Fear the Walking Dead Saison 2

D’Après une Idée de : Dave Erickson et Robert Kirkman

Avec Kim Dickens, Cliff Curtis, Frank Dillane, Alycia Debnam-Carey

Pays: Etats-Unis

Genre: Drame, Horreur

Nombre d’Episodes : 15

Résumé :

Madison est conseillère d’orientation dans un lycée de Los Angeles. Depuis la mort de son mari, elle élève seule ses deux enfants : Alicia, excellente élève qui découvre les premiers émois amoureux, et son grand frère Nick qui a quitté la fac et cumule les problèmes. Ils n’acceptent pas vraiment le nouveau compagnon de leur mère, Travis, professeur dans le même lycée et père divorcé d’un jeune adolescent. Autour de cette famille recomposée qui a du mal à recoller les morceaux, d’étranges comportements font leur apparition…

Avis :

Le succès de « The Walking Dead » est tel, malgré toutes les critiques qu’on peut lui faire, qu’Hollywood a très vite flairé le filon des zombies et ainsi, après plusieurs saisons passées en compagnie de Rick et sa bande, voilà que la chaîne AMC nous propose une série dérivée qui se déroule dans le même univers.

Cette série, c’est « Fear The Walking Dead » et comme sur le modèle de sa grande sœur, sa première saison n’avait fait que six épisodes. Mais là où « The Walking Dead » avait su nous happer d’emblée, « Fear The Walking Dead » a plus de mal. Si la série avait de bonnes, voire d’excellentes idées, ses personnages demeuraient peu attachants.

C’est donc en demi-teinte qu’on terminait la première saison, avec l’espoir d’une suite plus prenante. Renouvelée pour une deuxième saison, qui se voit passer de six à quinze épisodes, cette saison, même si ce n’est toujours pas l’extase, s’avère un peu mieux que la précédente. Cette saison deux donne la sensation de construire la série pour sûrement se lancer par la suite et si on trouvera d’excellents moments, la série nous ennuiera toujours un peu, notamment à cause, encore et toujours, de ses personnages avec lesquels on peine à s’attacher.

Travis, Madison, leurs enfants et d’autres « amis » ont réussi à échapper à la destruction de Los Angeles en s’échappant sur le yacht de Victor. Leur destination, le Mexique où Victor aurait un endroit sûrement épargné de l’épidémie qui tue le monde. Mais si le danger est sur terre, très vite, ils vont découvrir qu’en mer, la situation est tout aussi dangereuse.

Ce qui est embêtant avec « The Walking Dead« , comme avec « Fear The Walking Dead« , c’est que finalement les chemins que les deux séries empruntent finissent tôt ou tard par se ressembler et finalement peu de choses arrivent à vraiment surprendre. Cette deuxième saison de « Fear The Walking Dead » a de très bonnes idées à défendre, mais avant de s’y arrêter, on ne peut s’empêcher de remarquer qu’encore une fois, au fil des épisodes, on aura les gentils humains d’un côté et les ordures de l’autre qui profiteront du chaos du monde pour faire régner leur loi. Ce schéma, on le connaît déjà avec la grande sœur de « Fear The Walking Dead » et il est vrai que voir la série prendre ce chemin a quelque chose d’assez redondant.

Mais voilà, si on n’aura pas de surprise de ce côté-là, la série arrive quand même à se détacher de « The Walking Dead » et nous surprend dans ses situations et ses évènements. Une bonne partie de cette saison se passe en mer et les différents scénaristes ont proposé de bonnes choses. Au fil des épisodes, la série arrive à nous tenir en intérêt devant et on se plaît à suivre ces personnages presque plus insupportables. Oui, presque plus, car la série s’arrêtera aussi sur des problèmes familiaux assez agaçants et bien souvent pour gagner du temps, elle offrira des clashs pour rien, qui cassent l’ambiance et ne font pas avancer les choses. Puis d’autrefois, elle offrira des réactions quasi-incompréhensibles chez ses personnages.

On appréciera toutefois là où se dirige la série, ainsi que plusieurs des thèmes qu’elle aborde, comme la vision de la mort selon les différents cultes. C’est intéressant et humain. Tout comme on appréciera aussi l’évolution du personnage de Nick tenu par Frank Dillane, qui se révèle être, et de loin, le personnage le plus intéressant de la série. Une bonne partie de la série est même réévaluée grâce à ce personnage.

On sent que cette saison n’est qu’une transition et que finalement, la série se cherche encore. D’ailleurs, on appréciera le fait que la série finisse peu à peu par se séparer des personnages les plus insupportables de la série, afin de préparer des choses sympathiques pour la prochaine saison.

Cette deuxième saison est donc un poil mieux que la première. Parfois surprenante dans ses choix de situation, on appréciera dans ses grandes lignes le show, et même si parfois on s’agace, on s’ennuie, ou on reste dubitatif devant les décisions de certains des personnages, la série arrive peu à peu à charmer et une fois arrivé au bout de ses quinze épisodes, on a envie de savoir ce que la suite nous réserve. C’est donc une saison aussi imparfaite qu’elle nous entraîne finalement. À voir, donc dans l’espoir que la suite sera bien mieux.

Note : 11/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net