novembre 26, 2020

Histoires de Peluches

Fiche Technique :

Auteur : Jerry Hawthorne

Joueurs : 2 à 4

Durée : 90 minutes

Type/Public : Coopération/Famille

Age : 8 ans

Mécanique : Jeu de rôle coopératif

Première Parution : 2018

But du Jeu :

Histoires de Peluches est un jeu d’aventure coopératif pour 2 à 4 joueurs. Chacun d’eux endosse le rôle d’un animal en peluche appartenant à une petite fille, et dont le devoir est de protéger l’enfant des monstres cachés sous son lit. Grâce au travail d’équipe, au courage, à la compassion et à une dose de chance, les peluches vivront un périple incroyable au fil de plusieurs histoires interactives.

Règles :

Histoires de Peluches est un mélange de deux genres, le jeu de rôle et le jeu de plateau. Au début de la partie, chaque joueur va choisir un personnage à incarner, il récupère sa fiche, ses points de vie qui sont des jetons de rembourrage, ses quelques caractéristiques et lorsque c’est mentionner sur le plateau, un ou plusieurs objets de son choix dans la pile des objets. Une fois cette étape de faite, un joueur va lire le début de l’histoire qui est en train de se jouer.

Le plateau est composé de deux parties, une partie jeu avec des cases et une partie lecture, avec l’histoire et les objectifs à remplir. Une fois la partie histoire lue, les joueurs placent leur figurine sur le plateau à l’endroit indiqué et ils doivent réaliser les actions demandées par l’histoire, identifiées sur le plateau par plusieurs types de cryptogrammes. Pour faire des actions, les joueurs vont jouer à tour de rôle en piochant des dés dans un petit sac. Il y a différents dés de couleur, rouge pour l’attaque, jaune pour la fouille, vert pour l’agilité, blanc pour gagner des points de vie, bleu pour le déplacement, violet pour les bonus et noir comme malus qui font venir petit à petit les ennemis sur la piste des méchants. En début de partie, le joueur peut lancer n’importe quel dé de couleur pour avancer sur le plateau. Il peut choisir de ne lancer qu’un seul dé ou plusieurs à la fois, peu importe. Il avance alors du nombre de cases indiqué.

Quand un joueur se déplace, il faut faire attention aux lignes de couleur sur le plateau. Une ligne pleine verte désigne un jet réussi au dé vert pour pouvoir passer. Pour combattre des ennemis se trouvant sur une case adjacente, il faut impérativement lancer du rouge. Il est aussi possible, lors de la pioche, de garder un dé dans sa réserve pour l’utiliser plus tard. Il est donc judicieux de parfois garder un rouge ou un violet pour ne pas être désarmé face à un ennemi. Sur le plateau, il est possible de faire des rencontres, qui donnent parfois des objets, ou parfois des malus. Il est aussi possible de s’arrêter sur un marché et de faire des achats moyennant des boutons qui se gagnent en tuant des monstres. Une fois que l’on arrive sur la case demandée par le livret, on résolve les différentes énigmes que l’on nous demande, on peut combattre des boss, etc…

Comme il s’agit d’un jeu de coopération, il est tout à fait possible de s’échanger des objets, de se donner des conseils ou encore faire des actions communes pour remplir certains contrats. Les dés noirs font venir les monstres, qui vont attaquer alors en masse et il faudra bien faire attention suivant qui on attaque, car certains sont plus coriaces que d’autres. En règle générale, une histoire complète dure quatre/cinq pages et se termine par la victoire du groupe face à un gros boss difficile à tuer.

Avis :

Il est compliqué d’initier les enfants au jeu de rôle, de par sa complexité à rentrer dans le rôle d’un autre, mais aussi avec des règles nombreuses et contraignantes. En ce sens, Histoires de Peluches essaye de réunir les deux jeux que sont le rôle et le plateau en un seul et même médium, et on peut dire que c’est réussi. En effet, ici, ce qui va primer, c’est la coopération et le guidage des plus jeunes vers la réussite de la mission. La mise en voix lors de la lecture, les thématiques abordées, tout est fait pour sensibiliser l’enfant à un type de jeu dont il ignore les codes, et c’est très intéressant.

C’est très intéressant car à travers ce jeu, il va découvrir une autre façon de jouer. En optimisant ses jets de dés, en essayant de trouver un passage plus rapide pour aller à l’objectif, mais aussi en aidant les autres et en partageant des stratégies. Histoires de Peluches est un jeu qui met en avant les échanges tout en gardant une action permanente sur ce qu’il faut faire et où il faut aller. Le côté narratif est très bien pensé, abordant à chaque fois les premières fois (première nuit dans un grand lit, première fois à l’école, première fois sans couche, etc…) et prendre le prisme du doudou protecteur est une brillante idée. L’ensemble est donc pêchu, stratégique et permet aux familles de coopérer dans un même sens.

Néanmoins, le jeu n’est pas exempt de défauts. Le premier de tous, c’est clairement les règles qui sont souvent peu claires et qui peuvent laisser libre cours à de l’interprétation pas souvent judicieuse. Faire des règles succinctes, c’est bien, mais faut-il qu’elles soient claires et prennent en compte toutes les facettes du jeu. A titre d’exemple, la règle des déplacements n’est pas très claire. Ensuite, le jeu est assez facile. Une fois que l’on connait les contraintes des méchants et les déplacements, le jeu manque cruellement d’enjeu. On a toujours la crainte de réveiller la petite fille, ce qui signifie une partie de perdue, mais cela arrive peu souvent et certaines cartes « agitées » ne provoquent aucune incidence sur le jeu. Alors oui, c’est à destination des petits, mais la frustration fait partie intégrante des jeux et elle n’est pas présente ici. On pourra aussi pester contre le manque de rejouabilité. Le jeu de base contient sept scénarios, et on ne peut les jouer qu’une seule fois chacun, ce qui rend vite le soft obsolète. On espère voir des extensions très vite.

Par contre, le matériel est d’une qualité folle et le jeu vaut bien son prix. Les figurines en plastique ne demandent qu’à être peintes et elles sont sublimes. Le plateau en forme de livre à spirales est bien pratique et montre bien l’aspect hybride du jeu, avec le rôle d’un côté et le plateau de l’autre. C’est du solide et les dessins et autres décors sont vraiment enchanteurs, restant dans cette thématique de l’enfance. Bref, c’est un gros jeu avec du matériel de qualité.

Au final, Histoires de Peluches est un jeu très intéressant dans son hybridisme et dans sa façon d’aborder le jeu de rôle avec un plateau et des figurines pour mieux s’imaginer ce qui se passe sous nos yeux. Si le jeu possède quelques défauts, cela n’entache en rien le plaisir que l’on a à partager ces histoires en famille, nouant des liens plus forts pour contrer une menace qui peut paraître réelle à nos chères têtes blondes. Bref, un jeu fort sympathique qui peut se voir comme un premier pas vers le jeu de rôle, le vrai, avec du papier, des crayons et des bières.

Note : 16/20

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.