janvier 22, 2022

Un Homme Très Recherché

122863.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre Original : A Most Wanted Man

De: Anton Corbjin

Avec Philip Seymour Hoffman, Rachel McAdams, Grigoriy Dobrygin, Willem Dafoe

Année: 2014

Pays: Etats-Unis, Angleterre, Allemagne

Genre: Espionnage

Résumé:

Plus de dix ans après les attentats du 11 Septembre 2001, la ville de Hambourg a du mal à se remettre d’avoir abrité une importante cellule terroriste à l’origine des attaques contre le World Trade Center. Lorsqu’un immigré d’origine russo-tchétchène, ayant subi de terribles sévices, débarque dans la communauté musulmane de Hambourg pour récupérer la fortune mal acquise de son père, les services secrets allemands et américains sont en alerte. Une course contre la montre s’engage alors pour identifier cet homme très recherché : s’agit-il d’une victime ou d’un extrémiste aux intentions destructrices ?

Avis:

Le photographe suédois Anton Corbjin est passé derrière la caméra voilà maintenant sept ans avec un premier film intéressant sur le chanteur du célèbre groupe anglais Joy Division. Depuis le réalisateur a tourné et vient présenter au festival de Deauville son troisième film, « Un homme trés recherché« . Un film attendu car au milieu du casting en or de ce film on trouvera en tête d’affiche le très regretté Philip Seymour Hoffman qui nous illumine encore quelques instants de son précieux talent.

412813.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Hambourg, un homme entre dans la ville de façon illégale. Islamiste radical, il est très vite repéré et mis sous surveillance. Günther Bachmann est le chef de la cellule antiterroriste de la ville. Il prend l’affaire en main, mais très vite les Etats-Unis veulent s’en occuper. Günter n’a alors que soixante-douze heures pour découvrir la raison de la venue de Issa Karpov, sinon, dépassé ce délais, les USA prendront les choses en main.

Thriller politique, dans la lignée de « La Taupe« , le troisième film d’Anton Corbjin a vraiment tout pour être excellent. Un bon réalisateur qui a fait ses preuves. Un casting étincelant, tellement qu’il en fait mal aux yeux. Une intrigue qui avait tout pour être prenante, mystères, complots, rapport de force dans la hiérarchie. Le film est l’adaptation du roman de John Le Carré, auteur de « The constant Gardner » qui fut un excellent film. Une ambiance sombre, presque inquiétante et teintée de mystères, de faux semblants, de jeux de rôle. Le film dans son scénario détient beaucoup de personnages tous plus ou moins intéressants. « Un homme très recherché » avait tout pour être excitant et pourtant à la découverte de ce film en salle, la première impression qui me vient à la sortie de la salle, c’est l’ennui.

« Un homme très recherché » est un film que j’ai trouvé très très long et soporifique. Pourtant le scénario est clair et nous explique bien son intrigue, mais la façon qu’a le réalisateur de nous la raconter est plus qu’étirée. Le film est divisé en deux parties, avant la dernière demi-heure et après celle-ci. Et si l’après est vraiment très bon, avec du suspens et des retournements de situations bien vus, il faut avant tout regarder la première heure et demi que j’ai trouvé interminable. Longue, on a la désagréable impression que le réalisateur étire toutes les scènes de son film au possible. Il ne se passe pas grand-chose, si ce n’est pour pas dire rien du tout, pendant cette heure et demi. On reste dans l’attente interminable que le film commence enfin, et quand celui commence à être prenant, c’est déjà la fin. C’est vrai que le final rattrape le tout et qu’il est exactement comme j’aurais aimé voir sur tout le film, avec un rythme plus soutenu, mais pour y parvenir il faut s’accrocher. Et j’ai trouvé ça très frustrant, parce qu’il y a vraiment tous les ingrédients pour que le film soit vraiment très bon.

Le film est principalement tenu par Philip Seymour Hoffman qui arrive malgré les longueurs interminables du film à nous tenir éveillé. Il tient ici un personnage assez complexe et le comédien dont le talent n’était plus à prouver, nous donne envie de croire en ce personnage et de le suivre. Encore une fois, l’acteur est très bien et quand on le voit dans ce rôle, on a du mal à croire qu’il nous ait quitté. Pour les autres rôles du film, on peut dire qu’Anton Corbjin s’est fait plaisir en réunissant que du beau monde devant sa caméra. Au détour des scènes, on pourra voir avec plaisir, la belle Rachel McAdams, ou Robin Wright. On trouvera aussi Le jeune et troublant Grigoriy Dobrygin qui joue cet homme très recherché et que j’ai apprécié découvrir. Mais celui qui rafle tout, qui trouve un petit rôle et le propulse loin, c’est bien Williem Dafoe que je n’avais pas vu aussi bon depuis un moment.

435424.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Pour mon premier film au festival, je suis déçu de cet « Homme très recherché » et c’est bien dommage car le film est loin d’être inintéressant dans son intrigue, mais la mise en scène choisie est beaucoup trop lente et au bout d’un moment, même si les images sont belles, on a envie qu’il se passe quelque chose, que le film bouge un peu et nous montre ce que la bande-annonce laissait imaginer.

Note : 09/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=dRJP9K5iOGI[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.