octobre 18, 2021

L’Outsider

13734725_1364886036858135_2117657348_n

De : Christophe Barratier

Avec François-Xavier Demaison, Arthur Dupont, Sabrina Ouazani, Mhamed Arezki

Année : 2016

Pays : France

Genre : Thriller

Résumé :

On connaît tous Kerviel, l’opérateur de marchés de 31 ans dont les prises de risque auraient pu, en 2008, faire basculer la Société Générale – voire même le système financier mondial… Kerviel est condamné deux ans plus tard à cinq ans de prison dont trois ferme et aux plus lourds dommages-intérêts jamais vus pour un particulier: 4,9 milliards d’euros ! Mais que sait-on de Jérôme ?… Entré dans la banque par la petite porte en 2000, personne n’aurait pu prédire que le jeune Breton parviendrait à devenir trader 5 ans plus tard. Et Jérôme Kerviel va gagner ses galons et sa place en apprenant vite. Très vite. Jusqu’à fin 2007, il sera dans une spirale de réussite : « une bonne gagneuse », « une cash-machine » – comme le surnommaient ses collègues…

Avis :

Christophe Barratier, c’est le neuveu du réalisateur Jacques Perrin. Si au départ, l’homme suit une formation musicale dans une des grandes écoles de musique de Paris, il arrive dans le monde du cinéma au milieu des années 90 en passant par la case production sur des documentaires comme « Microcosmos: Le peuple de l’herbe« , « Le peuple migrateur« , ou encore le film « Himalaya, l’enfance d’un chef« . Attiré par la réalisation, Christophe Barratier va s’offrir un immense succès avec son premier film « Les Choristes« . Depuis, le réalisateur a réalisé deux autres films, « Faubourg 36 » et un remake de « La guerre des boutons« . Deux films qui n’ont pas trouvé le succès de son premier.

Et voici que douze ans après ces « Choristes« , Christophe Barratier rencontre de nouveau le succès avec ce film surprise qui revient sur l’affaire de Jérôme Kerviel. Enfin, « L’outsider » sera plus un film qui va retracer le parcours de Kerviel jusqu’à arriver à l’explosion de son affaire. Christophe Barratier, avec ce film, nous invite donc à entrer dans un monde, celui de la finance et c’est avec beaucoup de retenue qu’il nous en faire découvrir les joies, les jeux, les risques encourus et les dérives. Ne prenant jamais parti d’un côté comme de l’autre, Christophe Barratier, sans aucune langue de bois, a donc fait un film captivant et passionnant qui mérite amplement qu’on s’y arrête !

13702521_1364886300191442_1478611296_o

2000, Jérôme Kerviel est un jeune homme qui intègre la société générale. Entré par la petite porte, Kerviel apprend très vite et en très peu d’années, il va passer de dépanneur informatique au poste de Trader. C’est là qu’il va se découvrir un talent incroyable et ainsi se passionner pour les marchés. Prenant toujours plus de risques, devenant accro à une certaine adrénaline, Jérôme Kerviel va jouer et gagner, jusqu’à cette année 2007, où ce petit breton va entrer dans l’histoire de la finance.

« L’outsider« , c’est un peu le film qu’on n’a pas vu venir et qui s’avère être l’une des très belles surprises venues du cinéma français en ce mois de Juin. Revenant sur Jérôme Kerviel, Christophe Barratier nous entraîne sans langue de bois dans un monde cynique et détaché, celui de la finance et ainsi il va nous présenter un parcours bluffant et un homme simple qui va tomber amoureux et surtout accro au jeu et ainsi dériver entre béatitude, plaisir, mensonge, stress et culpabilité.

Ce qui est bien vu avec « L’outsider« , c’est la période que Christophe Barratier a décidé de mettre en images. Alors qu’il aurait été peut-être plus évident, et même facile, de mettre en scène l’affaire Kerviel et se lancer dans un film d’enquêtes et de procédures judiciaires, comme on en voit beaucoup, Christophe Barratier a fait le choix de nous emmener dans une évolution et ainsi infiltrer le monde de la finance par le commencement.

