octobre 18, 2021

Scorpi T.02 – Ceux qui Vivent Cachés – Roxane Dambre

Auteure : Roxane Dambre

Editeur : Le Livre de Poche

Genre : Urban Fantasy

Résumé :

Depuis qu’elle vit au manoir Scorpi, Charlotte découvre un nouveau monde. S’il n’y avait que son fiancé Adam et sa singulière famille de tueurs à gages, et surtout son formidable petit frère Elias, les journées seraient déjà bien remplies. Mais il y a aussi toutes les créatures du manoir, qui s’efforcent de ressembler à des humains pour faire plaisir à Charlotte… et échouent toujours à un moment ou à un autre. Charlotte ne sait plus si elle doit trembler ou rire, mais elle les adore ! Pourtant, un jour de septembre, leur nouvelle vie bascule dans l’angoisse. Un homme, dit le Chasseur, a entrepris de traquer et d’éliminer les créatures. Adam lui-même le redoute, et est contraint de se cacher avec tous les siens. Seule Charlotte a la capacité d’agir, l’homme ne lui fera aucun mal puisqu’elle est humaine. Sauf que, précisément, en tant qu’humaine, c’est elle la plus faible de tous ! Il y a fort longtemps, Charlotte a entendu dire que les légendes naissent toujours d’un malentendu. Eh bien, elle ne va pas tarder à en avoir la preuve…

Avis :

Le tome 2 de la trilogie est meilleur que le tome 1 ! En plus des étrangetés inhérentes à l’univers de l’auteure, l’intrigue de ce roman est principalement policière et s’intègre parfaitement dans les affaires des Lesath, nos tueurs à gage préférés. Ce qui est étonnant avec cette trilogie est que l’on s’attache aux personnages alors que leur moralité et leur façon de penser ne sont pas très morales. Elias, certainement le plus mignon de tous, est toujours prêt à tuer pour aider à résoudre n’importe quoi et arriver à ses fins. Adam, le fiancé de Charlotte, est bien plus présent dans ce roman et son inhumanité amène des scènes hilarantes. Il ne comprend clairement pas les humains mais ses efforts pour faire plaisir à sa compagne sont touchants. On finit même par approuver ses contrats et la mort de ses victimes, surtout parce que les personnes qu’il tue sont loin d’être de bonnes personnes. Cela aide.

Charlotte essaie tant bien que mal de faire cohabiter l’horreur des créatures de l’ombre avec ses propres principes moraux, et ce n’est pas toujours facile. Fraîchement virée de son ancien emploi et embauchée par son fiancé pour s’occuper de sa comptabilité, Charlotte a la main mise sur tous les dossiers d’Adam et a le droit de refuser deux contrats d’assassinat par mois. Cette situation plutôt comique lui permet de suivre les plans de son fiancé et de moins s’inquiéter. Quoique.

Même si leur rencontre et la demande en mariage laissaient à désirer dans le tome 1, Charlotte et Adam s’aiment d’un amour véritable et cette complicité est belle et finalement crédible. L’arrivée des sentiments a semblé venir un peu trop vite dans le tome précédent mais on s’y fait. Un peu comme on s’était fait à la situation particulière des Lesath et leur cohabitation avec des créatures mythologiques et de contes au sein même de leur manoir.

Dans ce tome, Charlotte découvre le manoir des Scorpi et on s’émerveille avec elle. Ses dames de compagnie sont des nymphes énergiques et folles à lier, le majordome est un lutin très procédurier et aimable, les jardiniers sont des trolls gentils et sensibles, la cuisinière est une fée grossière et bougonne et la nourrice est une banshee à l’air constamment renfrogné. Nombre de créatures fantastiques sont présentes et leurs pouvoirs sont étonnants.

Grâce à ce qui est appelé leur « glamour », ces créatures ressemblent à des humains et cela permet à Charlotte de se sentir de plus en plus comme chez elle. La jeune femme a du mal à faire la part des choses entre son nouveau métier, son nouveau fiancé et sa nouvelle position de princesse Scorpi. Vivre comme une riche n’est pas une habitude qui vient aussi rapidement qu’on le voudrait. Sa relation avec les domestiques est cocasse, notamment quand elle refuse de faire appel à eux ou qu’elle se méprend complètement sur leurs attentions pourtant bienveillantes. De plus, nombre de malentendus se créent sur sa personne, la faisant apparaître comme bien plus forte et plus puissante qu’elle ne l’est. Ces quiproquos la poursuivent et nous font bien rire.

Le début du roman commence avec une scène d’action revigorante. Charlotte suit Adam dans une de ses filatures pour tuer un homme et se déguise pour attirer ce dernier. La jeune femme, d’abord contre toutes ces folies, a fini par accepter la condition de son fiancé et tient même à l’aider par moment, au grand damne de ses principes qui en prennent un sacré coup. Un peu comme avec les domestiques, Charlotte ne sait plus très bien quelle attitude prendre. Malgré tous ces bouleversements, la jeune femme adore sa nouvelle famille et tous les domestiques réunis. Le lecteur s’attache également vite à tous ces personnages secondaires qui sont de véritables amours, sauf quand ils prennent leur forme originelle parfois épouvantable et réellement effrayante.

La suite du roman se déroule vite grâce à une intrigue policière prenante : un Chasseur traque les créatures magiques et les Lesath se doivent de protéger les leurs et leur domaine. Charlotte et les Scorpi sont embarqués dans une histoire mouvementée et se verront aidés par l’inspecteur Balard, un « ami » de la famille qui ne parvient toujours pas à les boucler pour meurtres étant donné l’absence de preuves affligeantes. Adam apprécie grandement cet inspecteur qui lui donne du fil à retordre lors de ses assassinats et qui lui permet de s’amuser un peu.

Le Chasseur est une créature cruelle qui n’hésite pas à torturer et à laisser ses victimes se vider de leurs fluides vitaux dans des conditions atroces. Les actions vont bon train et le suspense est à son comble. Le lecteur ne cesse de craindre la venue du Chasseur sur les terres des Scorpi et panique avec eux.

La fin du roman est vraiment géniale. On a la sensation de retrouver la scène magistrale de la fin de l’Ordre du Phénix (Harry Potter 5) quand Harry doit récupérer la prophétie et parcourir un nombre de salles incalculables. De plus, la course poursuite et le sauvetage des victimes par Charlotte et ses amis s’ajoutent à un évènement particulier et vraiment bienvenu : un concours de déguisements où les inscrits doivent ressembler à une créature magique. Cela est très pratique pour les créatures magiques qui peuvent ainsi se balader dans les rues sans se faire apercevoir. Un vrai génie de la part de l’auteur qui a su tout accumuler pour une scène finale fantastique.

Note : 18,5/20

Par Lildrille

Lildrille

Passionnée d’imaginaire et d’évasion depuis longtemps, écrire et lire sont mes activités favorites. Dans un monde souvent sombre, m'évader et fournir du rêve sont mes objectifs. Suivez-moi en tant qu'auteure ici : https://www.facebook.com/ChloeGarciaAuteure. Et en tant que chroniqueuse aussi là : https://simplement.pro/u/Lildrille.

Voir tous les articles de Lildrille →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.