Retour à Zombieland – Trop Tard

Titre Original : Zombieland : Double Tap

De : Ruben Fleischer

Avec Woody Harrelson, Jesse Eisenberg, Emma Stone, Abigail Breslin

Année : 2019

Pays : Etats-Unis

Genre : Comédie, Horreur

Résumé :

Le chaos règne partout dans le pays, depuis la Maison Blanche jusqu’aux petites villes les plus reculées. Nos quatre tueurs doivent désormais affronter de nouvelles races de zombies qui ont évolué en dix ans et une poignée de rescapés humains. Mais ce sont les conflits propres à cette « famille » improvisée qui restent les plus difficiles à gérer…

Avis :

Il y a dix ans de cela, débarquait dans nos salles une sacrée bonne surprise. Un film déjanté, réalisé par un mec qu’on ne connaissait pas, Ruben Fleischer. Ce film, c’est « Bienvenue à Zombieland » et c’était alors le premier film de son réalisateur. Depuis, le réalisateur a enchaîné les projets avec plus ou moins de succès, enfin c’est plus le moins qui l’emporte sur le plus, puisqu’entre « 30 Minutes Maximum » et « Gangster Squad« , on ne peut pas dire qu’on ait eu grand-chose à se mettre sous la dent. Et l’on ne parlera même pas de « Venom« , la comédie involontaire et hystérique de 2018. Car oui, c’est lui-même qui a réalisé « Venom« . Finalement, si l’on veut trouver du bon signé Ruben Fleischer, il faut alors passer du côté de la télévision. Il a notamment réalisé des épisodes pour « Santa Clarita Diet » ou « Superstore« .

Histoire de se remettre des railleries de « Venom« , Ruben Fleischer a décidé de tabler sur un vieux succès. Bon, le projet ne date pas d’hier non plus, puisqu’une suite à « Bienvenue à Zombieland« , ça fait dix ans qu’on l’attendait et qu’elle jouait involontairement la carte du suspens. Puis, alors qu’on y avait presque renoncé, elle débarque enfin sur nos écrans et autant dire que l’excitation est à son comble. Une excitation qui va retomber bien vite, malheureusement, car ce « Retour à Zombieland » va être une bien belle déception tant le film est en dents de scie. Si parfois, il arrivera à se faire amusant et fun, bien souvent, à force de vouloir se la jouer cool, le tout devient vite lourd et surtout sans intérêt. Et ça, ce n’est que tristesse !

Cela fait dix ans que le monde a sombré, dix ans que Columbus, Tallahassee, Wichita et Little Rock survivent. D’ailleurs, on peut même dire qu’ils se sont très bien acclimatés à ce nouveau monde. Mais après dix ans passés ensemble, une demande en mariage va entraîner tout un tas d’événements que le groupe n’attendait pas…

Bah merde… Oui, je dis bien, bah merde ! C’est la réaction que j’ai eue quand le générique de fin s’est mis à défiler. Merde, parce que j’avais adoré le premier film, et que j’attendais cette suite avec beaucoup d’envie. J’avais hâte de retrouver ces personnages, surtout que l’équipe au grand complet était de retour. L’affiche dévoilée, les bandes-annonces délirantes, tout avec ce deuxième opus laissait penser que cette suite serait toute aussi bien que le film de 2009 et malheureusement, rien n’y fait. Alors, il y a bien de petits éléments qui sont amusants (Rosario Dawson qui conduit un monster truck est l’apogée du film), le film a bien quelques petites idées par-ci, par-là qui fonctionnent. On apprécie de retrouver ces personnages qu’on adore, surtout qu’on sent que les comédiens s’amusent. Il y aura bien l’arrivée d’un nouveau personnage qui est vraiment drôle (Maddison), le film s’amuse de tous les clichés possibles qu’on peut imaginer et il y a bien quelques petites répliques et autres situations qui feront sourire.

Mais voilà, hormis ceci, ce « Retour à Zombieland » ne nous offre pas grand-chose à nous mettre sous la dent. Le souci le plus évident qu’a cette suite, c’est son scénario, enfin, plutôt l’absence de son scénario. Alors que le premier film, même s’il n’avait pas une intrigue extraordinaire, avait une jolie évolution au sein de ses personnages et son histoire, malgré tout, se faisait touchante. Ici, cette suite ne raconte rien, et au-delà de cela, cette suite n’apporte rien à nos personnages. Le scénario n’est alors qu’une présentation de personnages, et un enchaînement d’aventures qui, si on regarde bien, sont pour la plupart inutiles et laissent une impression d’exister pour combler le vide, tout comme certains personnages qui se mettent sur la route de nos héros et qui ne servent à rien.

Pour se sortir de là, Ruben Fleischer et ses scénaristes jouent la carte du fun, comme ils l’avaient fait il y a dix ans de cela, mais là encore, ça ne fonctionne qu’à moitié. S’il est indéniable que le film tient de bons moments (pris seul), il y a quelque chose de faussement cool qui s’échappe du tout. Là où le premier était frais et sincère, là où il créait une surprise, celui-ci apparait comme forcé et bien souvent, soit c’est lourd, soit ça tombe à plat, ça, c’est incohérent. Et l’on ne parlera même pas cette histoire de zombies mutants qui n’a aucune explication, qui pousse le film dans le lourd et qui ne sert qu’à faire de la référence qui là encore se veut fun et cool.

On se raccrochera alors aux personnages et ces comédiens qu’on adore. Car si le reste du film est en dents de scie, une chose est sûre, c’est que Jesse Eisenberg, Woody Harrelson et Emma Stone sont au top, quant à Abigaïl Breslin, elle a été oubliée quelque part, en cours de route. Mention très spéciale pour le meilleur du film, et des retrouvailles parfaites mais il faut rester pendant le générique.

Peut-être que l’effet de surprise n’est plus là, peut-être que l’on a trop attendu cette suite, peut-être qu’elle arrive très tardivement, quoi qu’il en soit, la déception est belle et bien là. Ne racontant rien, forcé, malgré de petits éléments qui sont cools, ce n’est malheureusement pas avec ce « Retour à Zombieland » que Ruben Fleischer va retrouver nos grâces. Dommage, vraiment dommage.

Note : 08/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net