Gravity Superstar

Fiche technique :

Auteurs : Julian Allain

Joueurs : 2 à 6

Durée : 15 à 30 min

Type/public : Réflexion/familial

Age : 7 ans

Mécaniques : Choix d’actions, gravité

Première parution : 2018

But du jeu :

Vous incarnez une Superstar de l’exploration spatiale, en route vers une planète inconnue à la gravité incertaine. A vous de l’exploiter le mieux possible pour récolter le plus d’étoiles !

Règles :

Le plateau est assemblé de diverses tuiles collées les unes aux autres, dont le nombre varie selon le nombre de joueurs. Sur chacune sont disposés des Jetons Etoile sur les emplacements correspondants. Chacune tuile contient également une porte, l’une d’elles étant désignée au hasard parmi toutes pour le début.

Chaque joueur reçoit une main identique de 5 Cartes Déplacement. Celles-ci permettent de faire un Saut en longueur, un Saut en hauteur, de faire une Chute en passant sous la plate-forme, d’opérer une Rotation de 90 ou 180° à partir de sa position, ou d’utiliser au choix un des 4 déplacements (Carte Joker).

Le premier joueur place son pion sur la porte désignée (qui change alors), dans le bon sens (couché sur le plateau, ses pieds sur le sol). Il peut ensuite soit jouer une de ses cartes face visible, soit face cachée pour effectuer un bond vers la gauche ou vers la droite, soit reprendre en main toutes les cartes qu’il a déjà jouées (ce qui évidemment ne marche pas au premier tour mais arrive aussi s’il a joué ses 5 cartes).

Lorsqu’un joueur se déplace, si ses pieds ne touchent plus le sol, il « tombe, » pieds en avant, jusqu’à ce que ses pieds rencontrent une plate-forme. Si le pion arrive au bord du plateau, il se retrouve de l’autre côté, à l’endroit correspondant, et continue de « tomber » jusqu’à atteindre un sol. S’il passe par un Jeton Etoile, il le récupère. Et s’il passe par un symbole rose non recouvert par un Jeton Etoile, il récupère un Jeton Rejouer. Comme son nom l’indique, il permet à son propriétaire de rejouer un tour.

Si un pion passe par une case occupée par un pion adverse, l’attaquant vole un Jeton Etoile ou un Jeton Rejouer à l’attaqué. Ce dernier revient dans la réserve de son propriétaire. A son prochain tour, celui-ci devra le remettre sur le plateau par la porte désignée.

Les 5 Cartes Déplacement : la Chute, la Rotation, le Saut en longueur, le Saut en hauteur et le Joker. Au verso de chacune, le déplacement simple d’une case à gauche ou à droite.

Lorsqu’il ne reste qu’un certain nombre de Jetons Etoile sur le plateau (dépendant du nombre de joueurs), la partie s’arrête une fois que tout le monde a joué le même nombre de tours. Les joueurs marquent 1 Point de Victoire (PV) par Jeton Etoile, 1 PV par Jeton Rejouer conservé, et 1 PV pour chaque paire de Jetons Etoile de même couleur. Celui qui totalise le plus de PV est le vainqueur !

Avis :

Comme son nom l’indique assez justement, Gravity Superstar nous propose d’incarner des champions de la gravité en proposant un gameplay très malin. Et dans le détail, qu’est-ce que cela vaut ?

Ce titre possède des règles simples mais assez intuitives, et demandera peut-être un peu de capacité d’orientation dans l’espace pour optimiser les déplacements. Bien évidemment, un joueur plus jeune pourra ne pas s’embêter avec ses calculs et simplement s’amuser à observer la trajectoire de son personnage, qui passera d’un côté du plateau pour réapparaître de l’autre. Pour les plus âgés qui voudront réfléchir un peu plus, cependant, l’anticipation sera de mise. Dans tous les cas, l’objectif est simple : grosso modo, récupérer le plus de Jeton Etoile possible.

Les joueurs savent en tout temps ce qui se trouve dans la défausse de chacun, il est ainsi possible de prévoir dans une certaine mesure la carte jouée par un adversaire et agir en conséquence, en essayant par exemple de l’attaquer pour lui voler un Jeton Etoile. A ce sujet, l’attaque et le fait d’obtenir les Jetons Etoile avant ses opposants constitue l’unique interaction du jeu mais elle est assez importante : une confrontation provoque au moins un différentiel de 2 PV (-1 pour le volé et +1 pour le voleur), ce qui peut être énorme.

Quoi qu’il en soit, les 4 types possibles de mouvement sont très différents et permettent de couvrir la plupart des situations. Le Saut en longueur déplace de deux cases d’un côté ou de l’autre. Le Saut en hauteur permet de passer au-dessus d’un mur pour atterrir de l’autre côté. La Chute fait passer le pion sur sa plate-forme pour se retrouver sur le sol en-dessous. Et la Rotation transforme la gravité de son pion, de sorte qu’il peut tomber dans le sens de la largeur au lieu de la longueur et inversement.

Un exemple de déplacement simple vers la gauche. Sans changer son orientation, le pion effectue un pas à gauche. Il n’a plus de sol sous ses pieds, il va donc tomber sur le premier sol qu’il rencontre, empochant les Jetons Etoile au passage. Et comme il atteint le bord du plateau, il arrive de l’autre côté.

Le matériel est simple mais joli. Les étoiles et les pions sont translucides, les déplacements sont représentés par des cartes, les plateaux sont carrés et recto-verso, possédant des agencements d’étoiles et de murs différents (participant ainsi à augmenter la rejouabilité du jeu). Seuls les Jetons Rejouer dénotent un peu avec l’ensemble : ils sont plutôt gros, ronds et rose. L’avantage est qu’ils se reconnaissent, mais ils jurent un peu avec le côté étoilé et la petitesse du reste du matériel.

Un jeu court et original, doté d’un gameplay faisant intervenir la gravité. Accessible aux plus jeunes et jouable à plusieurs niveaux. Amusant sans pour autant tomber dans le jeu d’ambiance. Qu’attendez-vous pour tomber pour lui ? (ce jeu de mot fonctionne mieux en anglais haha)

Note: 16/20

Par Flippy Who

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net