mai 16, 2021

Diversion – Pas de Haut Vol

311253

Titre Original : Focus

De : Glenn Ficarra et John Requa

Avec Will Smith, Margot Robbie, Rodrigo Santoro, Gerald McRaney

Année: 2015

Pays: Etats-Unis

Genre: Thriller

Résumé:

La relation entre un arnaqueur professionnel et une apprentie criminelle vient perturber les affaires de chacun, quand ils se recroisent quelques années après leur première rencontre.

Avis:

Comment peut-on mesurer le déclin d’un acteur américain? Parce que beaucoup d’acteurs se sont vus propulsés sur le devant de la scène, devenant des icônes de toute une génération, et puis après, la disparition la plus totale. Bien souvent, cela est dû à des choix hasardeux de films, qui seront plus tard relégués aux rayons DTV sans passer par la case cinéma. Si c’est un peu l’adage de toutes les stars du cinéma d’action des années 90 (Jean-Claude Vandamme, Steven Seagal ou encore Chuck Norris), il y en a un qui commence à sentir le roussi et pourtant, il n’a pas fait que de l’action dans sa carrière. Will Smith a été découvert grâce à la série Le Prince de Bel Air et par la suite, il est devenu le sauveur de l’humanité à plus d’un titre. Il a même été le dernier survivant de l’humanité, c’est pour dire l’importance de cet acteur. Malheureusement, il y a deux ans maintenant, il a accepté de jouer dans After Earth de M. Night Shyamalan, de la produire et de faire jouer son fils. L’échec aussi bien critique que commercial fut cuisant et pendant un temps, Will Smith s’est fait très discret. Tentant un petit retour en guise de tâtonnement avec Diversion cette année, on ne peut pas dire que ce soit la grande forme pour l’acteur qui propose un film décevant à bien des égards.

039887

Nikki est un arnaqueur qui a une sacrée réputation. Alors qu’il rencontre une voleuse amatrice, il décide de la prendre sous son aile et de lui apprendre les rouages de l’arnaque, du vol et des coups montés. Il va lui faire découvrir une association de malfaiteurs qui travaille en groupe pour se faire plus d’argent. Malheureusement, leur histoire prend fin après un énorme coup. Trois ans plus tard, les deux arnaqueurs se retrouvent pour une combine dans le milieu automobile. Les retrouvailles vont être électriques.

Plutôt habitué à sauver la planète ou à rendre les gens heureux, Will Smith signe un tout petit retour au cinéma avec ce film qui n’est malheureusement pas à la hauteur de nos espérances. Il faut dire que des couples d’arnaqueurs, on a déjà vu cela au cinéma et que le thème et assez redondant. Mais la nouveauté vient que le couple ne se connait pas encore et qu’il va y avoir de la romance dans l’air. Après tout, pourquoi pas, cela peut rajouter du piment. Mais le film rate le coche à plusieurs reprises. Tout d’abord, les enjeux du film ne sont pas clairs dès le départ. Il y a une rencontre, un apprentissage, quelques coups sympathiquement mis en scène, mais on ne sait pas où le film va nous mener. Et c’est là qu’arrive l’un des seuls bons moments du métrage.

En plein milieu, on va avoir droit à une scène de pari démentielle avec BD Wong où l’on va voir le personnage principal perdre pied. On se dit que l’on tient là l’élément déclencheur de l’intrigue et que le film va démarrer. Mais encore une fois, une fois les enjeux terminés, le film se relance comme au début avec une nouvelle arnaque, des retrouvailles et on a l’impression de revoir le début du film, sans qu’il y ait des tenants ou des aboutissants qui donnent envie de continuer. Et c’est là le plus gros défaut du film, qui contient un ventre mou où il ne se passe rien et où l’ennui commence à s’installer. C’est très bavard pour ne pas dire grand-chose et les quelques scènes drôles n’égayent pas tellement le propos. C’est dommage parce que le couple Robbie/Smith fonctionne plutôt bien. Il aurait été plus judicieux de faire un autre film à partir de la moitié, avec les hommes de main qui chinois qui traquent les deux arnaqueurs pour récupérer l’argent, on aurait eu droit à un film qui a un but: survivre. Ici, il n’y a rien de bien défini et on s’emmerde sec.

D’autant plus que le film est assez fade et terriblement banal. Il n’y a aucune prise de risque dans la réalisation et le film ne dégage aucune identité propre. C’est lisse, impersonnel et même dans le montage, le film se révèle linéaire et presque trop prévisible. La fin quant à elle aurait pu être intéressante sans le twist qui vient tout gâcher et qui va être complètement ubuesque. Néanmoins, il faut saluer la présence d’une séquence qui sort du lot et qui est carrément excellente et en dehors du ton du film. Il y a un moment où un homme conduit et se prépare à avoir un accident. Ce court moment est relativement enlevé et bien foutu. C’est dommage que tout le reste ne soit pas aussi inspiré.

272206

Au final, Diversion est une déception et ne marque pas le grand retour de Will Smith devant la caméra. Nous sommes ici en présence d’un film fade, d’une banalité déconcertante et qui n’a pas d’enjeux puissants. Un petit d’escrocs comme on en voit très souvent, mais qui n’a rien pour sortir du lot hormis un joli duo. Mais signalons quelques chose d’important tout de même, la BO est excellente avec notamment Sympathy for the Devil des Rolling Stones.

Note: 08/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.