octobre 25, 2021

Largo Winch 2

Largo_winch2

De : Jérôme Salle

Avec Tomer Sisley, Sharon Stone, Ulrich Tukur

Année : 2010

Pays : France

Genre : Action

Résumé :

Propulsé à la tête du groupe W après le décès de son père adoptif, Largo Winch décide, à la surprise générale, de le mettre en vente afin de créer une ambitieuse fondation humanitaire. Mais le jour de la signature, il se retrouve accusé de crimes contre l’humanité par un mystérieux témoin. Pour prouver son innocence, Largo devra retourner sur les traces de sa vie passée, au cœur de la jungle birmane.

Avis :

Les films français ont très mauvaise réputation, notamment auprès des jeunes adolescents ou des fans de films de genre comme moi. La faute à un cinéma trop timide, à une redondance vers les films d’auteur, les non-dits, les drames faisant pleurer les ménagères de plus de 40 ans, les films soi-disant intellectuels, bref, le cinéma français est perçu comme un beau cinéma mais mou. Heureusement, certains réalisateurs talentueux s’évertuent à le rendre plus dynamique et à diversifier cette morosité ambiante. Quand on voit des mecs comme Alexandre Aja, Maury et Bustillo, Louis LeTerrier ou encore Jérôme Salle, on peut se dire que finalement, le cinéma français a des couilles et il serait peut être temps de les montrer. Avec Largo Winch 2, on peut dire que le cinéma français sait faire des films d’action qui peuvent rivaliser avec James Bond. Seulement, parfois, il ne faut pas recopier les américains et prendre des scénarios tout pourris ou encore faire un pot-pourri de plusieurs histoires prises dans des BDs. Car oui, Largo Winch 2 est assez bon, mais il possède un scénario très décevant. Je vais expliquer cela un peu plus en détail.

Quand on est un lecteur de la série en bande dessinée, ce qui est mon cas, on s’attend à de l’aventure, à de l’humour et à une pointe de rocambolesque. Il est très difficile de retranscrire cela à la télé et au cinéma. Pourtant, c’est avec un certain brio que Jérôme Salle y était parvenu avec le premier Largo Winch. Le succès étant au rendez-vous, c’est donc un deuxième opus qui voit le jour et là, c’est plutôt décevant. Je ne comprends toujours pas la volonté des scénaristes de ne pas suivre l’histoire originale, surtout qu’avec les 17 tomes sortis, il y avait de quoi faire. Or, ils ont décidé de faire un melting pot de tout ça, et on se retrouve entre des tomes différents n’ayant à la base aucun rapport les uns avec les autres. Pour faire simple et pour raconter la petite histoire, Largo Winch souhaite vendre le groupe W dont il a hérité pour faire une œuvre humanitaire grandiose. Seulement, au moment de signer le contrat, il est accusé de crimes contre l’humanité au Cambodge. Il va donc tout faire pour prouver son innocence. Alors quand on lit le synopsis, on se dit chouette, il va y avoir de l’action, du dépaysement, des intrigues bureaucratiques, bref, on se dit que l’on va en prendre plein la gueule. Malheureusement, le film se fourvoie dans une intrigue à deux, incluant un traitre au sein de la société et un méchant très méchant faisant chanter un membre du groupe W. Le gros problème, c’est que tout cela est prévisible et que l’on n’attend vraiment rien de particulier à part peut être quelques bastons et quelques phases d’action maîtrisées. Le film est assez rythmé, tout va relativement vite, mais tout est assez superficiel et ne vaut pas vraiment le coup, du coup. Le pire, c’est que si vous avez une version non sous-titrée, comme mon cas, vous avez intérêt à bien comprendre l’anglais et le cambodgien parce que sinon, le scénario va vite devenir incompréhensible.

largo-winch-2-film-photo-combat-01-580x413

Another one bite the dust

Au niveau du casting, je suis assez partagé, et cela en ce qui concerne plusieurs personnages. On va commencer par le héros, Largo Winch et c’est encore Tomer Sisley qui se faufile sous la peau du multimilliardaire. Franchement, j’étais très sceptique lors du premier film, mais une fois le visionnage établi, on se rend compte du talent de ce beau gosse et il incarne parfaitement le héros de Van Hamme. Dans ce deuxième opus, il ne change rien et prouve qu’il a vraiment du talent dans le cinéma, et pas seulement pour faire des rôles de séducteur. Bien évidemment, la deuxième super star est la sublime Sharon Stone. Il faut dire que malgré son âge, elle fait toujours partie des plus belles femmes du monde, et elle incarne ici l’avocate qui veut faire tomber Largo. Mais elle demeure assez effacée et seule une petite confrontation avec Tomer Sisley vaut le coup d’œil. Pour le reste, elle passe son temps à courir à droite ou à gauche et à répondre au téléphone. Rien de bien transcendant pour cette grande dame. Par contre, je vais me mettre très en colère concernant l’acteur qui incarne Simon Ovronnaz. Dans les livres, il est le meilleur ami de Largo, car il le sort de prison, et ce petit malfrat suisse est un séducteur né et trempe dans divers magouille notamment à cause de son bagou. Si on ne s’en tient qu’aux traits du personnage, pas de problème, l’acteur est dans le rôle. Mais physiquement, il est juste insupportable et ne tient pas la comparaison. D’ailleurs, il est plus haïssable qu’autre chose dans le film et semble plus ingrat envers Largo que fidèle. Bref un ratage complet. Par contre, le personnage du majordome demeure assez intéressant et il est le rigolo de service. L’acteur le jouant est parfait dans ce rôle. Du coup, on a un casting assez disparate et parfois plutôt hasardeux, surtout quand on sait qu’il manque de grands personnages issus de la bande dessinée.

Au final, Largo Winch est un film d’action assez décevant et un peu trop léger. Bien inférieur à son aîné le film se repose sur des acquis et cela est une grosse erreur. Beaucoup moins fidèle au support BD, les scénaristes tentent en vain d’insuffler une intrigue complexe dans une histoire finalement banale et déjà vue. Bref, un film d’action qui ne vaut le coup d’œil que pour ses scènes d’action bien réalisées et bien maîtrisées, mais qui laisse un gout amer, surtout au niveau de l’histoire proposée. Une semi déception en somme.

Note : 12/20

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=8wWQP_6EUnE[/youtube]

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.