novembre 30, 2020

La Chimiste – Stephenie Meyer

Auteur : Stephenie Meyer

Editeur : JC Lattès

Genre : Thriller

Résumé :

Dans l’une des agences les plus secrètes du gouvernement américain, Alex est appelée « La chimiste » pour sa capacité hors normes à savoir faire parler les criminels. Mais détentrice d’informations trop confidentielles, l’agence va vouloir sa mort et vite…
Après quelques mois, son ancien responsable lui offre la chance d’effacer la cible qu’elle a dans son dos. Une dernière mission… une dernière trahison ?
Elle se prépare au combat le plus difficile de sa vie mais un homme que tout devrait éloigner d’elle va bouleverser toutes les logiques, toutes ses certitudes…
Comment alors survivre à une chasse à l’homme quand on n’est plus seule à devoir se protéger ?

Avis :

La chimiste est le nouveau thriller de Stephenie Meyer, tout récemment sorti. Les livres de cette auteure sont toujours très attendus. On se souvient de la quadrilogie Twilight (Fascination, Tentation, Hésitation, Révélation) au succès mondial sans pareil, dont les livres ont été adaptés au cinéma sous la forme de cinq films, eux-mêmes ayant rencontré un succès international reconnu. Vampires, loup-garous, histoires d’amour : ces romans pour adolescents ont réussi à conquérir un public plus large qu’espéré et en ont fait rêver plus d’un. On se rappelle également des âmes vagabondes, un roman pour adultes de science-fiction, également adapté au cinéma, racontant l’histoire incroyable d’une race extraterrestre prenant les humains pour hôtes. Ce livre plus mature et à l’écriture plus mûre, a plu aux fans de l’auteure qui avaient grandi et a suscité un nouvel engouement pour Stephenie Meyer. Que nous réserve-t-elle pour son dernier roman ? C’est ce que nous allons voir de suite avec La chimiste, un thriller contemporain plein de rebondissements.

Le lecteur entre de suite dans l’action et se plonge dans la vie d’une jeune femme, du nom de Chris Taylor. Chris mène une vie compliquée et doit sans cesse se cacher pour éviter de se faire tuer par ses poursuivants. Chris Taylor n’est d’ailleurs même pas son véritable nom et, dans le roman, nous avons souvent affaire à elle sous le nom d’Alex, un autre prénom d’emprunt pour mieux brouiller les pistes. Experte en chimie, la jeune fugitive sait comment se protéger de ses agresseurs : pièges mortels, eau empoisonnée, gaz endormant, etc. Ses courses poursuites lui ont d’ailleurs valu la mort de trois de ses attaquants. Qui cherche tant à l’éliminer ?

Alex a travaillé de nombreuses années pour le service, un organisme secret, qui n’est pas la CIA et, pour lequel, elle a résolu de nombreuses affaires, dont certaines ont sauvé le monde. Spécialisée en chimie, et avec l’aide de son mentor, elle a su déjouer les plans de fous furieux prêts à libérer sur la planète des virus tous plus létaux les uns que les autres. Connue aussi pour ses interrogatoires de suspects plutôt violents, la jeune scientifique sait comment faire parler les criminels à l’aide de certains de ses produits favoris, comme celui qui vous contracte les muscles de manière constante, vous faisant hurler de douleur tant votre corps a la sensation d’être transpercé de toutes parts. Mais, un jour, un drame est arrivé et a tué son mentor, celui qu’elle considérait comme son père. Luttant pour survivre, la jeune femme a dû fuir et se cacher, ne comprenant pas pourquoi le service voulait sa mort et celle de son professeur.

Au début du roman, le service la recontacte étrangement et lui propose une nouvelle mission. Alex finit par accepter, non sans méfiance. Elle décide de mener l’enquête seule et kidnappe le suspect potentiel, un certain Daniel Beach, blanc sous tout rapport et professeur aimé de ses élèves. L’interrogatoire se passe mal et un imprévu survient, manquant de la tuer. Elle découvre alors que le frère de Daniel, Kevin Beach, est aussi impliqué dans cette affaire et que le service s’est joué d’elle, une fois de plus pour l’anéantir. Se trouvant un allié inattendu en Daniel, Alex fuit de nouveau et cherche une planque idéale pour mieux réfléchir à ce qui s’est passé et découvrir une fois pour toutes pourquoi on veut la tuer.

Tueries, explosions à l’américaine, incendies ravageurs, déguisements, infiltrations, tortures, etc., tout est bon pour agrémenter la nouvelle vie de Daniel, peu habitué à la vie en cavale. Contre toute attente, il tombe amoureux de la jeune scientifique qui prendra du temps pour s’en apercevoir, l’accepter et finalement répondre à ses sentiments.

Les quelques scènes de dialogues amoureux entre les deux protagonistes sont intéressantes et matures. On se plaît à ces rares scènes de calme entre deux scènes d’action puissantes et stressantes. Ces scènes sont parfois longues mais nous happent totalement, laissant au final peu de place aux personnages et plus de place à la course poursuite. L’auteure ne nous avait pas habituée à ce genre de romans, ponctué de plein de passages rapides et de passages plus lents, ne permettant pas vraiment aux personnages de se montrer, de s’exprimer et de se dévoiler davantage. L’alternance des rythmes est tout de même bien faite même si le début du roman est plutôt compliqué à suivre tant les informations fondant sur le lecteur sont nombreuses. Les personnages secondaires sont très agréables et hauts en couleurs, mais manquent un peu de profondeur. Les scènes d’action sont décrites avec beaucoup de minutie et l’on s’imagine très bien ce qui se passe et ce que vivent les personnages. Cependant, les états d’âme des héros ne sont pas assez mis en avant. Leurs émotions semblent avoir été mises à part, pour ne laisser en eux qu’une âme froide prête à tuer sans pitié, alors que les descriptions psychologiques d’Alex et de Daniel ne peuvent laisser présager cette solution. Certains passages apparaissent ainsi comme peu crédibles ce qui peut déranger le lecteur s’attendant à une véritable mise en abîme.

Stephenie Meyer s’est énormément renseignée sur les armes, leurs catégories, leurs usages mais également sur le domaine de la chimie. Les armes sont ainsi extrêmement détaillées, comme les solutions chimiques de la jeune femme, les manœuvres spéciales lors des combats ou tout ce qu’il faut faire pour ne pas être retrouvé aussi bien sur le réseau que dans la vraie vie. Ces recherches donnent tout leur sens au récit même si le dénouement semble trop beau pour être vrai, voire trop facile. Alex finit par découvrir pourquoi on veut la tuer et mettra tout en œuvre pour se venger, Daniel toujours dans son sillage.

L’écriture est rapide et fluide, les dialogues sont tantôt drôles et sarcastiques, tantôt romantiques et passionnés, les actions sont grandioses et le rythme saccadé est tout de même prenant. Le prologue peut être considéré comme décevant selon les attentes du lecteur. On y décèle la nouvelle vie des héros sans pour autant avoir de détails et la manière dont cette découverte est amenée n’est pas vraiment plaisante et un peu longue.

Au final, l’histoire reste agréable malgré quelques défauts dus au choix du type de narration et du scénario un peu trop explosif. L’auteure nous montre une fois de plus qu’elle sait changer de style et de registre avec succès.

Note : 14/20

Par Lildrille

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.