First Man – Le Premier Homme sur la Lune – La La Lune

Titre Original : First Man

De : Damien Chazelle

Avec Ryan Gosling, Claire Foy, Jason Clarke, Kyle Chandler

Année : 2018

Pays : Etats-Unis

Genre : Biopic

Résumé :

Pilote jugé « un peu distrait » par ses supérieurs en 1961, Neil Armstrong sera, le 21 juillet 1969, le premier homme à marcher sur la lune. Durant huit ans, il subit un entraînement de plus en plus difficile, assumant courageusement tous les risques d’un voyage vers l’inconnu total. Meurtri par des épreuves personnelles qui laissent des traces indélébiles, Armstrong tente d’être un mari aimant auprès d’une femme qui l’avait épousé en espérant une vie normale.

Avis :

Après les excellents Whiplash et La La Land, Damien Chazelle est de retour avec un biopic passionnant centré sur Neil Armstrong : First Man – Le premier homme sur la lune. Ainsi le cinéaste s’éloigne du monde de la musique et de la danse pour se lancer dans un biopic tant de fois narré. Alors qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?

Un film à Oscars ?

Damien Chazelle est un réalisateur précis, à la technique irréprochable. Il le démontre une fois de plus avec First Man, tant tout est millimétré, tout est précis et sans faille. Pour autant, First Man peine à dégager un style en particulier et est finalement très académique. Un conformisme qui n’est pas déplaisant mais se rapproche de la convention des Oscars. Un film centré sur une extraordinaire histoire américaine, une mise en scène carrée sans folie, un acteur habité qui incarne un héros américain, bref tout est réuni pour rafler les statuettes. On ne reproche rien aux films à Oscar, ils sont généralement très réussis, on reproche cependant à Damien Chazelle de ne pas prendre davantage de risque sur sa mise en scène, surtout quand on se souvient des folies de ces deux précédents films. Surtout que 2h10 parfois c’est longuet. Heureusement que le grand final est plein d’émotion, d’une âme sensible et d’une véritable vision artistique. Un final tout en finesse qui représente réellement ce dont veut parler Chazelle : la vie et les démons de l’homme plutôt que la conquête en elle-même.

La conquête spatiale ou l’intimité de Armstrong ?

Finalement, Damien Chazelle veut d’avantage parler de son héros que de son héroïsme. Même si la conquête spatiale reste très présente dans First Man, ce n’est pas ce qui intéresse réellement Chazelle. Il préfère se concentrer sur les traumatismes de son personnage. Le choix de Ryan Gosling est d’une logique implacable. Le cinéaste utilise son calme froid, son absence d’émotion et son côté tant taciturne pour donner une véritable envergure à Neil Armstrong. Gosling est dans son élément et continue son ascension après Blade Runner 2049. Il ne faut pas s’attendre à voir Buzz Aldrin et Michael Collins, les autres astronautes d’Apollo 13. Le film se concentre entièrement sur Neil Armstrong.

C’est cette opposition entre la folie du premier pas sur la lune et son acteur. C’est cette opposition entre l’irréalisable et les relations humaines qui donne tout son charme à First Man. Finalement, on voit peu la NASA ou la lune, mais la femme et les enfants de Neil Armstrong sont au centre de l’intrigue. Et Damien Chazelle reprend encore une fois son questionnement récurrent : faut-il forcément sacrifier ses relations humaines pour atteindre le succès ? Et comme dans ses autres films, la réponse est sans concession, d’une entité dramatique renversante. C’est cette complexité de l’existence que Chazelle veut mettre en avant. Ce choix fatidique entre le bien-être des relations sociales, ou de la réussite personnelle tout aussi importante. Finalement, First Man, plutôt que de parler de la conquête spéciale, partage le deuil d’un père, prêt à se dépasser pour oublier ses propres traumatismes.

Damien Chazelle signe un film techniquement irréprochable. Une histoire profonde et passionnante d’un homme qui a réalisé l’impossible. Pour autant, First Man manque légèrement d’âme, et le long métrage s’apparente davantage à un film à Oscar qu’à une véritable œuvre personnelle.

Note : 15/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Aubin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net