Entré par la petite porte, « L’outsider » est un parcours incroyable ! C’est le parcours d’un homme « normal » qui va peu à peu s’envoler en se brûlant les ailes, vers des cimes jamais atteintes dans ce monde-là. Le scénario est très bien foutu. Il est habile, prenant, efficace et malgré des termes liés au milieu qui auraient pu être un peu lourds, Christophe Barratier arrive à faire un film passionnant et surtout compréhensible. Le réalisateur, grâce à de savoureux dialogues qui seront parfois lourds de sens, arrive à parfaitement nous expliquer ce milieu, ses enjeux, ses risques et ses fautes.

Ce qui est marquant quand on découvre ce milieu, c’est cette façon complétement invraisemblable du rapport à l’argent que peuvent avoir les personnages. De manière très cynique, sur un ton presque désuet, en permanence détaché, « L’outsider » pointe sur la folie ambiante qui règne sur ce métier stressant dans lequel on peut se laisser facilement engloutir. Un métier particulier qui apporte énormément. Un métier qui flatte en permanence l’ego. Le film pointe aussi ce pouvoir incroyable que peut générer ces simples chiffres sur un écran pour certaines personnes. Christophe Barratier, avec beaucoup de nuances, montre le pouvoir de cette profession. Il filme la possible déshumanisation de beaucoup. On retiendra plusieurs scènes aberrantes qui seront marquantes dans ce qu’elles représentent. Les cours de la bourse par rapport à l’actualité ou encore comment ces cours peuvent s’infiltrer dans votre vie privée et la diriger (une scène dans une église est effroyable de sens et finalement d’une tristesse absolue!). Bref, sans caricature, tout est assez bien vu et surtout bien mis en scène.

« L’outsider » est aussi bon de ce côté-là. Christophe Barratier réalise un film très énergique avec une véritable ambiance. Un film qui respire le travail fait en amont, pour livrer un film riche et surtout crédible, qui offre un maximum de détails. Puis ce qui est terrible, c’est que le réalisateur instaure beaucoup de suspens, alors même qu’on en connaît le dénouement final. Pourtant, on reste accroché, voulant savoir en permanence comment et surtout pourquoi Jérôme Kerviel a finalement dérivé aussi loin et pour devenir une bombe médiatique que l’on connaît tous.

Christophe Barratier a trouvé en Arthur Dupont son Jérôme Kerviel et l’on peut dire que le choix est plus que payant, car l’acteur se donne corps et âme dans ce rôle, si bien qu’on peut aisément dire qu’Arthur Dupont trouve-là son meilleur rôle et sa meilleure prestation. Arthur Dupont nous livre un personnage très simple, qui deviendra aussi attachant que parfois agaçant. C’est à travers lui qu’on découvre ce monde et le comédien arrive très bien à nous impliquer à sa place et l’on comprendra certains de ses choix. On sera aussi fortement touché par la dérive de son personnage qui est finalement dans une spirale qu’il ne contrôlera plus et qui amènera une réaction en chaîne folle. Attention, malgré cette spirale, à aucun moment, Christophe Barratier ne prendra parti, tout comme il ne jugera son personnage, ses décisions ou encore la banque, ses responsables ou le flou qui règne sur l’affaire. Face à lui, on appréciera les citations bibliques de François-Xavier Demaison, dans un personnage extravagant qui lui va si bien. On appréciera aussi les regards tour à tour amicaux, amoureux ou complaisant et douteux de Sabrina Ouazani et Thomas Coumans.

13720569_1364886150191457_1639904389_o

Revenant sur le parcours de Kerviel, Christophe Barratier livre un très bon film sur un homme tout ce qu’il y a de plus simple, qui va jouer à s’y perdre. Mais en plus de Kerviel, « L’outsider » est aussi un très bon film qui parle de la finance et cette triste réalité, qui fait que dans cet univers, l’argent change de valeur, d’échelle, et un petit million d’euros finit par être comme ses smarties que François-Xavier Demaison avale par tube, c’est-à-dire rien du tout, et à plusieurs moments, le ton très réaliste du film et cette façon qu’il a de mixer l’actualité et le jeu des traders, fait froid dans le dos.

Note : 17/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=7IK8yPysoGI[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.