décembre 2, 2020

Titanic Odyssée 2012

10863594_997770806902995_1482585826_n

Titre Original : Titanic 2

De : Shane Van Dyke

Avec Bruce Davison, Brooke Burns, Shane Van Dyke, Marie Westbrooke

Année: 2010

Pays: Etats-Unis

Genre: Action

Résumé:

Avril 2012. Une traversée commémorant le centenaire du naufrage du Titanic est organisée. Des centaines de personnes embarquent à bord d’un nouveau paquebot de luxe baptisé SS Titanic II. Au cours de la traversée, un tsunami envoie un iceberg s’écraser sur le navire provoquant le début du naufrage. Un groupe de passager lutte alors pour sa survie…

Avis:

Dans le rayon des nanars hors compétitions, je demande « Titanic 2« . Et oui ils l’ont fait et ça n’étonnera personne que l’on doive ce chef d’œuvre à l’un des studios les plus délirants de la planète cinéma, j’ai nommé les studios Asylum. Un studio qui ne cesse de me faire marrer devant leur connerie, toute plus belle les unes que les autres. C’est bien à eux que l’on doit des films comme « Sharknado« , « Mega Piranha » ou « The Terminators« . Alors en voyant qu’ils avaient osé et de manière très moche refaire naviguer le paquebot de légende pour de nouveau le faire sombrer dans un fracas de bêtise, je ne pouvais pas résister à l’envie de me faire ma comédie de cette fin d’année. Mais, malheureusement, parfois la connerie a des limites et là, je dois dire que je me suis fait chier avec un film abracadabrantesque, qui est très loin d’être fendard. Comme quoi, réussir un mauvais film est parfois aussi compliqué que réussir un bon film.

photo-Titanic-II-2010-1

Avril 2012, pour fêter les cent ans du drame, Hayden Walsh, un jeune multimilliardaire a réussi à construire une réplique identique du navire et a organisé une superbe virée en mer. Un voyage féerique, où la fête sera le premier mot d’ordre. Il a tout prévu et cette fois-ci, le drame ne se reproduira pas. Avec la technologie d’aujourd’hui, l’équipage est capable de détecter la glace à des centaines de lieux à la ronde. Mais voilà, la catastrophe est belle et bien sur le point de se reproduire et elle va prendre de l’ampleur. Car quelque part au Groenland, le réchauffement climatique fait des ravages et bientôt, c’est un énorme glacier qui se détache des falaises. Un glacier qui va provoquer un raz de marée sans précédent et tout dévaster sur son passage. Le Titanic 2 ne pourrait pas y résister et les naufragés devront espérer que l’aide arrive à temps.

Quelle déception ce film. Le nanar, quand il est bien fait, est un style que j’adore et qui me fait passer des moments terribles de rigolade. Mais pour réussir un bon nanar, il faut assez de subtilité pour en faire trop sans en faire trop, pour que ce soit mauvais et assumé bien sûr avec des effets spéciaux faisant passer « Avatar » pour de la gnognotte, pour qu’on ait une touche de sérieux, et que le tout soit fun, très fun.

« Titanic 2« , dans son cahier des charges, remplit presque tous les domaines cités et un peu plus. Avant de parler de ce qui m’a déçu dans ce film, je vais d’abord aborder les points positifs, car il y en a dans le fond, et je me suis quand même amusé quelques fois. La première chose qui m’a frappé en regardant le film, c’est le décor plutôt bien foutu au début du film. Le bateau à quai est bien reproduit, c’est même très étonnant. Les effets spéciaux tiennent relativement la route au départ. Et les scènes à bord sont pas mal du tout. À se demander si le réalisateur n’a pas tourné une partie de son film dans les décors du film de James Cameron. Le pont où se balade l’héroïne du film est particulièrement bien reproduit. Ça pour le coup, ce fut une vraie surprise. Ensuite, le scénario est nullissime au possible. Pas crédible une seule seconde, offrant des scènes d’une débilité incroyable, l’histoire est aussi mauvaise que je me l’étais imaginé. Puis enfin, les acteurs sont aussi intenses qu’un film tourné par Ed Wood avec bien sûr la traditionnelle guest star, et ici c’est Bruce Davison qui s’y colle.

« Titanic 2 » avait donc tous les atouts en main pour m’éclater, mais voilà, réaliser un bon nanar n’est pas à la portée de tout le monde et malgré les bons côtés du film, le réalisateur, qui est aussi l’acteur principal du film, en oublie principalement le mot fun. La subtilité dont je parlais en début de texte est ici totalement absente. Shane Van Dyke en fait trop dans son intrigue et enlève tout le côté drôle et fun que je suis venu chercher devant ce film. Ça sonne faux, et on a tendance à tout prendre au premier degré et du coup, on reste affligé devant la bêtise, l’irréalisme et parfois le mauvais goût du film. Là où « Sharknado« , ou encore « Méga Piranha » réussi à faire rire avec des morts débiles et des rebondissements à dormir debout, « Titanic 2 » échoue lamentablement et peine à nous faire sourire. Bien sûr que je suis venu chercher une histoire nulle qui ne tient pas la route, mais je ne suis pas venu chercher du n’importe quoi non plus et surtout du mauvais pour faire du mauvais et je suis très frustré de ce ratage, car en fait, à la fin, j’ai simplement eu l’impression d’avoir perdu mon temps.

photo-Titanic-II-2010-2

Voilà ce que je retiendrais de ce « Titanic 2 » qui offrait tant de promesses. Shane Van Dyke a malheureusement fait ce qu’il ne fallait pas faire et n’a pas su doser la subtilité nécessaire pour rendre son film fun. Et oui, réussir un bon nanar, c’est plus que faire un mauvais film et parfois, comme pour les bons films, un nanar peut promettre et ne rien donner, « Titanic 2 » en est le bel exemple. Dommage, surtout venant de la part d’un studio qui s’est spécialisé dans le genre…

Note : 05/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.