Médecin de Campagne

12919004_1282155235131216_1778025545_n

De : Thomas Lilti

Avec François Cluzet, Marianne Denicourt, Isabelle Sadoyan, Félix Moati

Année : 2016

Pays : France

Genre : Drame

Résumé :

Tous les habitants, dans ce coin de campagne, peuvent compter sur Jean-Pierre, le médecin qui les ausculte, les soigne et les rassure jour et nuit, 7 jours sur 7. Malade à son tour, Jean-Pierre voit débarquer Nathalie,  médecin depuis peu, venue de l’hôpital pour le seconder. Mais parviendra-t-elle à s’adapter à cette nouvelle vie et à remplacer celui qui se croyait… irremplaçable ?

Avis :

Thomas Lilti, c’est un peu électron libre du cinéma français, puisque le bonhomme a un parcours des plus singuliers. Médecin généraliste, scénariste et réalisateur, Thomas Lilti se partage encore et toujours entre ces professions, alors que pourtant, il est très remarqué et s’est offert un joli succès critique et public avec son deuxième film, « Hippocrate« , sorti en 2014.

Après un détour par la case drame avec son premier film « Les yeux bandés« , Thomas Lilti a décidé de parler de ce qu’il connaît le mieux, c’est-à-dire la médecine et après « Hippocrate« , le voici de retour avec « Médecin de campagne« , un joli drame teinté de comédie. Un bon et beau film qui aborde la question des déserts médicaux dans notre pays, ainsi que la passion et l’apprentissage d’un métier trop souvent resté dans l’ombre de la banalité.

12910722_1282155341797872_1601861348_n

Jean-Pierre est médecin de campagne, un métier qu’il aime plus que tout. Disponible sept jours sur sept, il soigne et rassure les habitants des environs. Mais après un examen, le verdict tombe, un cancer. Si Jean-Pierre veut s’en sortir, il faut donc qu’il ralentisse la cadence. S’il nie l’évidence, son médecin, qui est un ami, lui envoie alors Nathalie, une femme dans la quarantaine qui aspire à devenir médecin à la campagne. Jean-Pierre accepte Nathalie, mais il va falloir qu’elle fasse ses preuves et qu’elle soit endurante, car Jean-Pierre est pour le moins irremplaçable dans la confiance des patients.

« Hippocrate » avait créé une jolie surprise il y a deux ans, parce que Thomas Lilti avait su parler de ce milieu avec justesse, tout en posant de vraies questions qui poussaient à la réflexion et ce schéma qu’on avait apprécié, il va le reproduire une fois encore, tout en abordant d’autres problématiques. Et c’est à l’heure où la Bretagne « engage » des druides faute de médecins pour soigner les maux des patients que le réalisateur français va mettre en lumière le manque de toubib dans les campagnes et autres zones bien loin des villes.

Scénariste, Thomas Lilti trouve les mots justes pour poser les problèmes et apporte des solutions bonnes ou mauvaises, mais il faut essayer, comme il est si bien dit par l’un des personnages. C’est avec beaucoup de délicatesse, mais sur un ton réaliste, que le réalisateur ouvre une porte et propose des choses. Et c’est avec tout autant de délicatesse qu’on appréciera qu’il ne s’évade pas dans une morale culpabilisatrice. Non, Lilti pose les faits, propose, mais n’engueule pas, préférant laisser le spectateur juge d’un drame que nos politiques ne font qu’effleurer. Ce qu’on appréciera beaucoup, c’est que derrière l’aspect politique du film du réalisateur, « Médecin de campagne » n’oubliera pas sa fonction première, c’est-à-dire d’être divertissant. Tissant une intrigue touchante et drôle à la fois, le réalisateur nous présente de bons personnages, de belles situations et surtout une bonne remise en question, car « Médecin de campagne » est aussi une rencontre entre deux personnages solitaires, pleins d’envie, d’espoir et d’angoisse qui vont devoir s’apprivoiser. Ainsi, le réalisateur va prendre son temps pour nous présenter Jean-Pierre et Nathalie. Si parfois le film peut avoir de petits coups de mou, il n’en restera pas moins intéressant et au final, on se dit que c’est ce qu’il fallait. Que même si parfois on a de petites longueurs, Thomas Lilti a trouvé le ton juste et a fait le film qu’il fallait.

On avait déjà remarqué dans son précédent film que Thomas Lilti avait un joli coup d’œil et après les couloirs des hôpitaux parisiens, il pose sa caméra à la campagne. Si « Médecin de campagne » est tout le temps (ou presque) intéressant dans son sujet, il est aussi joli à regarder. Le réalisateur s’attarde sur nos campagnes et ses détails et nous offre un film plein de chaleur. Ainsi, on prendra une jolie bouffée d’air frais.

Pour incarner son médecin de campagne, Thomas Lilti a choisi François Cluzet et l’acteur qui peut parfois en faire des caisses, est ici tout en retenu. Sachant être drôle, touchant ou exaspérant quand il le faut, on ne pourra qu’être touché par son investissement et l’amour que porte le personnage à son métier. En face de lui, on trouvera l’envie d’un renouvellement en la personne de Marianne Denicourt qui trouve là un rôle à sa hauteur. L’actrice pose un regard neuf et juste sur ce que son personnage espère être sa vie. Attendrissante et touchante, Marianne Denicourt est la petite perle de ce film.

12921074_1282155315131208_2089712843_n

Pour son troisième film, Thomas Lilti offre un joli drame teinté de comédie qui aborde aussi bien la belle histoire d’un médecin qui se voit restreindre par la force des choses, qu’un très bon sujet de société que le réalisateur traite avec justesse, simplicité et surtout vérité. Bref, encore une belle surprise signée Thomas Lilti.

Note : 15/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net