celui qui regarde et qui attend, mais il est aussi le père de la fiancée du héros. Héros qu’il n’aime pas beaucoup. Il joue correctement son rôle sans trop se fouler. Celui qui joue le héros est Taylor Kitsch. Alors avec un nom pareil, on pourrait s’attendre au pire, surtout que c’est l’un de ses premiers films et que pour l’instant, il n’a fait que des blockbusters (Savages, John Carter, X-Men Origins Wolverine). Mais finalement, il tient bien son rôle et arrive à être sympathique. Ce qui n’est pas le cas pour Rihanna. La sulfureuse chanteuse s’offre un rôle de dure à cuire qui ne lui convient pas et dans lequel elle surjoue comme jamais. Avec son acolyte, un rouquin au gros physique mais au mental fébrile, il représente le vrai point faible du film et ne font pas rire du tout. On retrouve aussi Alexander Skarsgard, Eric dans la série True Blood, et il joue le rôle du grand frère modèle. Pas très crédible, heureusement pour nous on ne le verra pas très longtemps. On aura aussi la blonde plantureuse, avec Brooklyn Decker. Alors certes elle est très sexy, mais elle n’est pas crédible un seul instant. Heureusement pour nous, les effets spéciaux sont là pour nous en mettre plein les mirettes et le final se révèle être assez sympathique, mettant à l’honneur les retraités de la marine et laissant entendre que sans les anciens, on serait bien dans la merde. Mais encore une fois, hormis cela, le film reste trop superficiel, à la manière des Transformers, sans être aussi con, et c’est déjà pas mal.

Au final, Battleship est un film de science-fiction sans grande prétention et qui divertit juste ce qu’il faut pour passer un bon moment. C’est le genre de blockbuster qui ne fait pas réfléchir et qui ne dénonce rien. Idéal pour une soirée détente, mais il ne faut pas chercher plus loin, sinon, on sera forcément déçu. Moins bête que Tranformers mais beaucoup moins fort que District 9, le film se laisse voir malgré des acteurs qui font le minimum. Cela plaira à coup sûr aux jeunes et aux adolescents. A vous de voir !

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

One Comment to "Battleship"

  1. […] Battleship de Peter Berg : l’amiral […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net