octobre 27, 2021

Orphans

21033081_20130829123510029.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : Peter Mullan

Avec Douglas Henshall, Gary Lewis, Stephen McCole, Rosemarie Stevenson

Année: 1998

Pays: Angleterre

Genre: Comédie dramatique

Résumé :

Thomas, Michael, Sheila et John sont réunis à Glasgow dans la maison familiale. Leur mère vient de mourir et ils préparent ses funérailles. Alors qu’une tempête se déchaîne dans cette longue nuit de veillée, les quatre enfants, terrassés par leur douleur et leur colère, règlent leurs comptes avec la vie dans la violence la plus confuse. Pendant cette nuit chaotique, ils auront à exorciser leurs peurs et leur haine, jusqu’à ce que la tempête s’achève, et qu’ils trouvent seuls le chemin de l’apaisement.

Avis :

Peter Mullan est un immense acteur britannique qu’on ne présente plus. L’homme a été dirigé par les plus grands, Steven Spielberg, Mel Gibson, Mike Figgs, James Ivory, John Crowley et tellement d’autres encore. Mais ce que beaucoup savent moins, c’est que Peter Mullan est aussi un réalisateur plutôt talentueux.

C’est à lui que l’on doit le superbe « The Magdaleine Sister » ou le nerveux « Neds« , deux films que j’ai adorés.

Dans la petite filmographie du réalisateur, il me manquait que celui-là à regarder. « Orphans » c’est donc la première incursion du comédien derrière la caméra, mais malheureusement c’est aussi pour moi, celui que j’ai le moins aimé de la filmo du réalisateur. Je peux même dire que je ne l’ai pas aimé du tout et j’en ressors vraiment très déçu.

20266554.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

À Glasgow, trois frères et une sœur sont réunis pour l’enterrement de leur mère. La veille de l’enterrement, une tempête guette.

Dans la nuit, au fur et mesure que le vent et la pluie s’abattent sur la ville, les quatre enfants endeuillés vont sombrer petit à petit dans la violence et le non-sens. Chacun d’eux extériorisant la perte de leur mère à leur manière et chacun d’eux ressortira de cette nuit changé à jamais.

La jaquette de mon DVD annonçait la couleur d’emblée, « Orphans « , c’est « la comédie la plus noire de l’année » et ça tombe très bien puisque j’adore l’humour noir anglais et en plus signé Peter Mullan, le film ne pouvait que me donner envie, mais malheureusement pour une comédie, je n’ai pas beaucoup rigolé, je dirais même que le film ne m’a pas fait rire du tout.

Alors que l’histoire s’annonçait touchante, je ne suis pas entré dans le film et j’ai trouvé cette famille détestable.

Le scénario rime avec le n’importe quoi. Alors oui, c’était écrit dans le synopsis que le film allait partir dans le non-sens et allait tutoyer l’absurde, mais là, malgré l’ouverture d’esprit, je trouve que l’histoire ne fonctionne pas du tout.

Le film suit le parcours de cette nuit chaotique de chacun des membres de la famille. On aura donc le droit à quatre personnages qui après un élément perturbateur vont se séparer et vivre chacun une histoire de son côté pendant cette nuit.

Si l’histoire de la sœur reste correcte, j’ai trouvé celles des frères absolument pas intéressantes. Peter Mullan part dans l’extrême pour chacun d’entre eux et j’ai eu du mal à voir où il voulait en venir. La perte d’une mère est un choc, un bouleversement dans une vie, mais de là à partir en vrille comme les personnages le font, j’ai trouvé ça trop gros, souvent pathétique et ennuyant comme la scène complètement improbable de l’un des frères qui porte le cercueil de sa mère, je ne sais pas si on est censé rire devant, mais là, c’était plus possible. Ou alors, celle d’un des frères blessés après une sortie de bar mouvementée et ne pense qu’à faire passer cette blessure pour un accident de travail et toucher une prime. J’ai n’a pas bien saisi le sens de cette histoire surtout qu’il va déambuler dans la ville sans vraiment de but convaincant. Ceci n’est qu’un exemple de ce que je n’ai pas apprécié, car chaque membre de la famille a une histoire qui est absurde.

Le film manque aussi de rythme dans sa mise en scène. Il a l’air de passer au ralenti, je me suis beaucoup ennuyé devant. Je trouve même que dans la façon, de nous raconter cette histoire de deuil, le réalisateur nous laisse en dehors de son film. C’est lent et il y a beaucoup de longueurs, de moments pas forcément utiles et bien souvent inintéressants. C’est bien dommage.

Les comédiens restent bons. Même si je n’ai pas accroché avec tous les personnages, je dois reconnaître que les acteurs ont quelque chose que j’ai apprécié, comme une sorte de spontanéité dans leur jeu, mais les personnages sont tellement absurdes et décalés dans leurs réactions poussées à l’extrême que je n’arrive pas à être touché par leur désespoir.

Par contre, j’ai beaucoup aimé le caméo de Peter Mullan dans le film.

20266555.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Je suis donc très déçu par ce film, dont j’attendais énormément, les deux autres films de Mullan étant terribles. C’est un film qui ne m’a pas touché malgré un sujet très dur et qui ne m’a pas fait rire du tout, alors qu’il est présenté comme une comédie noire…

C’est vraiment dommage surtout qu’il y avait matière à faire quelque chose de bon, mais hormis deux ou trois scènes intéressantes, le reste est d’un ennui mortel.

Note : 05/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=oSYBDZEHB6s[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.