janvier 28, 2022

Appaloosa

18982297.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : Ed Harris

Avec Ed Harris, Viggo Mortensen, Renée Zellweger, Jeremy Irons

Année : 2008

Pays : Etats-Unis

Genre : Western

Résumé :

Au Nouveau-Mexique, en pleine conquête de l’Ouest, la petite ville minière d’Appaloosa vit sous la domination du tout-puissant Randall Bragg et de ses hommes, qui n’ont pas hésité à éliminer le shérif.
Pour mettre fin au règne de la terreur, la communauté fait appel au marshal Virgil Cole et à son adjoint, Everett Hitch, réputés pour avoir ramené la paix et la justice dans des villes où plus aucune loi n’avait cours. Pourtant, cette fois, Cole et Hitch vont se heurter à un adversaire d’une autre dimension. Leurs méthodes implacables risquent de ne pas suffire. L’apparition d’Allison French, une séduisante veuve, va aussi mettre leur duo à l’épreuve.
Appaloosa va rapidement devenir le théâtre d’une de ces histoires où la vie, la vérité, la trahison et la mort se côtoient avant de se combattre. Voici une saga comme seule la légende de l’Ouest sait les écrire…

Avis :

On ne présente plus Ed Harris, immense acteur qui a une carrière pratiquement impeccable, passant d’un style à l’autre avec charisme et force. Mais ce qu’on sait moins c’est que le comédien est aussi réalisateur à ses heures perdues. Une carrière qu’il a commencée voilà onze ans maintenant avec un premier film surprenant « Pollock« , où il jouait le peintre Jackson Pollock, un homme qui s’est fait connaitre grâce à sa peinture abstraite. Cinq ans plus tard, l’acteur est de retour derrière la caméra pour un nouveau film, « Appaloosa« , et cette fois-ci c’est au western qu’il s’attaque. Et c’est un film très intéressant que réalise Ed Harris, mais que j’ai trouvé bien trop lent.

18961713.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

1882 au Nouveau-Mexique, la petite ville d’Appaloosa vit dans la crainte. La loi n’est pas respectée et Randall Bragg fait tout ce qu’il veut. Le dernier shérif de la ville, il l’a abattu de sang-froid, lui et ses deux adjoints. Ne sachant plus que faire, le maire de la ville et ses adjoints font appel au Marshall Virgil Cole et son adjoint Everett Hitch. Les deux hommes aux méthodes radicales acceptent le poste et vont faire appliquer la loi à la lettre dans la ville. Mais ce n’est pas du gout de Randall, alors arrêté et jugé, l’homme va donner du fil à retordre à Cole et Hitch.

Ed Harris s’attaque donc au style du western et à la vision de sa bande-annonce le tout est très alléchant. Une bonne ambiance, de belles images et un casting qui me fait rêver.

Mais voilà, même si j’ai trouvé de très bons et beaux arguments pour le film, en particulier les images et la photo qui sont magnifiques, je dois dire aussi que j’ai trouvé le film très ennuyant. Je suis resté dans l’attente qu’il démarre à un moment ou un autre, mais en vain. Le rythme est assez particulier, je pense qu’on accroche ou pas.

L’histoire que nous raconte Ed Harris est bien, il prend (beaucoup trop) son temps pour nous l’exposer. La mise en scène a de la gueule, le film est très beau avec des images magnifiques, des décors minimalistes, mais très bien reconstitués. Les costumes sont impeccables, les deux « héros » ont du style et de la présence. Il y a tout pour nous captiver normalement. Et pourtant, je ne suis pas parvenu à rentrer dedans. Je trouve que le film manque de souffle, les événements s’enchaînent lentement et ça manque de beaucoup de choses. Le réalisateur ne me donne pas envie de rentrer dans le film, de suivre ses deux personnages.

Je ne dis pas que c’est mauvais, il y a même beaucoup de scènes qui sont très intéressantes, aussi bien dans ce qui s’y passe que dans la mise en scène, dans la façon dont Ed Harris les a tournées, mais il y a ce rythme particulier auquel je n’ai pas adhéré et cette envie d’en voir plus qui a fait que je suis resté à suivre le film sans grande implication. C’est très différent de la bande-annonce et de ce à quoi je m’attendais.

18961714.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Un autre bon côté, le film jouit d’un très bon casting, les acteurs sont parfaitement à leur place. Ed Harris est imposant dans le rôle de ce Marshall. Viggo Mortensen est très bon. L’acteur qui est bien trop rare à mon gout, prouve encore une fois qu’il est capable de s’adapter à tous les styles et qu’il peut tout jouer. Pour ce film, c’est vraiment lui que je retiens, car il a un côté plus cool qu’Harris et j’ai plus accroché avec son personnage. Idem pour Jeremy Irons qui est le méchant de ce film. L’acteur assure dans ce rôle, même s’il est peu présent, il dégage tant à chaque fois qu’on le voit. J’étais content et surpris aussi de revoir Lance Henriksen (acteur emblématique de la saga Alien). En fait, il n’y a que René Zellwegger qui n’est pas vraiment à sa place. Elle n’est pas désagréable, mais j’aurais aimé voir quelqu’un d’autre. Au milieu de ce beau casting, elle est fade.

Je suis donc mitigé pour ce film. Autant il y a plusieurs moments que j’ai beaucoup aimés, il y a plein de bonnes idées et une qualité photo géniale, autant l’histoire et surtout son déroulement m’ont vraiment ennuyé. C’est dommage, le film est loin d’être mauvais, bien au contraire et je pense même que beaucoup vont apprécier, mais moi, je ne suis pas parvenu à rentrer dans sa magie.

Note : 09/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=P7uvUp6LMpI[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.