Zouzou

13250310_1326274807385925_919592246_n

De : Marc Allégret

Avec Joséphine Baker, Jean Gabin, Pierre Larquey, Yvette Lebon

Année : 1934

Pays : France

Genre : Comédie dramatique

Résumé :

Zouzou, jeune orpheline, est adoptée par un vieux forain. Elle ira jusqu’à sacrifier ses amours pour devenir une vedette de la scène.

Avis :

Dans la grande famille Allégret, aujourd’hui, on tire la carte Marc, le fils aîné de la famille. Réalisateur connu et reconnu qui a réalisé plus d’une cinquantaine de films entre 1927 et 1970. Ambitieux et audacieux, Marc Allégret est un découvreur de talents. Ainsi, alors qu’il était en devenir, ou simplement anonyme, au fil de sa carrière, il a laissé des rôles importants à des actrices et des acteurs tels que Danièle Delorme, Michèle Morgan, Gérard Philipe, Joséphine Baker, Johnny Hallyday, ou encore Patrick Dewaere, Jean-Paul Belmondo et Alain Delon.

« Zouzou » est le genre de film devant lequel on s’arrête principalement à cause de son casting qui réunit ni plus ni moins que Jean Gabin et Joséphine Baker. Et si l’on est très loin d’un chef d’œuvre, « Zouzou » reste un petit moment de cinéma vraiment sympathique, notamment grâce à ses acteurs qui sont bourrés de charme et d’entrain.

13236138_1326275577385848_1467203413_n

Zouzou est une jeune orpheline qui a été adoptée par un forain. Elle a grandi avec Jean, le fils de ce dernier. Aujourd’hui blanchisseuse, Zouzou a une passion pour la danse, alors le jour où Jean, dont elle est secrètement amoureuse, se fait arrêter et accuser injustement de meurtre, Zouzou va tout mettre en œuvre pour sauver son amour de la prison.

Partant d’une petite comédie sociale dans sa première partie, « Zouzou » va vite se tourner vers le drame au fur et à mesure que son intrigue avance. Mais alors que le film de Marc Allégret avait tout pour être un très beau drame, doté d’une belle histoire d’amour caché, il va progressivement perdre de son intérêt, car dans sa dernière partie, il va trop s’arrêter sur les numéros de cabaret, qui restent très beaux, mais qui s’avèrent trop longs et ainsi cassent le rythme de « Zouzou« , si bien qu’à un moment donné, on en aurait presque oublié qu’il y avait une intrigue à résoudre. Et quand on regarde ces moments de cabaret qui s’étirent, on a l’impression qu’ils sont placés ici seulement pour mettre en valeur les talents de Joséphine Baker. Des talents certes géniaux au service de numéros assez démesurés, qui restent très sympas à voir, mais on aurait aimé que le réalisateur se concentre plus sur son intrigue, pour en tirer un drame prenant et qui soit plus crédible sur certains moments. L’arrestation de Jean Gabin est l’une des très grosses faiblesses du film. Les réactions de son personnage sont incompréhensibles et c’est bien dommage.

« Zouzou » est donc un film assez inégal et qui se perd, mais heureusement pour nous, il est parcouru par deux acteurs pleins de charme et un humour, aussi bien dans ses dialogues que dans son visuel, qui est très bien venu et nous fait passer un petit moment sympa.

« Zouzou« , c’est évidemment Joséphine Baker qui trouve un rôle qui lui colle parfaitement à la peau. La comédienne est naturellement drôle, pleine de mimiques, d’expressions, elle est géniale et dans un sens crève l’écran et captive la caméra. Elle a une sacrée pêche, on sent qu’elle se donne corps et âme pour ce premier grand rôle au cinéma. Puis bien entendu, il y a ces numéros, qui certes, s’ils ne sont pas forcément nécessaires, restent beaux et entendre la douce voix de Baker chanter sur sa balançoire toute de plumes vêtues a vraiment son petit charme. On restera un peu déçu par Jean Gabin qui au départ trouve un bon personnage, mais qui sera évincé de l’histoire quand ce dernier se retrouve emprisonné, au profit des numéros de Baker. C’est vraiment dommage, car on n’a jamais assez de Jean Gabin à l’écran.

On remarquera tout de même la très belle qualité de restauration de la collection de René Château (décidément la plus belle des collections !), qui, même si le film est abîmé, reste assez bluffant, nous offrant les images les plus belles possibles, tout en gardant ce qui fait le charme fou des vieux films.

13288881_1326275480719191_2009319492_n

C’est donc une petite chronique sur un film qui a autant de charme, de qualité, que d’inégalité et de déception. « Zouzou » est un film qui malgré tout nous fait passer un petit moment sympa, notamment grâce à son duo d’acteurs, ainsi que quelques répliques au début bien trouvées. Mais « Zouzou« , de par son manque d’intrigue pour promouvoir Joséphine Baker, perd en intérêt, et même s’il a été plaisant à découvrir, il risque fort bien d’être anecdotique et donc assez oubliable.

Note : 11,5/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net