septembre 24, 2020

Le Voyage de Chihiro

chihiroposter-vf

Titre Original: Sen to Chihiro no Kamikakushi

De : Hayao Miyazaki

Année : 2001

Pays : Japon

Genre : Animation

Résumé :

Chihiro, dix ans, a tout d’une petite fille capricieuse. Elle s’apprête à emménager avec ses parents dans une nouvelle demeure.
Sur la route, la petite famille se retrouve face à un immense bâtiment rouge au centre duquel s’ouvre un long tunnel. De l’autre côté du passage se dresse une ville fantôme. Les parents découvrent dans un restaurant désert de nombreux mets succulents et ne tardent pas à se jeter dessus. Ils se retrouvent alors transformés en cochons.
Prise de panique, Chihiro s’enfuit et se dématérialise progressivement. L’énigmatique Haku se charge de lui expliquer le fonctionnement de l’univers dans lequel elle vient de pénétrer. Pour sauver ses parents, la fillette va devoir faire face à la terrible sorcière Yubaba, qui arbore les traits d’une harpie méphistophélique.

Avis :

Dans le domaine de l’animation japonaise, il y a un taulier. Il s’agit de Hayao Miyazaki, créateur des studios Ghibli et dessinateur de génie. On lui doit les plus gros succès de l’animation japonaise comme Princesse Mononoke ou encore Mon Voisin Totoro ou bien Le Voyage de Chihiro qui nous préoccupe aujourd’hui. Avec ce dessinateur, l’animation japonaise s’est démocratisée dans notre pays et aujourd’hui, les sorties de ce studio sont très attendues. Il faut dire que la plupart des œuvres réalisées sont sublimes, au niveau des images, car elles changent des sempiternelles images de synthèse faites à l’ordinateur, mais surtout, il se dégage une magie et une poésie de ces films qui laisse rêveur et qui fait un bien fou. Le Voyage de Chihiro fait partie des œuvres majeures du studio, mais a-t-elle le même impact que les autres films ? Qu’est-ce qui rend ce film si unique ? Petit voyage improvisé dans les méandres du monde des esprits.

Le Voyage de Chihiro est assez complexe dans son organisation. En effet, on commence avec un déménagement des plus classiques et une perte sur le chemin. Les parents un peu trop curieux vont voir à pied ce qu’il y a un peu plus loin et pensent découvrir un parc d’attraction à l’abandon. Mais ils trouvent un stand remplit de victuailles et s’empiffrent comme des porcs. Chihiro, leur jeune fille de dix ans, s’aventure un peu plus loin dans le par cet voit un garçon qui lui ordonne de partir ainsi que des ombres plus ou moins menaçantes. En retournant auprès de ses parents, elle se rend compte qu’ils se sont transformés en porc. Elle se retrouve bloquée dans ce monde, où des esprits viennent se détendre. Heureusement, elle tombe sur Haku, un jeune garçon qui va l’aider à se frayer un chemin et à sortir de se pétrin. Bien entendu, tout cela est sujet à des épreuves plus ou moins intéressantes mais surtout, il est sujet à des questionnements très intelligents. S’articulant autour de l’aventure de la jeune fille, il va montrer que la persévérance, la gentillesse, mais surtout la pugnacité sont souvent récompensés, tout comme la générosité. En effet, sous ses airs de récit d’aventure basique, Le Voyage de Chihiro est une sorte de voyage initiatique vers la maturité et vers le don de soi. On peut le voir lorsque Chihiro nettoie l’esprit de la rivière, mais on peut aussi le voir quand elle aide Haku ou encore lorsqu’elle demande à l’esprit errant de la suivre. Toutes ces images sont autant de messages vers un apaisement et le pardon que tout le récit fait du bien et donne la banane. Il se dégage une ambiance euphorisante, grisante, qui donne envie de se replonger à chaque fois dans cet animé. Bien entendu, Miyazaki n’oublie pas le petit message écolo qui va bien avec l’esprit de la rivière polluée, et le petit côté amour avec une fin sublime.

chihiro-image04

Laisse mon traversin tranquille !

Ce qu’il y a de bien avec ces mangas, c’est qu’ils sont intemporels. En effet, le film date de 2001 mais n’a pas pris une seule ride. Si l’on doit le comparer à Toy Story, qui lui a pris un gros coup de vieux, on peut dire que Le Voyage de Chihiro reste très contemporain. Mais ce n’est pas le hasard, car même les plus anciennes productions des studios Ghibli sont vraiment dans l’air du temps, avec des messages écologiques toujours d’actualité, comme dans Le Château dans le Ciel. Chaque plan et chaque dessin du Voyage de Chihiro sont magnifiés et présente une beauté incroyable. Les décors sont magnifiques, à l’image de ce grand salon de bien-être tenu par la sorcière ou encore à l’image du dragon et du vieux train. Les personnages possèdent tous un certain charisme, de telle sorte que l’on s’attache très rapidement à eux, comme Chihiro, ou encore Haku, mais aussi Yubaba la sorcière ou encore le vieux Kamaji et Li. Tous ces personnages dégagent quelque chose de beau et de pur. Bien entendu, le réalisateur et dessinateur n’a pas oublié son jeune public en proposant une aventure bourrée d’humour, parfois un peu cracra mais souvent très fin et tout cela donne un cocktail subtil et sublime.

Au final, Le Voyage de Chihiro reste pour moi l’un des meilleurs films d’animation que j’ai pu voir et pourtant il date depuis un petit moment déjà. Beau, poétique, écologique, intelligent, le film représente un véritable voyage pour l’esprit et un rand méchant de bonheur. Loin des films d’animation boulimiques actuels qui ne pensent qu’à l’action et à la vitesse, Chihiro concile les deux parties en mettant de la beauté et de la grâce pour sublimer tous ces messages importants pour nos enfants. Bref, un chef d’œuvre !

Note : 19/20

Image de prévisualisation YouTube

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.