décembre 9, 2021

Clutch – Book of Bad Decisions

Avis :

Le milieu du hard rock et du métal peut parfois paraître fermé, la faute à quelques groupes et aficionados qui n’aiment pas tout mélanger, préférant rester dans une niche, comme si ce style musical était quelque chose d’interdit aux néophytes. Fort heureusement, ce milieu est aussi bien souvent ouvert, laissant la porte à d’autres styles et à des mélanges forts agréables. On peut citer la musique classique qui fait le bonheur du métal symphonique, ou encore le reggae qui fait les beaux jours de groupe comme Skindred. Avec Clutch, c’est tout autre chose qui s’ouvre à nous. Fondé en 1990 aux Etats-Unis, le groupe galère un petit moment avant de connaître le succès. Ce n’est qu’à partir des années 2000 que le groupe décolle vraiment avec son sixième album, Blast Tyrant, qui va même bénéficier d’une réédition sept ans plus tard. Fort de ce succès, le groupe va enchainer les albums comme Jésus les pains et c’est avec une joie non dissimulée que quasiment tous les deux/trois ans, un nouveau Clutch pointe le bout de son bec. Et c’est avec joie car Clutch est un groupe très particulier qui mélange rock et hard avec du funk et du blues, pour un résultat à chaque fois étonnant et vraiment réussi. Et c’est toujours le cas avec Book of Bad Decisions, le douzième effort du groupe.

Le skeud débute avec Gimme the Keys, un titre énergique, très Hard Rock, mais qui possède un fond très bluesy malgré un rythme enjoué et des guitares saturées qui donnent fortement envie de bouger la tête dans tous les sens. Le refrain est entêtant et on ressort de ce morceau remonté comme un coucou avec l’envie d’en découdre avec le reste de la galette. C’est alors que s’enclenche Spirit of ’76 dans un rythme lent et lourd, sentant le soleil écrasant et la sueur du Desert Rock. Avec ce titre, Clutch change de registre, se fait plus lent, plus lancinant et offre un titre qui fait directement penser à Black Sabbath ou encore White Zombie et c’est un pur bonheur pour les oreilles. Le titre est envoûtant, le refrain est catchy à souhait et après un tel morceau, on peut se demander ce que le groupe réserve pour la suite. Avec Book of Bad Decisions, le groupe revient à un style plus épuré, plus léger aussi, mais avec un groove incroyable qui fonctionne à plein régime. On se retrouve souvent à bouger sans s’en rendre compte tellement le morceau est prenant et insidieux. Néanmoins, ce sera aussi l’un des titres les moins marquants de l’album, comme par exemple How to Shake Hands et son chant qui est plus parlé que chanté, ou encore Vision Quest qui, malgré un piano à la Jerry Lee Lewis, reste un peu en deçà du reste à cause d’une rythme trop saturé et d’une mélodie qui impacte peu. Ceci dit, c’est bien peu de chose par rapport à ce que nous réserve le groupe par la suite.

Clutch ne s’endort jamais sur ses lauriers et propose toujours des nouveautés complètement folles. La preuve avec In Walks Barbarella qui est mélange tout simplement parfait de funk et rock. Le titre rentre immédiatement en tête, il laisse libre cours aux grattes mais aussi et surtout aux cuivres qui se font un plaisir communicatif dans un titre dense et tout simplement jouissif. Si on couple cela à la voix sublime du chanteur dont les tonalités graves donnent des frissons, on obtient un morceau parfait. D’autres titres seront du même acabit, comme par exemple Emily Dickinson, qui démarre calmement avant de lâcher les chevaux dans un refrain qui prend aux tripes et qui laisse pantois. La ligne de basse de ce titre est tout simplement parfaite, et on est parfois à la limite du folk. On ressentira la même chose avec Lorelei qui clôture l’album de la plus belle des façons, laissant une trace indélébile dans nos tympans et l’envie de revenir encore et encore sur cet album qui est tout simplement sublime. On pourrait aussi citer A Good Fire qui démarre sur un style funk avant de partir vers du bon gros hard des familles qui fait irrémédiablement penser à Volbeat, ou encore Ghoul Wrangler et son introduction qui donne des frissons, très rockabilly et qui donne de suite envie de danser.

Au final, Book of Bad Decisions, le dernier album de Clutch, est une véritable bombe atomique. Entre hard, rock, rockabilly, funk ou encore blues, le groupe offre une galette qui frôle la perfection et qui montre à quel point le rock se mélange parfaitement à d’autres genres quand c’est fait avec honnêteté et amour. Clutch démontre encore une fois qu’il fait partie des grands groupes de ce monde et il serait vraiment dommage de passer à côté de cet album qui sera à n’en pas douter parmi les meilleurs de l’année.

  1. Gimme the Keys
  2. Spirit of ‘76
  3. Book of Bad Decisions
  4. How to Shake Hands
  5. In Walks Barbarella
  6. Vision Quest
  7. Weird Times
  8. Emily Dickinson
  9. Sonic Counselor
  10. A Good Fire
  11. Ghoul Wrangler
  12. H.B. is in Control
  13. Hot Bottom Feeder
  14. Paper & Strife
  15. Lorelei

Note : 19/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=rZ9GSFZZY6c[/youtube]

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.